Préserver la planète

En septembre 2019, le collège Anne Frank de Brives-Charensac s’est inscrit dans le dispositif E3D, Etablissement scolaire en Démarche de Développement Durable.

Labellisé au niveau 3 (expertise) en juin dernier, le collège a fait le choix de faire évoluer ses pratiques de consommation alimentaire.

Les élèves, encadrés par deux enseignantes, Myriam Becuwe et Mélanie Cottier, ont réfléchi aux actions à mettre en place. La création d’une Amap, Association pour le maintien de l’agriculture paysanne, a été proposée. Un collectif de 28 enseignants des 1er et second degrés ont choisi de s’inscrire dans ce projet ambitieux et unique pour un établissement scolaire altiligérien.

Tous les élèves de 5e et 4e des classes du collège Anne Frank participent activement à l'élaboration de ce projet de grande envergure : les collectifs d'habitants du territoire feront des partenariats avec les paysans locaux. L'objectif est de se faire livrer à échéance régulière les produits locaux des producteurs partenaires pour une distribution régulière.

L’idée est de lancer la création d’une grande Amap au sein de l’établissement scolaire. Les enseignants et enseignantes ont déjà fait un travail autour du sujet. Aujourd’hui, nous allons animer un jeu qui s’appelle le jeu de la ficelle. Il a été créé par l’association Quinoa afin de montrer aux élèves quelles sont les interdépendances qui existent au sein du système alimentaire et agricole actuel mondial.

Bénédicte Pelloux-Prayer, animatrice du réseau des Amap Auvergne Rhône-Alpes

 

Le mardi 5 octobre, les élèves de 5e se sont donc retrouvés autour de l'animatrice pour découvrir les nombreux leviers à activer et les circuits à emprunter.