Évaluation du dispositif EER

06.11.2017

Viviane Bouysse (IGEN) et Philippe Christmann (IGAENR)…

… avec la délégation accueillie à l’école des sciences

Pierre Martinet, Chargé de mission "Evaluation des politiques publiques" à la DANE, pilote du projet EER

Noëlle Lacourt, professeure des écoles, prépare le défi « Dans la peau d’un chercheur » avec les écoles en réseau

Les inspecteurs accueillis en Haute-Loire

Les élèves de CM2 de l’école d’Allègre en communication avec l’assistante d’anglais au Puy-en-Velay

Continuité des séquences pédagogiques assurée par les fonctionnalités de l’ENT…

… pour les CM2 sur un travail en littérature.

Viviane Bouysse, inspectrice générale de l'éducation nationale (IGEN) et Philippe Christmann, inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) ont pu assister à des séquences pédagogiques intégrées au projet pilote « École Éloignée en réseau » (EER). Ils ont été accueillis dans le Puy-de-Dôme à l'école des sciences de Châteauneuf-les-Bains, puis en Haute-Loire dans les écoles primaires d’Allègre et Vernassal-Darsac.

Le 11 octobre 2017, accompagnés par Pierre Martinet, conseiller du recteur, chargé de mission « école éloignée en réseau », Stéphanie Tinayre, déléguée académique au numérique adjoint pour le premier degré et Christophe Duclaux, délégué académique au numérique adjoint pour le second degré et responsable de la DANE, ils ont été accueillis à l'école de Châteauneuf-les-Bains par Laurent Cheminal, inspecteur de la circonscription Riom-Combrailles et par une équipe pédagogique composée de Noëlle Lacourt, professeure des écoles, David Malleret, enseignant référent aux usages du numérique et David Baduel, conseiller pédagogique. François Brunet, président de la communauté de commune du pays de Saint-Eloy,  Sébastien Guillot vice-président de la Communauté de communes Combrailles Sioule et Morge, Daniel Sauvestre, maire de Châteauneuf-les-Bains, Catherine Lenne, directrice de la Maison pour la science en Auvergne, Claire Dalmazzone, élève polytechnicienne et Etienne Anquetil, président de l’école des sciences ont également participé à cette présentation.

Cette visite a permis de mettre en valeur la pédagogie innovante proposée dans une école partenaire du dispositif « école éloignée en réseau » (EER).

« École éloignée en réseau » : un projet pilote, incubateur au niveau national

Inspiré des travaux de Thérèse Laferrière, professeure à l'université Laval au Canada, directrice du Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire au Québec, le dispositif « École éloignée en réseau » a été pensé pour répondre au besoin d’enrichir l’environnement d’apprentissage de la petite école rurale. Une école devient une EER lorsqu’elle encourage ses enseignants et ses élèves dans leur usage des technologies de collaboration (classes virtuelles, espace numérique de travail...) pour apprendre et travailler avec une autre classe ou d’autres classes sans oublier les ouvertures vers les communautés locales, les régions, les pays, voire le reste du monde.

Ce dispositif, co-porté par l’université Clermont Auvergne (composante ESPé) est aujourd’hui accompagné par un comité scientifique présidé par le professeur Éric Bruillard (Université Paris V). Philippe Christmann, inspecteur général de l’Éducation nationale et de la recherche, président du comité de suivi, a mis son expertise pédagogique et technique au service de l’académie de Clermont-Ferrand.

Des écoles et des collèges en partenariat

Le projet « École éloignée en réseau », accompagné par l’École normale supérieure de Cachan et l’école supérieure du professorat et de l’éducation Clermont-Auvergne, est aujourd’hui bien implanté dans l’académie. C'est 51 écoles en relations avec 8 collèges et en partenariat avec l’école des sciences qui travaillent à renforcer le lien école - famille - communauté. Il s'agit de tirer profit de la connexion Internet et des ressources numériques pour enrichir l’environnement d’apprentissage de la petite école rurale. Cette expérimentation vise particulièrement à améliorer les conditions d’enseignement des professeurs et à renforcer la continuité des parcours des élèves.

Carte des écoles et établissements EER en 2017/2018 (pdf)

EER pour des séquences pédagogiques innovantes

En présentant le travail dans les classes, et en s’appuyant notamment sur les outils numériques mis à disposition, les enseignants et leurs élèves vont permettre à chacun de mesurer ce que le dispositif EER a apporté à la mutualisation des savoirs, à l’innovation et au soutien pédagogique sur l’ensemble du territoire de l’académie.

« Dans la peau d’un chercheur » : une expérimentation à l'école des sciences

L'école des sciences : école singulière pour l'apprentissage des sciences

L'école des sciences est un centre pédagogique de ressources scientifiques et technologiques. C'est avant tout un site scientifique et une structure d'accueil qui a pour but de dynamiser et mutualiser l'enseignement des sciences et de la technologie à l'école. Les enseignants, porteurs d'un projet scientifique avec leurs élèves, inscrivent leurs classes pour une journée de travail ou de courts séjours de découverte. Ce dispositif a pour objectif de favoriser l'observation des phénomènes et l'expérimentation et de mettre un matériel et des compétences appropriés à disposition des élèves et des enseignants. Un comité scientifique composé d'universitaires et de professionnels apporte ses compétences au site.

Le dispositif école des sciences (EDS) a été créé en 2002 suite au Plan de rénovation des sciences à l’école primaire (PRESTE). Initialement, l’EDS, installée dans l’ancienne école du village de Châteauneuf-les-Bains dans le Puy-de-Dôme, fonctionnait sur le territoire du syndicat mixte d’aménagement et de développement des Combrailles (SMADC). Puis le périmètre de l’EDS a été élargi au département du Puy-de-Dôme. L’école des sciences est devenue centre pilote de la Main à la Pâte depuis 2007. Financée par la direction académique des services de l’éducation nationale du Puy-de-Dôme (DSDEN), la mairie de Châteauneuf-les-Bains, la Maison pour la Science en Auvergne, la Communauté de communes, le Conseil départemental (pour les transports et le fonctionnement) et la Fondation Jean Duval, l’EDS développe de nombreux projets de partenariat avec des entreprises : le tri avec l’entreprise Echalier, Eurekart en lien avec l’entreprise Michelin, un projet sur la pollution avec l’entreprise « Aubert et Duval » du groupe Eramet...

Une "boîte mystérieuse" pour stimuler la démarche scientifique

Pour découvrir le fonctionnement de l’école des sciences et observer une expérimentation, l'équipe pédagogique avait préparé un défi scientifique à distance et en réseau. Le projet « Dans la peau d’un chercheur » fait participer les élèves de trois classes situées dans les écoles publiques des communes rurales de Saint-Maurice-près-Pionsat, Charbonnières-les-Vieilles et Marsac-en-Livradois.

Grâce à la mise en place d'une classe virtuelle (plateforme classe VIA), l'enseignante de l'école des sciences intervient simultanément auprès des trois classes. Elle peut ainsi montrer aux élèves une "boîte mystère" qui sera mise à disposition plus tard dans chaque classe. Les élèves devront découvrir le contenu sans l'ouvrir. Le dispositif lui permet d'expliquer les attentes, de donner les consignes et d'échanger avec les élèves. En attendant la "boîte mystère", les élèves avancent des hypothèses sur les contenus et proposent des expériences test.

Une expérimentation facilitée par EER

En rapprochant ce centre pilote des trois classes éloignées, le dispositif EER permet à tous les acteurs de partager l'expertise scientifique de l'enseignante ressource et d'échanger entre eux. Les enfants utilisent leurs capacités d’observation de manière raisonnée, formulent des hypothèses dans une démarche scientifique. Ils auront à partager et à combiner les résultats de leurs différentes investigations.

Les structures qui se retrouvent isolées, sont invitées à partager, à mutualiser grâce en particulier au numérique (classe virtuelle, Padlet, création d’une communauté de chercheurs).

► Retrouvez le détail de la "séance expérimentale de lancement d’un défi scientifique" présentée à l'école des sciences de Châteauneuf-les Bains.

Tous les intervenants ont ensuite échangé, à l'occasion d'un table ronde sur les perspectives d’évolution de l’école des sciences dans le cadre de l’EER en discutant des possibilités d'évolution du dispositif expérimental, de défi scientifique et du rôle de des outils numériques dans l'accompagnement. Un point d’étape sur le dispositif EER dans le secteur des Combrailles a permis de présenter les pistes de travail envisagées, les difficultés rencontrées et les modalités de déploiement.

EER en Haute-Loire : classes virtuelles et plateformes collaboratives

C'est en Haute-Loire, où le dispositif EER est actif et partagé, que la délégation d'inspection s'est rendue, le 12 octobre, pour assister à des séquences en situation préparées par les équipes pédagogiques.  Elle a été accueillie par Jean-Paul Gaillard, inspecteur de l’Éducation nationale adjoint pour le premier degré et conseiller pour le numérique. Les séquences pédagogiques ont été accompagnées par les conseillers pédagogiques : Hervé Bergheaud (numérique), Marie-Christine Beynier, Lucile Bernadac (langues vivantes), Matthieu Gory (culture humaniste) et Dominique Ombret (enseignant référent aux usages du numérique - ERUN) :

  • à l’école primaire d’Allègre pour observer un travail initié autour de la communication à distance entre une assistante de langue et des élèves de CM2 de deux classes rurales. Présentation en anglais, premiers échanges… une classe virtuelle permet à chacun de se voir, de communiquer et d’amorcer un dialogue en langue vivante.
  • à l’école primaire de Vernassal-Darsac où les fonctionnalités de l’ENT d’école prolonge un travail sur la compréhension en littérature, initié en partenariat avec la médiathèque de Saint-Paulien. Pédagogie différenciée en binômes, grâce à des ateliers ouverts dans l’espace de travail, accès à des ressources numériques… huit élèves de CM2 vont se servir de l’ENT d’école comme plateforme d’échanges et support d'apprentissage.

► Plus d'informations sur le réseau EER de Haute-Loire

EER, un dispositif au service d'une pédagogie innovante

Partage d’un lexique des « émotions » via une classe virtuelle, échanges avec une assistante d’anglais au cours d’une même séquence pédagogique par des élèves de deux écoles éloignées, enseignement de la géométrie dans le cadre d’une classe inversée permise par l’usage de tablettes numériques… de nombreuses autres séquences pédagogiques ont été menées par les écoles du dispositif EER de l'académie.

 

Plus d'informations

L'école éloignée en réseau au Canada :
https://www.eer.qc.ca/

Thérèse Laferrière, à l'origine du projet
http://www.tact.fse.ulaval.ca/fr/html/tlaf.html

Le projet EER dans l'académie :
http://www.ac-clermont.fr/action-educative/numerique-educatif/la-strategie-et-le-pilotage-academique/ecole-eloignee-en-reseau/

Accompagner les enseignants dans l'enseignement des sciences
L'école des sciences de Châteauneuf-les-Bains
http://crdp-pupitre.ac-clermont.fr/ecole-des-sciences-63/11923-accueil-ecole-des-sciences.htm

La main à la pâte
http://www.fondation-lamap.org/

Maison pour la science en Auvergne
http://www.maisons-pour-la-science.org/fr/auvergne