Quand les œuvres littéraires résonnent avec le présent…

02.06.2020

Classe de terminale bac pro esthétique – cosmétique-parfurmerie, 24 élèves du lycée professionnel Marie Curie de Clermont-Ferrand en classe virtuelle depuis le 11 mars avec leur professeur de français, Monsieur Bousquet. Et l’actualité s’invita...

Juste avant le confinement, un début de réflexion avait été initiée autour de la lecture intégrale de La Peste d’Albert Camus. Une lecture comme une autre pour les élèves, avec pour certains des aprioris sur ‘l’intérêt d’avoir lu toutes ces pages … Et puis, le confinement … Au fil des séances virtuelles, l’œuvre s’éclaire, parle aux élèves qui, à travers elle, perçoivent ce qui se joue dans leur quotidien. Comme le dit Amélie, « En lisant La Peste, et en voyant tout ce que les personnages pouvaient subir, ne pas voir leurs proches, le décès des personnes qui les entourent, je n’aurais jamais pensé vivre cela quelques semaines plus tard. Or, le covid-19 renvoie à La peste : la fatigue des soignants, la population qui ne peut plus sortir, le confinement mais aussi la solidarité, l’espoir et la volonté des hommes d’affronter leur destin. »

L’Algérie, Oran, l’insouciance de la vie dans une ville comme tant d’autres puis l’épidémie et le basculement vers une autre vie où on se rend compte de la fragilité des choses, où chacun agit, réagit avec ses certitudes, ses doutes, prend sens. Comme l’explique Chloe, « ce roman qui représente en quelques sortes ce que l’on vient de vivre. Qui aurait cru qu’un virus arriverait en même temps que l’on commençait l’étude de ce livre ? Quand j’ai commencé à lire ce livre je n’y croyais pas et puis très rapidement on a été confronté à la même chose, c’est à dire la peur, l’angoisse… on a appris à rester solidaire, entre nos familles, les soignants même si ça a été très difficile. Maintenant il faut apprendre et continuer à vivre avec ce virus, continuer à combattre et à prendre soin de nous mais aussi des autres. »

La littérature, en ces quelques semaines, a permis à ces jeunes de mettre en perspective ce qu’ils vivaient, les a aidés aussi à le vivre en gardant tous dans un coin de leur tête que « si Camus semble avoir tout prédit de ce que nous vivons aujourd’hui », comme l’écrit Jessica, il nous dit aussi « d’affronter notre destin » tout en se souvenant des dernières paroles du docteur Rieux « la peste ne meurt, ni ne disparaît jamais » (Candice et Cassidy). Cette expérience de lecture a donc donné tout son sens à la littérature pour ces lycéens, un lieu de médiation du monde, de confrontation à soi-même et aux autres, dans le temps et dans l’espace.

Dominique Jouannet, inspectrice Lettres-Histoire

 
Vous avez une question ?
Ma demande école inclusive

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
diplome.gouv.fr - attestations de diplômes en ligne
La laïcité à l'école
Vigipirate - Sécurité renforcée - risque attentat attentat - Dispositif vigipirate consignes de sécurité
Déclarer son handicap ? Ce n'est pas rien, mais ça change tout ! Vous êtes en situation de handicap ? L'Education nationale recrute !
Bouquet de services - Toutes les démarches en lignes et infos utiles - Découvrez les services
Services publics - Les engagements qualité