Coopération franco-canadienne (Ontario)

03.11.2016

Le drapeau franco-ontarien devant l'hôtel de Ville de Toronto (Crédit image : TFO)

L'académie de Clermont-Ferrand a pu observer les pratiques canadiennes à l'occasion du congrès 2016 des chefs d'établissement franco-ontariens du 19 au 21 octobre 2016 à Toronto.

Dans le cadre de la coopération de l'académie avec le Canada, cinq cadres de l'académie ont pu, grâce à un financement conjoint franco-canadien, assister au congrès annuel des chefs d'établissements (1er et  2nd degrés) francophones de l'Ontario, organisé par l'association des directeurs franco-ontariens (ADFO), dans la capitale provinciale, Toronto.

L'Ontario, avec 14 millions d'habitants, est la plus peuplée des provinces canadiennes. La capitale fédérale, Ottawa, est située sur son territoire, à la frontière avec le Québec. L'Ontario compte officiellement un million de francophones, pour lesquels un système d'enseignement entièrement en français existe depuis une quarantaine d'année (un tel système existe d'ailleurs dans toutes les autres provinces du pays, la francophonie canadienne ne se limitant pas à l'Ontario et au Québec). L'enseignement francophone canadien (hors Québec) s'est construit progressivement depuis les années 80 : aujourd'hui, la plupart des élèves francophones du pays peuvent accéder à une éducation en français, y compris dans les endroits les plus reculés, ce même si les communautés francophones sont minoritaires dans toutes les provinces (hormis bien sûr le Québec).

Cette construction, récente, d'un système éducatif en français est intéressante à observer : en effet, dès leur naissance, les écoles francophones canadiennes se sont trouvées par la force des choses immergées dans les évolutions sociétales et technologiques de la fin du XXe siècle, et leurs concepteurs ont dû d'une certaine manière tout réinventer. Si ce processus  intéresse les chercheurs et les professionnels français de l'éducation, les Canadiens sont de leur côté intéressés par l'expertise française, en particulier nos écoles maternelles, notre enseignement professionnel, ou encore nos enseignements artistiques et culturels. Des échanges d'expertise sont donc attendus dans les deux sens, y compris entre établissements scolaires : grâce aux contacts pris durant le congrès de l'ADFO, des partenariats seront mis en place dans des écoles, des collèges et des lycées.

La philosophie éducative canadienne est parfaitement illustrée dans les rencontres professionnelles du type de celles qu'organise l'ADFO, laquelle joue un rôle important dans la formation des personnels de direction des établissements scolaires, le ministère de l'éducation de l'Ontario lui déléguant pour cela des moyens et des missions.

Découvrez les témoignages recueillis par la délégation de l’académie au congrès de l’ADFO

Découvrez ce qui a marqué la délégation clermontoise

Les cinq délégués de l'académie de Clermont-Ferrand au congrès 2016 de l'ADFO :

  • Annie Ballarin, inspectrice pédagogique régionale vie scolaire
  • Sandrine Bedos, principale du collège Jules Ferry, Brassac-les-Mines
  • Bruno Benazech, doyen des IEN du 1er degré
  • Arnaud Leclerc, délégué académique à la formation
  • Martine Sasse, proviseure adjointe du lycée Montdory, Thiers

 

 

 

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Concertation pour l'accueil et la réussite des étudiants
Information sur l'application e Parents
Saisir les services de l'académie de Clermont-Ferrand
Bouquet de services