Arts plastiques > Pédagogie > TraAM

TraAM

1. Que sont les TraAM?

TraAM est l’acronyme de travaux académiques mutualisés. Les TraAM sont des laboratoires de pratiques numériques. Ils sont mis en œuvre par la direction du numérique pour l'éducation (DNE) afin de développer les usages pédagogiques du numérique. Ils permettent de favoriser la rencontre entre les académies autour de thèmes émergents du numérique éducatif.

Co-pilotés par la DNE et l'inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche, les TraAM sont fondés sur la mutualisation inter-académique, et s'appuient sur des expérimentations dans des classes. Ils associent les équipes académiques du premier et du second degré.

Les TraAM aboutissent à des productions de scénarios pédagogiques du numérique en lien avec le cadre de référence des compétences numériques (CRCN) et participent au développement d’une culture numérique. Ces scénarios sont partagés dans Édubase.

Les TraAM permettent également de construire une expertise qui contribue aux actions de formation et d'accompagnement des enseignants dans le cadre de la stratégie pour le numérique et ses déclinaisons dans les académies.
 

Quelle thématique et quelle problématique pour le TraAM arts plastiques 2020-2021 ?

Discipline

Thème et mot clé

Problématique

Arts plastiques

Création, adaptation de supports et de dispositifs d'apprentissage distants en arts plastiques

Le cadre de la continuité pédagogique en arts plastiques a contraint les enseignants à mobiliser massivement des moyens numériques : du mail à l’ENT, des sites professionnels institutionnels et personnels aux capsules vidéo, des documents téléchargeables à de micro web-séries pédagogiques, du padlet aux ressources conçues pour les ordiphones. Il apparaît aujourd’hui nécessaire de recenser et de prolonger ces innovations à partir d’un travail collectif entre pairs pour construire des outils applicatifs au service des apprentissages en arts plastiques en présentiel et/ou en distanciel. Seront privilégiés les projets de TraAM qui engagent un groupe autour d’une même réalisation.

2. Pourquoi s’engager dans les TraAM arts plastiques 2020-2021 ?

«Il est beaucoup plus raisonnable de considérer le numérique comme une immense famille d’outils, dont nous devons apprendre à quoi ils servent avant de nous en servir. Nous aurons ensuite le temps d’imaginer de nouveaux usages.»
Franck Amadieu et André Tricot, Apprendre avec le numérique – Mythes et réalités, Editions Retz, p.7, 2014

En 2020, au cours du 1er confinement, la mise en œuvre de la continuité pédagogique a impulsé la mobilisation massive des moyens numériques par les enseignants et l’IA-IPR d’arts plastiques dans l’académie de Clermont-Ferrand. Afin de maintenir le lien pédagogique à distance entre les professeurs d’arts plastiques et leurs élèves, l’IA-IPR et les membres du pôle de compétences numériques d’arts plastiques ont produit des tutoriels vidéos qui ont été diffusés aux professeurs d’arts plastiques dans l’objectif de créer sur les ENT de chaque établissement des galeries virtuelles d’arts plastiques.

Parallèlement à cela, la Galerie Volcanique, 1ère galerie virtuelle d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand a été créée par l’IA-IPR et l’IAN d’arts plastiques, pour valoriser les productions des élèves et le travail remarquable des professeurs d’arts plastiques au cours de la continuité pédagogique.

Très rapidement, ces galeries virtuelles d’arts plastiques d’ENT et la Galerie Volcanique se sont avérées être des outils pédagogiques efficaces afin de reconstituer le groupe classe à distance, motiver les élèves en valorisant leur travail et construire des situations d’apprentissage prenant en compte leur diversité.

Au-delà de cela, la Galerie Volcanique est devenue un outil de travail collaboratif entre les professeurs d’arts plastiques et un moyen de diffusion de bonnes pratiques pédagogiques. 

Enfin, il est apparu que la Galerie Volcanique avait le potentiel de fédérer des professeurs d’autres disciplines ou du premier degré, des chefs d’établissements et des parents dans le cadre de projets interdisciplinaires artistiques et culturels ainsi que de la coéducation.

3. Quelles problématiques pour le projet TraAM arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand ?

Au mois de septembre 2021, trois problématiques ont été dégagées pour le projet TraAM arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand :

-

Comment adapter en présentiel et en distanciel les usages pédagogiques des galeries virtuelles d’arts plastiques d'ENT et de la Galerie Volcanique, afin de renforcer l'acquisition des compétences des élèves en arts plastiques et dans les différents domaines du socle commun de connaissances, de compétences et de culture ?

-

Comment augmenter en distanciel le travail collaboratif et les bonnes pratiques pédagogiques entre professeurs d’arts plastiques au bénéfice des apprentissages des élèves, grâce aux galeries virtuelles d’arts plastiques d’ENT et à la Galerie Volcanique ?

-

Comment les galeries virtuelles d’arts plastiques d'ENT et la Galerie Volcanique peuvent-elles contribuer à la construction interdisciplinaire des parcours de formation des élèves (PEAC, parcours Avenir et parcours Citoyen) ?

Au cours de l’année scolaire 2020-2021, ces problématiques ont été amenées à évoluer en fonction des contraintes imposées par la situation sanitaire sur l’enseignement et les apprentissages en arts plastiques dans les collèges et les lycées. 

4. Construction du TraAM arts plastiques dans l’académie de Clermont-Ferrand

 

  •  Étape 1 : Création de la Galerie Volcanique


De mars à juillet 2020, création de la Galerie Volcanique par l’IA-IPR et l’IAN d’arts plastiques, Mme Hélène Croisonnier et M. Patrick Lachaux.

Création d’une galerie virtuelle identifiable à l’échelle académique et nationale

Il était nécessaire que le nom de la galerie virtuelle d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand permette de l’identifier géographiquement en Auvergne, tout en ayant pour perspective d’être visitée par des élèves, professeurs et internautes d’autres académies à l’échelle nationale. Le nom de cette galerie a été choisi de manière collaborative en impliquant des professeurs d’arts plastiques qui ont proposé plusieurs noms en lien avec les spécificités du territoire de l’Auvergne, dont la Chaîne des Puys – Faille de Limagne, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ensuite, un vote a été organisé pour fédérer les professeurs d’arts plastiques dans ce projet. Ce vote a abouti au choix du nom de la Galerie Volcanique.

Quels objectifs pour la Galerie Volcanique ?

La Galerie Volcanique a été créée selon les objectifs suivants :

    Exposer les productions artistiques, les démarches et les pratiques des élèves.

  • Valoriser la créativité remarquable des élèves et des professeurs d’arts plastiques.

  • Diffuser les ressources et les bonnes pratiques pédagogiques des professeurs d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand.

Quelle charte graphique pour la Galerie Volcanique ?

À la demande de l’IA-IPR, la DRANE de Clermont-Ferrand a ouvert un site CMS WordPress pour la discipline des arts plastiques. Tout d’abord, L’IA-IPR a défini une charte graphique pour ce site en adéquation avec sa fonction de galerie virtuelle d’exposition de productions d’arts plastiques de collégiens et de lycéens. Pour cela, il a été nécessaire de consulter et d’analyser des sites de grandes galeries parisiennes et régionales, puis de s’inspirer des chartes graphiques épurées des galeries Perrotin et Kamel Mennour à Paris, ainsi que de la galerie Claire Gastaud de Clermont-Ferrand

« La charte graphique est un guide comprenant les recommandations d'utilisation et les caractéristiques des différents éléments graphiques (logos, couleurs, polices, typographies, symboles, calques..) qui peuvent être utilisés sur les différents supports de communication de l'entreprise.
La charte graphique permet de garantir l'homogénéité et la cohérence de la communication visuelle au sein et en dehors de l'entreprise. »

Site Bertrand Bathelot, Définitions  marketing, https://www.definitions-marketing.com/definition/charte-graphique/, 02.12.2017

Ci-dessous, les chartes graphiques des galeries virtuelles Perrotin, Kamel Mennour et Claire Gastaud. Éléments retenus pour la charte graphique de Galerie Volcanique : logo de l’académie de Clermont-Ferrand, choix du thème WordPress Customizr, fond blanc valorisant les images colorées, menu horizontal dans la partie supérieure de la page avec un carrousel faisant défiler les images et les titres des articles, partie inférieure de la page d’accueil avec des miniatures d’articles sous la forme d’images au format rectangulaire accompagnées de leurs titres respectifs. Colonne à droite contenant la liste des articles récents, une carte interactive des établissements participant à la Galerie Volcanique et  les annexes.

 

▒ Galerie Perrotin

Galerie Mennour

 

 

▒ Galerie Gastaud

 

 

 

Galerie Volcanique

Charte graphique

Ci-dessous, la charte graphique de la page d’accueil de la Galerie Volcanique qui contribue à lui donner une identité visuelle

Article

Ci-contre, présentation d’un article avec des images de taille et format identiques

Ci-dessous, présentation d’un article avec Responsive Lightbox - Galerie qui permet de cliquer sur chaque image fixe pour les agrandir et les visualiser l’une à la suite des autres grâce à un carrousel.

 

 

Quelle arborescence pour la galerie volcanique ?

« Less is more » (Ludwig Mies van der Rohe)

Après avoir choisi la charte graphique de la Galerie Volcanique, l’IA-IPR et l’IAN d’arts plastiques ontconstruit l’arborescence du site. Étant donné que cette Galerie Volcanique était créée pour répondre aux besoins des élèves et des professeurs dans le cadre de l’enseignement et des apprentissages en arts plastiques, l’arborescence de son site a été fondé sur les programmes disciplinaires de collège, cycles 3 et 4, ainsi que de lycée, cycle terminal.


Les contenus des programmes ont donc été hiérarchisés, puis catégorisés en établissant des liens entre 6 catégories : « Expositions », « Niveaux », « Champs de pratiques », « Notions », « Questionnements », « Parcours ».  Il s’agissait de rendre la navigation sur le site de la Galerie Volcanique à la fois utile, logique, claire et visible pour les élèves, les professeurs d’arts plastiques ainsi que les internautes. Car un visiteur qui apprécie la structure d’un site va naviguer de page en page pendant plus longtemps, ce qui augmente les chances de le fidéliser. Pour cela, le visiteur doit savoir où chercher et localiser les éléments importants et pouvoir passer d’une page à l’autre logiquement. Structurer l’arborescence de la Galerie Volcanique n’a pas été une tâche facile. Cela a nécessité de nombreux tests, essais-erreurs, avant d’atteindre une architecture du site qui soit simple, claire et adaptée aux besoins et usages pédagogiques des élèves, ainsi que des professeurs d’arts plastiques.

L’arborescence de la Galerie Volcanique s’est donc articulée autour d’une page d’accueil construite avec nimblebuilder, présentant un menu général sous la forme d’une barre horizontale décomposée en 8 catégories principales aux titres évocateurs et associées à de grandes thématiques.  Six de ces catégories ont été elles-mêmes décomposées en sous-catégories sous la forme de menu déroulant, associées in fine à des pages ou des articles. Le tout se présentant schématiquement sous la forme d’une pyramide avec page d’accueil tout en haut.

Pour le confort de navigation, il fallait également que l’arborescence ait le moins de profondeur possible pour que les élèves, les professeurs d’arts plastiques et les internautes atteignent la page ou l’article recherché en 3 clics maximum. Enfin, un fil d’Ariane et une carte géographique interactive ont été mis en place pour classifier chaque article respectivement dans des catégories et mots clés, ou dans des établissements scolaires de l’académie de Clermont-Ferrand.

 

La Galerie Volcanique a été conçue comme un outil numérique permettant aux professeurs de faire des recherches pédagogiques pour enseigner les arts plastiques par projets d’expositions, par niveaux, par champs de pratiques, par notions, par questionnements artistiques et selon les parcours de formation des élèves. Parallèlement à cela, la Galerie Volcanique a également été conçue pour que les élèves fassent des recherches pour apprendre selon les projets d’expositions, les niveaux, les contenus des programmes d’arts plastiques et les parcours de formation.

 

Schéma de l’arborescence de la Galerie Volcanique

Ci-dessous, la carte interactive permettant d’accéder à tous les collèges et lycées pour lesquels les professeurs et les élèves ont participé en arts plastiques à des expositions sur la Galerie Volcanique.

 

En cliquant sur les repères bleus clairs, l’internaute accède aux pages dédiées à chaque collège, en cliquant sur les repères bleus foncés, il accède à celles de chaque lycée.

Grâce à cette carte interactive, chaque collège et chaque lycée archive l’ensemble des productions artistiques de ses élèves exposées sur la Galerie Volcanique, ainsi que les ressources pédagogiques de leurs professeurs d’arts plastiques.

De plus, cela permet de constituer une galerie virtuelle pour chaque établissement au sein de la Galerie Volcanique. Cette carte interactive permet ainsi aux élèves, professeurs, parents et chefs d’établissements de visualiser le travail effectué en arts plastiques dans les collèges et les lycées de l’académie de Clermont-Ferrand.


 L’IAN d’arts plastiques précise : « Deux éléments viennent soutenir cette interface : une zone de recherche spécialement développée pour prospecter parmi les mots clés, catégories des articles et aussi une carte des établissements du territoire possédant au moins un article. Cette dernière carte fonctionne grâce à Openstreetmap (https://umap.openstreetmap.fr/fr/ carte genre Maps, mais en libre) sur laquelle nous avons ajouté nos établissements (via des calques) le tout nourri par une base de données Excel qui génère les informations pour la mise à jour.

Les articles possèdent tous une galerie d'images, parfois un peu de texte ou des vidéos, et plus fréquemment maintenant des documents intégrés en PDF téléchargeables comme le descriptif de la séquence ou des témoignages.
La galerie c'est aussi et surtout de nombreux contributeurs (les professeurs qui partagent généreusement) qui font la richesse et le dynamisme du contenu. »

 

Un tutoriel pour Galerie Volcanique

L’IAN a rédigé un tutoriel pour que les professeurs d’arts plastiques puissent coopérer à la Galerie Volcanique et créer eux-mêmes des articles contenant les productions artistiques de leurs élèves ainsi que leurs propres ressources pédagogiques.

 

Des autorisations de diffusion de supports de travaux d'élèves

Avec l’aide de Christophe Nivaggioli, membre du pôle de compétences numériques d’arts plastiques, l’IA-IPR a produit des formulaires d’autorisation de diffusion de supports de travaux d’élèves majeurs et mineurs, sous formats .docx, .pdf et .xms, ainsi qu’un tutoriel vidéo pour importer et utiliser facilement le formulaire .xms sur l’ENT. Ce formulaire est nécessaire pour respecter le RGPD – Règlement Général sur la Protection des Données. Pour faciliter la collecte de ces autorisations signées par les responsables légaux ou par les lycéens majeurs, le formulaire .xms permet de signer numériquement l’autorisation et de gérer cette collecte en un espace de stockage unique sur l’ENT.
 
L’ensemble de ces formulaires et le tutoriel sont téléchargeables ici :

 

Autorisation parentale de diffusion pour élèves majeurs (PDF)

Autorisation parentale de diffusion pour élèves majeurs (Docx)

Autorisation parentale de diffusion pour élèves mineurs (PDF)

Autorisation parentale de diffusion pour élèves mineurs (Docx)

 

Des autorisations d'enregistrement et d'utilisation de l'image/de la voix des élèves

Par ailleurs, des modèles d'autorisation d'enregistrement et d'utilisation de l'image/de la voix des élèves sont également nécessaires pour respecter le RGPD. Ils sont téléchargeables ci-dessous.

Modèle d'autorisation d'enregistrement et d'utilisation de l'image/de la voix pour  élève majeur (PDF)

 

Modèle d'autorisation d'enregistrement et d'utilisation de l'image/de la voix pour  élève majeur (Docx) ( ODT ici )

Modèle d'autorisation d'enregistrement et d'utilisation de l'image/de la voix pour  élève mineur (PDF)

Modèle d'autorisation d'enregistrement et d'utilisation de l'image/de la voix pour  élève mineur (Docx) ( ODT ici )

Développement des galeries virtuelles d’ENT

Pendant la continuité pédagogique, parallèlement à la création de la Galerie Volcanique, le professeur d’arts plastiques Christophe Nivaggioli a développé des galeries virtuelles sur les ENT de ses deux établissements, afin de présenter directement aux élèves de chacune de ses classes leurs productions plastiques réalisées à distance. Il a partagé cette nouvelle pratique pédagogique en produisant deux tutoriels qui ont été diffusés par l’IA-IPR aux professeurs d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand. Il s’agissait d’un premier tutoriel vidéo pour « Créer une rubrique : créer une galerie » en accès privé réservé aux adultes et élèves qui disposent d’un compte sur l’ENT de leur établissement respectif.  Puis, d’un second tutoriel vidéo, pour « Créer une galerie virtuelle sur la page d’accueil de l’ENT » en accès public, nécessitant l’accord du chef d’établissement et les autorisations signées par les responsables légaux pour diffuser publiquement les productions artistiques des élèves sur cette page d’accueil de l’ENT.

Créer une rubrique : Créer une galerie.mp4

Créer une galerie virtuelle sur la page d'accueil de l'ENT

 

 

  •  Étape 2 : Constituer une équipe TraAM


Constituer une équipe TraAM arts plastiques 2020-2021 « Enseigner et apprendre en présentiel et à distance grâce aux galeries virtuelles d’arts plastiques d’ENT et à la Galerie Volcanique »
3 professeurs d’arts plastiques exploitant déjà les galeries virtuelles d’arts plastiques de l’ENT et/ou de la Galerie Volcanique sont mobilisés dans le cadre du TraAM :
-    1 professeur d’arts plastiques en lycée qui est le nouvel IAN arts plastiques, Manuel Légé.
-    2 professeurs d’arts plastiques en collège, Virginie Basset et Julien Resche

 

 

  •  Étape 3 : Former les professeurs d’arts plastiques

 

Inscription dans le plan de formation académique de la discipline des arts plastiques d’une journée de formation intitulée « Valoriser et accompagner le travail artistique et culturel de l'élève avec l'ENT ». Formation assurée par Christophe Nivaggioli qui a eu lieu en présentiel, le jeudi 15 octobre 2020, au collège Willy Mabrut à Bourg-Lastic. Cette formation a permis à 14 professeurs d’arts plastiques d’apprendre à créer des galeries virtuelles d’arts plastiques sur l’ENT. Parmi ces 14 professeur.e.s, 8 d’entre elle et eux ont développé après cette formation des galeries virtuelles sur les ENT de leurs établissements.


Le formateur Christophe NIvaggioli témoigne : « Le confinement du mois de mars 2020 a exacerbé un problème qu’un grand nombre de nos collègues rencontraient dans leur pratique quotidienne : collecter, montrer et échanger autour du travail de l’élève en dehors de l’enceinte de l’établissement. Cette période a permis au Pôle de Compétences Numériques Arts Plastiques de l’Académie de Clermont-Ferrand de proposer à l’ensemble des enseignants d’arts plastiques une formation à distance sous forme de capsules vidéos afin des les aider à s’approprier certaines spécificités de l’ENT utilisables pour notre discipline. Ces capsules ont ainsi permis de faciliter l’envoi des demandes faites aux élèves, la communication avec eux, la collecte des rendus, la présentation de ces travaux et la verbalisation autour de ces propositions. En parallèle de cette formation, nous avons mis en place une série de capsules vidéo à destination cette fois des élèves afin de leur faciliter la prise en main de l’ENT pour les demandes spécifiques à notre matière. Ils ont ainsi pu manipuler avec une plus grande aisance les outils facilitant l’échange de documents, l’envoi de projets et la communication directe avec leur professeur.e. Cette utilisation accrue de l’ENT a permis d’accentuer l’acquisition d’un grand nombre des compétences du CRCN : interagir, partager et publier, collaborer (domaine 2), développer des documents textuels, développer des documents multimédias, adapter des documents à leur finalité.  


À la suite de cette formation à distance, le Pôle de Compétences Numériques Arts Plastiques a mis en place une formation interdisciplinaire sur le thème « Valoriser et accompagner le travail de l’élève avec l’ENT». Intégrée au Plan Académique de Formation et dans une Formation d’Initiative Locale (FIL) regroupant plusieurs établissements, cette formation a permis d’accentuer l’effort qui avait été fait autour de la prise en main des galeries virtuelles lors du confinement. Nous avons profité de ce temps pour sensibiliser les participants à la protection des données dans notre discipline.  Présenter des images, des productions, des photos, des vidéos et parfois la voix de nos élèves nous impose un strict respect du RGPD. C’est dans cette optique que nous avons facilité la collecte des autorisations de diffusion de supports de travaux d’élèves en mettant en place un formulaire accessible sur l’ENT pour que les responsables légaux puissent le compléter.
L’engouement pour ces formations a conforté l’idée que nous avions sur le besoin réel éprouvé par nos collègues toutes disciplines confondus d’un support numérique souple et adaptable pour montrer le travail réalisé au quotidien dans nos établissements et surtout partager aussi bien par les élèves que les professeur.e.s.
Cette formation a été supervisée par le délégué à la protection des données et la DRANE de l’Académie de Clermont-Ferrand. Elle sera reconduite à la rentrée 2021/2022 et proposée également aux agents contractuels.
Dans le document de formation que vous pouvez télécharger ici, vous retrouverez l’ensemble des capsules de formation à destination des professeurs (p.21, 25, 27, 37) et des élèves (p.38). »

 

Ci dessous vous pouvez télécharger le PDF de la formation

« Valoriser et accompagner le travail artistique et culturel de l’élève avec l’ENT



 

 À noter que cette formation a abouti à la création de capsules d’autoformation pour les élèves afin qu’ils importent de manière autonome leurs images numériques sur les galeries virtuelles de leurs classes. Cela vise à développer la coopération entre professeurs d’arts plastiques et élèves, à responsabiliser les collégiens et les lycéens et à alléger la gestion des galeries virtuelles d’ENT pour les enseignants.


C-dessous  la vidéo «  Importer une image dans une galerie »

 

 

 

 

5. Informer pour faire connaître la Galerie Volcanique

     Une fois que l’arborescence de la Galerie Volcanique a été opérationnelle, il a été nécessaire de faire connaître cette galerie, de présenter son mode de fonctionnement et ses objectifs aux professeurs d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand. Ces informations leur ont été transmises par la messagerie académique numérique et en ajoutant le texte suivant dans la catégorie « À propos » du menu de la Galerie Volcanique : 


« 1ère galerie virtuelle d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand, la Galerie Volcanique a été créée selon les objectifs suivants :
•    Exposer les productions artistiques, les démarches et les pratiques des élèves.
•    Valoriser la créativité remarquable des élèves et des professeurs d’arts plastiques.
•    Diffuser les ressources et les bonnes pratiques pédagogiques des professeurs d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand.


Si vous souhaitez que les élèves de vos établissements participent à cette galerie virtuelle, il sera nécessaire, dans un premier temps, d’obtenir les autorisations de diffusion des travaux d’élèves mineurs par leurs responsables légaux et les autorisations de diffusion des travaux d’élèves majeurs par les élèves majeurs, eux-mêmes.


Ensuite, vous devez sélectionner et enregistrer aux formats standards .jpeg, .mp3 ou .mp4, de moins de 6 Mo chacune des productions de vos élèves, puis les transmettre via l’application d’envoi de fichiers Smash à helene.croisonnier@ac-clermont.fr, patrick.lachaux@ac-clermont.fr, mlege@ac-clermont.fr, pour qu’elles soient diffusées sur la Galerie Volcanique.


Pour plus de liberté, vous pouvez créer vous-même des articles présentant les productions de vos élèves sur la Galerie Volcanique en suivant ce tutoriel (tutoriel d’auteur). Auparavant, il suffira d’en avertir Madame Croisonnier pour qu’elle vous crée un compte d’accès à la Galerie Volcanique.
Enfin, nous vous invitons à diffuser également sur la Galerie Volcanique vos ressources pédagogiques textuelles, audio et audiovisuelles, comme vos fiches de séquences, fiches de références artistiques et culturelles, fiche de connaissances théoriques, fiche d’atelier, fiche de projet, enregistrement audio ou audiovisuels d’élèves explicitant leurs pratiques et leurs démarches artistiques, enregistrements audio ou audiovisuels d’élèves questionnant le fait artistique, enregistrements audio ou audiovisuels d’élèves exposant leurs productions, celles de leurs pairs ou celles d’artistes, enregistrements audio ou audiovisuels d’intervention d’artistes ainsi que de partenaires artistiques et culturels, etc.


Pour plus d’informations sur les formulaires, consultez la page dédiée aux formulaires de demande d’autorisation de diffusion de travaux d’élèves. »


Un teaser annonçant l’ouverture de la Galerie Volcanique a été diffusé à plusieurs reprises au mois de mai et juin 2020 sur Twitter et à tous les professeurs d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand pour qu’ils le transmettent à leurs propres élèves. Ce teaser avait pour objectif d’encourager les collégiens et les lycéens à exposer leurs productions artistiques dans le cadre de l’« Exposition des confinés », entre les mois de mai et juillet 2020.




Au mois d’avril 2020, les lettres #ArtsPlastiques_NUM_Clermont 2 et 3 diffusées à tous les professeurs d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand proposaient des tutoriels vidéo pour les aider à créer des galeries virtuelles en accès privé et public sur les ENT. Au mois de juin 2020, la lettre #ArtsPlastiques_NUM_Clermont 5 diffusait un premier bilan des usages de la Galerie Volcanique et des galeries virtuelles d’ENT avec des témoignages de professeurs et d’élèves en arts plastiques. De plus cette lettre proposait deux tutoriels vidéo pour redimensionner les images numériques et les vidéos afin que leur taille ne dépasse pas les 6 Mo maximum compatibles pour l’enregistrement sur la Galerie Volcanique.


Voici les lettres #ArtsPlastiques_NUM_Clermont 2, 3 et 5

 

                         

 

 
À la fin de l’année scolaire 2020, une information présentant la Galerie Volcanique a été transmise à tous les chefs d’établissements de l’académie de Clermont-Ferrand et aux IEN en charge des arts visuels via des listes de diffusion sur leurs messageries académiques.


   Enfin, dans la lettre de rentrée 2020, l’IA-IPR donnait des conseils aux professeurs d’arts plastiques pour développer la compétence « Exposer l’œuvre, la démarche, la pratique » en continuant d’exposer les productions artistiques de leurs élèves sur la Galerie Volcanique et sur les galeries virtuelles d’ENT.

6. Communiquer, collaborer et coopérer

   En fait, il y a projet dès qu’il y a représentation d’un état désirable et désiré, qui n’adviendra qu’au prix d’une action volontariste et efficace.


    Philippe Perrenoud, Pédagogie différenciée, des intentions à l’action, 1997, p.68-69

 

  •   Étape 4 : lancement de projets fédérateurs d’expositions virtuelles, collaboratives, ouvertes à tous les professeurs et élèves d’arts plastiques dans le second degré, voire dans le 1er degré.

     

Exposition des confinés

 

Au cours du 1er confinement la Galerie Volcanique a répondu à un besoin collectif de soutenir la continuité pédagogique ainsi que de développer la collaboration entre les professeurs, les élèves et l’IA-IPR d’arts plastiques, en exposant les productions artistiques produites par les collégiens et les lycéens de l’académie de Clermont-Ferrand. De plus, la mise en place du projet d’« Exposition des confinés » a permis aux professeurs de s’entraider en partageant des scénarios pédagogiques adaptés à l’enseignement à distance, tout en valorisant leur travail ainsi que la créativité de leurs élèves.

À la fin de l’exposition des confinés, nous avons recueilli des témoignages de professeurs et d’élèves concernant la Galerie Volcanique et cette exposition :

Virginie Basset, professeure au collège Jean-Jacques Soulier à Montluçon

« Je trouve l’initiative très intéressante. C’est un événement dynamique et enthousiasmant qui montre l’investissement de nos élèves ! Avec la Galerie Volcanique, les élèves pourront voir ce qui se fait dans d’autres établissements et même au lycée, créant, pourquoi pas, des désirs d’orientation ! »

Julien Resche, professeur au collège La Ribeyre à Cournon-d’Auvergne

« Ce que je trouve intéressant dans cette démarche c’est que chacun partage sa production avec d’autres sur une échelle bien plus large que le collège, de voir des liens entre leurs productions et celles des autres. Ce que cela souligne aussi, c’est que les élèves au-delà de l’évaluation individuelle sont très friands de reconnais¬sance et de valorisation de leur travail, excellent pour l’estime de soi. Une note, une évaluation reste dans un certain entre soi. L’exposition, c’est la reconnaissance de soi dans le groupe et vu par tous. C’est très moteur chez beaucoup de nos élèves.»                                                                                                                                                                                                                                       

Astrid Dubost, professeure au collège et lycée Blaise-de-Vigenère de Saint-Pourçain-sur-Sioule a recueilli des avis de ses élèves de 5ème et de 3ème  suite à la présentation de leurs travaux pour l’« Exposition des confinés » sur la Galerie Volcanique :

« La Galerie Volcanique c’est très bien, car cela évite de se déplacer, surtout pen¬dant le confinement. C’est intéressant de voir ce que font les autres élèves de l’académie et ça donne des idées. On découvre le talent des élèves et nous sommes contents de montrer nos travaux ».
« C’est une bonne idée, le site est compréhensible et facile d’accès. C’est agréable à regarder et ça donne envie de créer ».
« J’aime beaucoup, on voit des dessins très sympas. Je suis contente de voir mon travail car j’ai mis beaucoup de temps à le réaliser ».

Dans ce tableau, un bilan quantitatif des différents types de collaborations à l’« Exposition des confinés » :

 

Collaborations à l’exposition des confinés

Établissements

Nombre d’articles

Nombre de professeurs participant

Nombre d’établissements participant

Nombre de productions artistiques d’élèves

Taux de participation des établissements

Collèges

73

25

30

896

20 %

Lycées

28

9

9

306

25 %

Total

101

34

39

1202

22,5 %

 

 

Exposition LumièreS


   Un 2ème projet d’exposition intitulée « LumièreS » a été lancé pour la Galerie Volcanique, au mois de décembre 2020. Après consultation auprès de plusieurs professeurs d’arts plastiques, c’est la notion de lumière qui a été retenue comme thème de ce projet d’exposition académique. L’IAN d’arts plastiques, Manuel Légé, a produit un visuel et, avec l’aide des membres du pôle de compétences numériques disciplinaire, un document contenant des propositions pédagogiques a été conçu pour cette exposition. Ensuite, l’IA-IPR a communiqué à tous les professeurs d’arts plastiques l’ensemble de la documentation relative aux modalités de mise en œuvre de l’exposition « LumièreS », afin d’impulser ce projet. Cette documentation laissait place à la liberté pédagogique des professeurs d’arts plastiques afin de construire des situations pédagogiques problématisées pour que les élèves questionnent la lumière et ses enjeux dans l’art.

 

Twitter a été utilisé à plusieurs reprises comme moyen de communication pour l’exposition « LumièreS ». Suite à cela, une conseillère pédagogique du 1er degré - CPD, Cindy Maroto a demandé à faire participer les professeurs du 1er degré de la Haute-Loire à l’exposition « LumièreS » et a produit une ressource pédagogique à cette fin.
Dans le menu « Expositions » de la Galerie Volcanique a été ajouté le sous-menu « Expositions interdegrés », faisant de la Galerie Volcanique un outil pédagogique pour les professeurs ainsi que les élèves du 1er et du 2d degrés.

Comme l’explique Jean-Pierre Boutinet le projet est « une image d’une situation, d’un état que l’on pense atteindre […] tout ce par quoi l’homme tend à modifier le monde ou lui-même dans un sens donné ».
Ainsi, le projet d’exposition « LumièreS » est devenu un dispositif de régulation des actions éducatives et de leurs acteurs en interdegrés, ayant le potentiel de lier la communauté éducative. Dès lors, ce projet a pris tout son sens en tant que pratique sociale d’organisation, de structurations des rapports humains dans l’action.

Par ailleurs, la Galerie Volcanique et le projet d’exposition « LumièreS » a développé la collaboration entre les professeurs d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand, en leur permettant de partager davantage leurs ressources pédagogiques, d’échanger entre eux, de s’entraider, de faciliter leur travail et de prendre des décisions relatives à l’élaboration du projet.  Plusieurs témoignages recueillis aux mois d’avril et mai 2021 en attestent.


Astrid Dubost, professeure d’arts plastiques au collège et lycée Blaise-de-Vigenère de Saint-Pourçain-sur-Sioule explique :


« L’an dernier, lors du premier confinement et des premiers cours à distance, j’ai été impressionnée par la qualité des productions de mes élèves, notamment pour le sujet « Sculpter avec la lumière ». Pour la première fois, les élèves se retrouvaient à travailler chez eux pendant plusieurs semaines et ils se sont réellement impliqués. Il me semblait donc important de montrer, exposer ce qu’ils avaient produit. Alors quand notre inspectrice, Hélène Croisonnier, m’a proposé de contribuer à la Galerie Volcanique en mettant en ligne les travaux de mes élèves, j’ai vu ici une merveilleuse opportunité de valoriser leurs créations. Lorsque les cours ont repris en présentiel fin juin 2020, les élèves étaient ravis de voir leurs réalisations en ligne. Certains m’ont confié y avoir passé du temps et étaient fiers de retrouver leurs travaux exposés sur la Galerie Volcanique. Aujourd’hui, lorsque je montre la galerie aux élèves en classe. Ils aiment y voir leurs travaux et ceux des autres établissements.


Un an plus tard, je visite toujours la galerie volcanique qui est pour moi une source d’inspiration. Cela me permet de renouveler ma pratique d’enseignante en découvrant différentes approches autour d’une même notion. L’exposition LumièreS fut l’occasion de présenter une autre séquence sur la lumière, que j’ai choisie d’aborder par la technique du cyanotype. Il s’agissait pour les élèves de créer grâce à l’action naturelle de la lumière sur papier photosensible. Après avoir exposé les cyanotypes des élèves sur la galerie, plusieurs collègues d’arts plastiques se sont intéressés à cette séquence. Sylvaine Ramey notamment m’a confié souhaiter essayer cette technique avec ses élèves. Ce fut donc l’occasion d’échanger davantage avec certains professeurs du département. »

 

Ci-dessous, la capsule vidéo de présentation de la séquence « Sculpter avec la lumière » d’Astrid Dubost et des productions artistiques réalisées par ses élèves en 2020.




Cette séquence « Sculpter avec la lumière » a été partagée et réappropriée par une autre professeure d’arts plastiques, Edmée Cannard, sous la forme d’une ressource pédagogique Genially intitulée « Sculptez la lumière ».

 


Sylvaine Ramey, professeure d’arts plastiques au collège Jean-Baptiste Desfilhes à Bellenaves témoigne également :


« En tant que professeure d’Arts Plastiques, je consulte régulièrement la Galerie Volcanique et je participe depuis peu à son enrichissement grâce à un article et la mise en ligne de productions d’élèves.

Les premiers temps, j'ai été curieuse et avide de découvrir les travaux des élèves réalisés dans les autres établissements, notamment ceux du lycée. La galerie a nourri mes réflexions sur ma pratique pédagogique et m’a donné des idées inédites de séquences. Je pense ainsi bâtir la séquence « Cyanotype d'une plante hybride » car j'ai été très attirée par le procédé et le rendu final.

Très vite, j'ai été séduite par ce foisonnement de propositions artistiques, c'est pourquoi j'ai décidé de contribuer à la galerie en diffusant le travail de mes élèves. J'étais satisfaite de publier les réalisations de ces 4èmes qui méritaient une visibilité plus large que celle, trop réductrice, de la classe. Exposer virtuellement permet une mise en valeur de leurs travaux par leur diffusion à l’ensemble de la communauté éducative et leur propose une ouverture culturelle à laquelle ils n'ont pas tous accès. Avec humilité, j’ai enrichi cette diffusion d’un article personnel en mars dernier intitulé « Un paysage, une couleur, un outil ».

Cette galerie a ainsi plusieurs intérêts. Elle permet de montrer le travail de nos élèves ; d’être un lieu d'exposition où l'on vient flâner, contempler, se questionner et s'émerveiller du travail d'autrui ; être un lieu de ressources pédagogiques riches et variées où puiser des idées comme point de départ à de nouvelles séquences.

Le travail à partir de l'exposition des productions des élèves prend ainsi tout son sens avec cette galerie. Mettre en regard leurs productions plastiques en prêtant attention aux modalités de présentation numérique est un questionnement auquel ils doivent prendre part à tous les cycles.

La Galerie Volcanique est un lieu de découvertes inspirantes, d'échange et de partage qui crée une belle dynamique pour les Arts Plastiques.

Enfin, les élèves en 3ème d’Astrid Dubost au collège Blaise de Vigenère à Saint-Pourçain-sur-Sioule témoignent :
« Je trouve que le concept de la Galerie Volcanique est super, car on peut voir des travaux différents et on peut voir la créativité des autres. La galerie valorise notre travail car beaucoup de gens voient nos créations. Donc cela nous pousse à améliorer nos productions et à les mettre en valeur ». Inès       
« La galerie est très intéressante, c’est bien d’avoir la vision d’autres élèves sur un sujet. C’est un partage avec d’autres classes surtout en temps de COVID où les expositions et les partages en réel sont impossibles. Je serai fière que mes futures productions soient exposées car si elles peuvent être vues par d’autres personnes : c’est flatteur ». Alice

 

Les galeries virtuelles d’ENT en faveur de la coopération et de la coéducation avec les parents

 

Les galeries virtuelles de l’ENT s’avèrent être des dispositifs de coéducation visant quatre grands objectifs : accueillir, informer, dialoguer et impliquer les parents dans les apprentissages de leurs enfants en arts plastiques. Elles renforcent la coopération de l’école avec les parents dans une estime mutuelle sur tous les territoires. Catherine Hurtig-Delattre, chargée d’études à l’Institut français de l’éducation – IFÉ, explique « Pensée comme un système complexe, la coéducation influe positivement sur le climat scolaire. Elle contribue à la confiance mutuelle au bénéfice de tous : parents, professionnels et, bien sûr, enfants élèves ».


Christophe Nivaggioli, professeur d’arts plastiques témoigne de ses usages des galeries virtuelles d’ENT en faveur de la coopération et de la coéducation avec les parents :
« Mais au-delà de cet outil pédagogique devenu incontournable, l’ENT me permettait de répondre au défi de la coéducation. J’allais pouvoir échanger avec les responsables légaux de mes élèves, leur expliquer et leur montrer ce que nous faisions chaque semaine et peut-être les inciter à en parler avec leur enfant. Dès le début, grâce à une communication appuyée, j’ai eu des retours très positifs. Des familles échangeaient autour des travaux avec les élèves et moi-même, me demandant des compléments d’informations sur le contenu du cours ou sur les éléments à préparer pour le cours suivant et émettaient des commentaires sur les références que je transmettais sur le blog. Le dossier partagé sur l’orientation dans les filières artistiques soulevait de nombreuses questions. Cette correspondance simple, directe et franche m’a permis d’établir des liens que je qualifierais « d’aidant à aidant ». Les responsables légaux et moi-même étions rassemblés grâce à l’ENT autour de l’idée simple d’accompagner l’élève dans sa progression : d’un côté en apportant des contenus et des savoirs et de l’autre en échangeant avec son enfant sur ce qu’il faisait en classe et la manière d’y parvenir. Il faut du temps pour établir ces liens et l’ENT a permis de le raccourcir. En deux ans, j’ai réussi à établir des liens d’accompagnement avec une quarantaine de familles. C’est peu, mais bien plus que si je n’avais pas utilisé l’ENT. »


Ci-dessous, diverses publications en lien avec l’exposition « LumièreS » dans le blog d’arts plastiques de l’ENT du collège Sancy-Artense de la Tour-d’Auvergne.


À partir de la séquence « Tout en lumière », Christophe Nivaggioli a créé une galerie virtuelle de productions d’élèves qui permet de les exposer virtuellement aux membres de la communauté éducative, tout en prenant connaissance des pratiques artistiques développées en arts plastiques.

 

 

Commentaires encourageants d’un élève, d’une cheffe d’établissement et d’un parent qui ont visité la galerie virtuelle d’ENT « Tout en lumière », attestant que ce type de galerie permet aux différents membres de la communauté éducative de communiquer entre eux.

 

 

Dans les dossiers partagés de l’ENT, tous les membres de la communauté éducative peuvent trouver les ressources pédagogiques du professeur afin de collaborer et coopérer dans le cadre des apprentissages des élèves.

 

 

Les blogs d’arts plastiques permettent de présenter aux membres de la communauté éducative des ressources culturelles afin de mieux collaborer et coopérer dans le cadre des apprentissages des élèves.

 

 

Madame Agnès Chaput, cheffe d’établissement du collège Baptiste Bascoulergue à Saint-Germain-d’Auvergne explique :

« La galerie virtuelle d’arts plastiques sur l’ENT permet :


- une mise en valeur des travaux des élèves par leur diffusion à l’ensemble de la communauté éducative,

- une mise en valeur des champs de recherches explorés par les arts plastiques avec la possible naissance de projets pluridisciplinaires,  

  - un rapprochement avec les parents qui peuvent ainsi prendre connaissance des projets abordés par leur enfant mais aussi des enfants de la classe, 

- un retour aux enfants via les commentaires laissés sur le blog par les visiteurs, permet de décloisonner et d’ouvrir l’espace scolaire,

- la mise en avant de valeurs positives tel que le plaisir pris à partager ces productions et à être touché par les capacités des élèves.  […]

Il me paraît important, et ce afin de ne pas trop intimider les parents, de laisser une grande place au simple plaisir du partage afin que les parents puissent laisser un commentaire sans avoir peur de ne pas être à la hauteur… La galerie virtuelle d’ENT permet ainsi de démocratiser l’approche et la pratique artistique, de la rendre moins intimidante et moins clivante. »

Madame Valérie Blanchet parent d’élève explique :

« C’est toujours un grand plaisir de voir le travail de nos enfants. Je pense que l’intérêt que porte un parent au travail de son enfant est primordial. La matière des arts plastiques a beaucoup évolué. Le travail demandé est totalement différent de ce que nous parents avons connu.


Le débriefing de la journée au collège avec le détail du contenu du cours reste assez vague en général. C’est pourquoi mettre une image sur des explications est nécessaire. Dans son cartable mon fils rapporte des leçons d’histoire, des évaluations de mathématiques... et pour les arts plastiques les productions des élèves sont visibles sur le blog. L’élève prend plaisir à commenter son travail et celui de ses camarades mais également à le partager avec sa famille.
Merci de transmettre de la fierté aux élèves à travers la diffusion de leur travail. Je pense que cela leur apporte une satisfaction personnelle. Merci également de permettre aux parents de passer un moment d’échange et de discussion avec leurs enfants. »


Enfin Rose, élève de 6ème en dispositif ULIS confirme :
« J'aime bien voir mes travaux sur ce blog car je suis fière de moi. Ça me permet de ressentir une émotion sur mon travail. Je montre mes travaux à ma famille d'accueil et à mes parents pour qu'ils voient ce que j'ai fait et surtout qu'ils soient fiers de moi. À chaque fois le mardi, je leur raconte mon cours d'arts plastiques et ce blog me permet de leur montrer ce que le professeur d’arts plastiques nous apprend à faire. »

 

 

 

 

7. Témoignages sur la Galerie Volcanique

 

Patrick Lachaux professeur d’arts plastiques collège et lycée Audembron à Thiers dans le Puy-de-Dôme


La galerie volcanique est née sous l'impulsion de Mme Croisonnier et sous mon développement, afin de rendre visible les travaux d'arts plastiques des élèves de l'académie de Clermont-Ferrand.


Elle a vu le jour lors du 1er confinement et s'est rapidement imposée comme un repère émergent et attractif de bonnes pratiques, à un moment où, tous isolés à la maison, le besoin de communiquer, d'échanger et de faire exister les arts plastiques en se fédérant ne pouvait se faire que numériquement. Ce qui correspond également à la situation physique des professeurs de l'académie, souvent isolés dans leur(s) établissement(s).
Techniquement, le site tourne sous le CMS Wordpress et nécessite d'avoir quelques notions, ou de s'intéresser à la publication en ligne. Dès le départ nous avons conçu une interface épurée pour le menu, accessible en termes de "mots clés" et le plus simple possible à gérer ; évidement l'entrée par l'image pour notre discipline visuelle est grandement privilégiée.


Les publications sont indexées et hiérarchisées sur des termes ou des mots clés issus des programmes officiels. Ainsi, les recherches peuvent se faire via une entrée par niveau, champ de pratique, par notion, ou par questionnement artistique. Nous avons développé une dernière entrée "géographique" sous la forme d'une carte de l'académie et le recensement des différents lieux où sont attachés les publications, dressant ainsi l'étendue et la dynamique des travaux sur le territoire.
Cette première phase de la galerie s'est achevée avec la création de formulaires de demande d'autorisation de publication à destination des parents pour être en conformité avec la loi RGPD. Formulaires numériques, via l'ENT, plus facile à diffuser et à récupérer. Enfin, la galerie s'est ouverte, grâce à un accompagnement via un tutoriel, à un petit groupe de professeurs auteurs qui ont amorcé la base des premiers articles.


Dans une seconde phase la galerie a pris de l'ampleur, tant du point de vue des publications, que de la qualité des travaux proposés, et ce grâce à une émulation qui a pris. Les articles s'enrichissent de séquence de cours, de vidéos et prochainement de capsules audios pour mieux rendre compte notamment de l'oral chez les élèves.
Techniquement


La galerie volcanique est un site basé sur le CMS WordPress tout ce qu'il y a de plus classique, avec comme Thème Graphique : Customizr Clermont. La Page d'accueil est construite avec nimblebuilder et pensée pour être épurée et accessible en terme de contenus, faisant la part belle au visuel avant tout avec un bandeau de type carrousel faisant défiler les articles mis en avant et une mise en page déployant les résultats d'une catégorie précise via les menus.
Deux éléments viennent soutenir cette interface : une zone de recherche spécialement développée pour prospecter parmi les mots clés catégorie des articles et aussi une carte des établissements du territoire possédant au moins un article. Cette dernière carte fonctionne grâce à Openstreetmap (https://umap.openstreetmap.fr/fr/ carte genre Maps, mais en libre) sur laquelle on a rajouté nos établissements (via des calques) le tout nourri par une base de données Excel qui génère les informations pour la mise à jour.


Les articles possèdent tous une galerie d'images, parfois un peu de texte ou des vidéos, et plus fréquemment maintenant des documents intégrés en PDF téléchargeables comme le déroulé de la séquence ou des témoignages.
La galerie c'est aussi et surtout de nombreux contributeurs (les professeurs qui partagent généreusement) qui font la richesse et le dynamisme du contenu.


Astrid Dubost professeure d’arts plastiques au collège et lycée Blaise de Vigenère à Saint-Pourçain-sur-Sioule dans l’Allier

 

L’an dernier, lors du premier confinement et des premiers cours à distance, j’ai été impressionnée par la qualité des productions de mes élèves, notamment pour le sujet « Sculpter avec la lumière ». Pour la première fois, les élèves se retrouvaient à travailler chez eux pendant plusieurs semaines et ils se sont réellement impliqués. Il me semblait donc important de montrer, exposer ce qu’ils avaient produit. Alors quand notre inspectrice, Hélène Croisonnier, m’a proposée de contribuer à la galerie volcanique en mettant en ligne les travaux de mes élèves, j’ai vu ici une merveilleuse opportunité de valoriser leurs créations. Lorsque les cours ont repris en présentiel fin juin 2020, les élèves étaient ravis de voir leurs réalisations en ligne. Certains m’ont confié y avoir passé du temps et étaient fiers de retrouver leurs travaux exposés sur la Galerie Volcanique. Aujourd’hui, lorsque je montre la galerie aux élèves en classe. Ils aiment y voir leurs travaux et ceux des autres établissements.


Un an plus tard, je visite toujours la galerie volcanique qui est pour moi une source d’inspiration. Cela me permet de renouveler ma pratique d’enseignante en découvrant différentes approches autour d’une même notion. L’exposition LumièreS fut l’occasion de présenter une autre séquence sur la lumière, que j’ai choisi d’aborder par la technique du cyanotype. Il s’agissait pour les élèves de créer grâce à l’action naturelle de la lumière sur papier photosensible. Après avoir exposé les cyanotypes des élèves sur la galerie, plusieurs collègues d’arts plastiques se sont intéressés à cette séquence. Sylvaine Ramey notamment m’a confiée souhaiter essayer cette technique avec ses élèves. Ce fut donc l’occasion de davantage échanger avec certains professeurs du département.

Elèves d’Astrid Dubost collège et lycée Blaise de Vigenère Saint-Pourçain-sur-Sioule dans l’Allier

Classe de 5e :


A propos des cyanotypes exposés :
« C’est une excellente idée d’exposer nos travaux sur la Galerie volcanique. Je suis heureuse que les gens puissent voir mon travail. Je pense qu’en voyant nos réalisations, les gens peuvent de plus en plus s’intéresser à l’art ». Anna                                                                                       
«  Je suis contente de voir mon travail, et ceux de la classe exposés car cela prouve qu’ils sont bien réalisés. Je pense que la galerie volcanique, c’est quelque chose de bien : d’autres gens peuvent voir nos travaux et s’en inspirer ». Judith                                                                                                                                                                                                                                

Classe de 3e :

« Je trouve que le concept de la Galerie volcanique est super, car on peut voir des travaux différents et on peut voir la créativité des autres. La galerie valorise notre travail car beaucoup de gens voient nos créations. Donc cela nous pousse à améliorer nos productions et à les mettre en valeur ». Inès

« La galerie volcanique est un endroit de partage entre élèves et professeurs pour partager nos créations avec d’autres personnes. Je serai heureuse et fière que ma production soit exposée ».  Océane   
                                                                                                                                                         
« La galerie est très intéressante, c’est bien d’avoir la vision d’autres élèves sur un sujet. C’est un partage avec d’autres classes surtout en temps de covid où les expositions et les partages en réel sont impossibles. Je serai fière que mes futures productions soient exposées car si elles peuvent être vues par d’autres personnes : c’est flatteur ». Alice       

                        

Sylvaine Ramey professeure d’arts plastiques collège Jean-Baptiste Desfilhes Bellenaves dans l’Allier


En tant que professeure d’Arts Plastiques, je consulte régulièrement la Galerie Volcanique et je participe depuis peu à son enrichissement grâce à un article et la mise en ligne de productions d’élèves.

Les premiers temps, j'ai été curieuse et avide de découvrir les travaux des élèves réalisés dans les autres établissements, notamment ceux du lycée. La galerie a nourri mes réflexions sur ma pratique pédagogique et m’a donné des idées inédites de séquences. Je pense ainsi bâtir la séquence « Cyanotype d'une plante hybride » car j'ai été très attirée par le procédé et le rendu final.

Très vite, j'ai été séduite par ce foisonnement de propositions artistiques, c'est pourquoi j'ai décidé de contribuer à la galerie en diffusant le travail de mes élèves. J'étais satisfaite de publier les réalisations de ces 4èmes qui méritaient une visibilité plus large que celle, trop réductrice, de la classe. Exposer virtuellement permet une mise en valeur de leurs travaux par leur diffusion à l’ensemble de la communauté éducative et leur propose une ouverture culturelle à laquelle ils n'ont pas tous accès. Avec humilité, j’ai enrichi cette diffusion d’un article personnel en mars dernier intitulé « Un paysage, une couleur, un outil »

Cette galerie a ainsi plusieurs intérêts. Elle permet de montrer le travail de nos élèves ; d’être un lieu d'exposition où l'on vient flâner, contempler, se questionner et s'émerveiller du travail d'autrui ; être un lieu de ressources pédagogiques riches et variées où puiser des idées comme point de départ à de nouvelles séquences.

Le travail à partir de l'exposition des productions des élèves prend ainsi tout son sens avec cette galerie. Mettre en regard leurs productions plastiques en prêtant attention aux modalités de présentation numérique est un questionnement auquel ils doivent prendre part à tous les cycles.

La Galerie Volcanique est un lieu de découvertes inspirantes, d'échange et de
partage qui crée une belle dynamique pour les Arts Plastiques.

 

Elèves de Sylvaine Ramey collège Jean-Baptiste Desfilhes Bellenaves dans l’Allier


Élèves non exposés sur la Galerie Volcanique

Je trouve cette exposition très belle. Elle procure de l'intérêt et de la considération à l'égard du travail des autres établissements. Elle donne envie de nous surpasser, c'est-à-dire de produire le meilleur travail possible afin d'être à notre tour exposés sur la galerie volcanique. Cela permet de montrer nos travaux à un large public, et quelque part de nous affirmer. Léa


Je pense que c'est une bonne chose que le travail de certains élèves soit exposé dans cette galerie. On remarque la richesse et la variété des productions, tout comme les différentes techniques possibles. Nous avons un regard sur ce qui se passe ailleurs et notamment dans les lycées. Cela peut donner un côté motivant aux autres élèves. Lily


Élèves exposés sur la Galerie Volcanique


En découvrant cette galerie volcanique, j'ai trouvé ça plutôt intéressant car cela permet d'exposer les travaux des élèves de collège. Quand on m'a annoncé que mon travail allait être exposé, j'ai été surpris mais je suis quand même content. Luca
En découvrant la Galerie Volcanique j’ai pu voir tout le travail des élèves en cours d’art plastiques. Je trouve que c’est une bonne idée de faire cette galerie, cela permet aux élèves d’avoir de la visibilité sur leurs travaux d’arts plastiques. En voyant mon travail sur le site, j’ai été content et quand même un peu fier. Jules


Le fait d'exposer ce travail sur un site public permet de montrer, de partager et d'inspirer à d'autres élèves ou personnes la façon de s'exprimer à travers le dessin, de découvrir différentes manières de construire une œuvre et d'autres styles graphiques. Dans la Galerie, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de diversité : du dessin des maquettes, de la peinture…Noah

La Galerie Volcanique est une galerie virtuelle où l'on peut regarder des productions d'élèves d'autres établissements sur un thème donné.
Cette galerie est bien car elle permet de voir des œuvres différentes de celles que nous faisons en classe, pour nous donner des idées pour notre travail en cours. Le fait que cette galerie soit virtuelle la rend facile d'accès.
C'est utile de voir les productions de cette galerie car ça peut donner de l'inspiration, ou des différentes manières de travailler...
Par exemple, cette galerie m'a donné quelques bonnes idées que je pourrais peut-être utiliser pour mes prochaines productions.
Certains sujets abordés dans cette galerie sont intéressants, mais il y en a qui le sont moins. Il y a certains sujets sur lesquels j'aimerais travailler cette année. Hugues

François Traullé, proviseur du lycée public de Chamalières


« Dans le cadre de mes fonctions de chef d’établissement, la découverte de la Galerie Volcanique date du premier confinement. Je l’ai perçue comme une réponse institutionnelle innovante à la crise que nous traversions. Une proposition inédite et originale qui cherchait à s’adapter aux contraintes sanitaires. L’intérêt de la Galerie Volcanique m’apparaît double : d’une part, permettre aux usagers de conserver un lien avec l’établissement scolaire et la pratique des arts plastiques ; d’autre part, continuer d’assurer des missions d’orientation auprès des élèves désireux d’entrer au lycée. Et, pour ceux qui sont déjà lycéens, de confirmer leurs choix d’options et de spécialités artistiques. »

Christophe Guillemart, professeur d’arts plastiques au lycée public de Chamalières

 

« Pendant le premier confinement, en avril 2020, Madame Croisonnier IA-IPR d’arts plastiques de l’académie de Clermont-Ferrand m’a contacté pour m’informer de sa volonté de créer une galerie académique virtuelle. Elle était soucieuse d’associer chargés de mission, interlocuteurs académiques du numérique et formateurs dans la constitution de cet outil numérique. Nous avions tous besoin de sortir du cadre quotidien limité dans lequel nous étions confinés et de nous retrouver sous une forme collective et institutionnelle. A cette époque, mon principal ressenti était celui d’une mise en relation nécessaire entre les acteurs de terrain : professeurs, élèves et parents autour de la pratique des arts plastiques. La Galerie Volcanique offrait de nouvelles motivations pour la pratique des élèves et, comme enseignant, j’étais en mesure de leur offrir une nouvelle visibilité.


Depuis, nous avons créé notre propre galerie à Chamalières : la Galerie l’Alvéole. La galerie de l’établissement est référencée sur la galerie Volcanique. Les deux sont liées. Il est clair que l’apparition de la Galerie Volcanique a été moteur dans la création de notre propre galerie. Aujourd’hui se posent de nouvelles questions : quels rôles attribuer à chacune ? Quelles pourraient être les missions d’une galerie d’établissement et d’une galerie académique ? Toutes deux possèdent un atout pédagogique essentiel (diversité des approches, fiche de cours etc...) La Galerie Volcanique, et notamment grâce à sa carte interactive, constitue à l’échelle de l’académie une source d’informations indispensables pour l’orientation des futurs lycéens. Elle joue toujours son rôle originel de réseau des arts plastiques, mais contribue aussi de manière nouvelle à la découverte des partenaires culturels. Elle offre l’accès aux actions artistiques réalisées. La Galerie l’Alvéole à Chamalières est conçue en interne comme un outil pédagogique d’exigence, de préparation et d’évaluation aux épreuves orales pour les élèves. Son usage externe permet aux visiteurs de se rendre compte du travail réalisé à Chamalières. Il est ainsi possible de mieux comprendre les démarches de création et d’exposition initiées par les élèves et notamment grâce aux interviews enregistrées. L’Alvéole est moins une vitrine de l’établissement qu’un outil pédagogique opératoire et continuellement renouvelé. »

 

Adèle et Anouk, élèves de Christophe Guillemart en spécialité arts plastiques au lycée public de Chamalières


« Quand notre professeur nous a proposé d’être exposé sur la Galerie Volcanique, puis sur la Galerie l’Alvéole, ça nous a un peu mis la pression ! Mais, en même temps c’est une reconnaissance du travail que nous avons fourni depuis le début de l’année. Cette année était très difficile ! Mais, c’est une bonne façon de faire aboutir notre projet car nous n’avions pas la possibilité de le présenter dans le lycée à cause du covid et les épreuves orales ont été supprimées. Exposer sur l’Alvéole nous a permis de reprendre tout le processus de création : il fallait choisir les croquis du carnet de travail à présenter, les photos qui rendent compte du projet. Et surtout, la présentation orale du projet, qui est intégrée sur notre page virtuelle, nous à obligé à mieux l’appréhender et à le communiquer à des spectateurs, même s’ils sont connectés. Au final, nous avons pris conscience en profondeur des projets des autres élèves car chacun à fait l’effort d’exposer sa démarche. Nous pouvons montrer nos projets à nos amis, nos parents. Quelques élèves de la classe ont intégré l’Alvéole dans leur porte-folio de présentation pour les écoles d’art ! »