Dictée multilingue de la Commission européenne

13.10.2020

Plusieurs collèges et lycées de l’académie ont participé à la dictée multilingue organisée par la Représentation de la Commission européenne à Paris, notamment le collège Mortaix de Pont-du-Château et le collège George Brassens de Yde, où deux enseignantes ont bien voulu nous faire part de leur ressenti et celui de leurs élèves, à lire ci-dessous. Il est toujours possible de retrouver la dictée en ligne jusqu’au 18 décembre.

A l’occasion de la Journée internationale des langues le 26 septembre, la Représentation permanente de la Commission européenne organisait sa dictée multilingue, afin d’encourager l’apprentissage des langues et la découverte d’autres cultures.

Les collégiens et lycéens étaient invités à participer à une dictée dans certaines langues officielles de l’Union européenne : anglais, allemand, espagnol, italien, néerlandais et portugais (niveau A2/B1).

De nombreux établissements en France et dans l’académie ont tenté l’expérience, en voici deux retours d’enseignantes qui ont accepté de répondre à quelques questions sous forme d’interview :

 

- Alessandra Boisard, enseignante d’italien au collège Mortaix à Pont-du-Château (où la dictée a aussi été faite en allemand et espagnol) :

- Pourquoi avez-vous décidé de participer ?

Je propose des dictées à mes élèves pendant leur scolarité car je trouve que c'est un exercice intéressant qui leur permet de travailler à la fois l'orthographie de la langue mais aussi leur capacité d'écoute et de discrimination linguistique.

En général, c'est un exercice que les élèves apprécient et qui considèrent comme une sorte de défi car il est rarement noté. Quand j'ai vu le message qui proposait cette dictée européenne, j'ai tout de suite pensé que cela pouvait être une nouvelle façon de proposer cette activité aux élèves et de lui donner une forme plus "officielle".

C'est la raison pour laquelle j'ai voulu aussi impliquer mes collègues: il me semblait important pour les élèves qu'ils fassent tous une épreuve linguistique le même jour au même moment même si c'était dans trois langues différentes.

- Combien avez-vous d’élèves ?

Il y a eu 21 élèves italianisants, 15 élèves germanistes et 30 élèves hispanistes qui ont fait la dictée au même moment grâce à un emploi du temps "en barrette". 30 autres élèves hispanistes ont fait la même dictée un peu plus tard dans la journée quand ils ont eu leur cours.

- Comment les élèves ont vécu l’exercice ?

Elèves comme professeurs ont trouvé l'épreuve difficile : le texte était long et assez complexe, nous nous attendions à un texte prévu pour des collégiens de façon plus spécifique, plus adapté à leur niveau, et avons trouvé un texte qui aurait mieux convenu au cycle terminal du lycée. Malgré cet écueil, les élèves se sont "prêtés au jeu" dans toutes les classes et ont attendu leurs résultats avec intérêt.

- Est-ce que vous voudriez recommencer l’expérience l’année prochaine ?

Nous les professeurs, ne sommes pas sûrs de vouloir répéter l'expérience justement à cause de cette difficulté de la dictée pour des collégiens. Après un retard lié aux nombreuses requêtes de diplômes et de prix, notre dossier devrait être suivi rapidement et apparemment cette expérience se finira bien et nous en sommes heureuses notamment pour les élèves qui ont participé.

 

- Sandrine Moulier, enseignante d’anglais au collège George Brassens à Ydes :

- Pourquoi avez-vous décidé de participer ?

Pour rendre à l’orthographe son importance dans notre société actuelle ; Pour travailler et apprendre la ponctuation en anglais à mes élèves ; Pour pouvoir parler de la Commission européenne.

- Combien avez-vous d’élèves ?

44 élèves de deux classe de 4e ont participé à la dictée.

- Comment les élèves ont vécu l’exercice ?

Ils ont d’abord été plutôt stressés. Puis au fur et à mesure que nous avancions dans la dictée, ils étaient détendus, car ils ont pour la plupart compris le sens du texte. Et ils étaient finalement très fiers d’avoir participé.

Et cela nous a permis d’avoir une discussion tous ensemble sur la Commission européenne.

- Est-ce que vous voudriez recommencer l’expérience l’année prochaine ?

Oui, sans aucune hésitation. La mise en place de cet évènement était très accessible et parfaitement bien organisée pour nous enseignants de langue étrangères.

Le thème de la dictée était très bien orienté. Rappeler à tous que le réchauffement climatique n’est pas seulement un problème français mais international leur a permis de conclure que tous les efforts qu’ils déploient chaque jour pour y remédier finiraient bien par payer puisque l’union fait la force.

 

Les enseignants intéressés peuvent retrouver les vidéos de la dictée sur le site web de la Représentation de la Commission européenne : https://ec.europa.eu/france/news/20200909/dictee_multilingue_fr

La dictée restera en ligne jusqu’au 18 décembre pour permettre à ceux qui le souhaitent de s’entraîner avec leurs élèves.

Les vidéos sont également publiées sur l’événement Facebook : https://www.facebook.com/events/3259576664132946 (hashtag : #dictéemultilingue2020)

 
Vous avez une question ?
Ma demande école inclusive

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
diplome.gouv.fr - attestations de diplômes en ligne
La laïcité à l'école
Vigipirate - Sécurité renforcée - risque attentat attentat - Dispositif vigipirate consignes de sécurité
Déclarer son handicap ? Ce n'est pas rien, mais ça change tout ! Vous êtes en situation de handicap ? L'Education nationale recrute !
Bouquet de services - Toutes les démarches en lignes et infos utiles - Découvrez les services
Services publics - Les engagements qualité