Critique littéraire

05.06.2018

Escapade parisienne sous le signe de la littérature et de la culture pour les jurées thiernoises du Grand Prix des lycéennes de Elle.

Mercredi 30 mai avait lieu à Paris, aux salons France-Amériques, la proclamation du Grand Prix des lycéennes de Elle. Cinq élèves du lycée Montdory, exclusivement des filles en première, toutes séries confondues comme le veut le règlement de ce prix, ont été sélectionnées parmi 120 jurées sur toute la France. Encadrées par Mégane Bernard, professeur-documentaliste, elles ont reçu au lycée au fil de l’année les 8 romans de la sélection, qu’elles ont dû lire, noter et évaluer dans une critique littéraire. Ce sont tous des romans récemment parus, sélectionnés par les jurées adultes du Prix des lectrices organisé par le magazine Elle.

Littérature…

Les thématiques abordées dans les œuvres étaient très variées et ont permis aux jeunes filles de découvrir la littérature contemporaine dans toute sa diversité : biographie romancée de Robert Desnos avec Légende d’un dormeur éveillé, de Gaëlle Nohant ; roman historique autour de la shoah pour le bouleversant Ces rêves qu’on piétine, de Sébastien Spitzer ; histoire d’une disparition mystérieuse avec Summer, de Monica Sabolo ; drame d’une vie marqué par un avortement en Amérique pour Le cœur battant de nos mères, de Brit Bennett ; autobiographie touchante de l’actrice Isabelle Carré, intitulée Les rêveurs ; et sombre histoire de meurtre autour d’une maison avec Dans les angles morts

Pour les lycéennes thiernoises, le roman plébiscité a été La salle de bal, d’Anna Hope, qui a d’ailleurs reçu le soir même le Grand Prix des lectrices adultes. Une histoire bouleversante, qui se déroule dans un asile psychiatrique anglais en 1911, ou les protagonistes sont internés et se rendent chaque vendredi au bal des pensionnaires, sur fond d’eugénisme médical...

Mais pour le Grand prix des lycéennes au niveau national, c’est le roman d’Evelyne Pisier, co-écrit avec la jeune éditrice Caroline Laurent et intitulé Et soudain, la liberté, qui a été primé. Un roman biographique touchant, une histoire de transmission mère-fille, romancière-éditrice et d’émancipation féminine, de l’Indochine à Cuba en passant par la France de mai 68…

Émue, Caroline Laurent, présente à la remise des prix, l’était assurément, car elle a eu à cœur de terminer et publier ce livre malgré la mort d’Evelyne Pisier en février 2017, et s’est dite très touchée de recevoir cette distinction en mémoire de son amie. Dans son discours de remerciement, elle a exhorté les jeunes filles à lire, bien sûr, mais aussi et surtout à s’affirmer, et à défendre leur dignité et leurs convictions. Un point de vue partagé par Olivia de Lamberterie, rédactrice en chef adjointe et responsable de la rubrique Livres au magazine Elle, qui a elle aussi livré un discours encourageant les jeunes filles à l’indépendance et à la réalisation personnelle. La remise du prix s’est ensuite poursuivie par un cocktail au cours duquel les lycéennes ont eu l’occasion de poser leurs questions aux journalistes présentes, et par une séance de dédicaces du livre primé, réalisée avec un sourire communicatif par Caroline Laurent, très attentive à chacune de ses lectrices.

Et culture…

Pour les cinq jeunes thiernoises, la journée à Paris a été l’occasion de découvrir la capitale et ses monuments emblématiques : la Tour Eiffel, le Trocadéro, l’arc de Triomphe et sa flamme du soldat inconnu, l’obélisque de la Concorde, les Champs-Elysées, le Grand palais, le Petit Palais, le jardin des Tuileries, les quais de seine et les ponts monumentaux ont donc rythmé la longue journée de marche, qui s’est terminée par une visite au musée du Louvre dont les trésors les ont fascinées !

 
Vous avez une question ?

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Information sur l'application e Parents
Bouquet de services