Le lycée Montdory contre le Sida

09.12.2016

La maison des lycéens de Montdory, à Thiers, organisait le jeudi 1er décembre à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida une journée d’action et d’information autour du Sida, accompagnés par les infirmières scolaires Cécile Isoard et Marion Fourcade.

Tout au long de la journée, la maison des lycéens avait été réorganisée par les élèves et était occupée par un stand d’information et de sensibilisation autour du Sida et de sa prévention : documents, préservatifs, vente de bracelets et de pin’s à l’effigie du ruban rouge, symbole du Sidaction, qui finance la recherche médicale. La volonté première était de donner des informations fiables aux élèves, pour effacer les préjugés et idées reçues qui circulent. La journée était également l’occasion de parler des autres infections sexuellement transmissibles (IST) moins médiatisées mais bien présentes, comme la syphilis, et d’utiliser les moyen de préventions contre le Sida contre ces maladies aussi.

Cécile Isoard et Marion Fourcade, infirmières du lycée, avaient pour cela réalisé un diaporama qui a été diffusé en boucle à la maison des lycéens sur la journée du 1er décembre, contenant des informations précises autour du Sida. Présentes toute la journée, les deux infirmières ont animé, à tour de rôle, des discussions auprès des élèves présents au foyer, ont répondu à leurs questions, et ont assuré la vente au profit du Sidaction en collaboration avec les élèves membres de la MDL.

Par ailleurs, elles ont proposé par petits groupes d’élèves volontaires un jeu évaluant les conduites à risque concernant les IST ou non permettant un échange interactif de qualité auprès des élèves.

Ce jeu, créé par le CADIS et intitulé « Sida, que savons-nous ? », consiste avec des cartes à évaluer les risques d’une situation donnée, et à trouver des moyens pour le faire baisser et éviter la contamination. C’est donc l’occasion de revenir en détail sur les modes de transmission du virus, ou de non-transmission, et de balayer ainsi les idées reçues ainsi que de donner des solutions concrètes. Evidemment, toute la journée les élèves pouvaient aussi bénéficier de préservatifs gratuits, disponibles sur le stand d’information.

Une action solidaire et citoyenne qui a permis à de nombreux élèves d’en savoir plus, et donc de pouvoir mieux se protéger contre le Sida.