Physique-Chimie > Pédagogie > Enseigner avec le numérique > Evaluer avec le numérique > Évaluation par les pairs lors d'une dilution

Évaluation par les pairs lors d'une dilution

Niveau
Testé en classe de Seconde

Type de ressource
Évaluer avec des outils numériques

Outil utilisé pour le test en classe

- Ordinateur 
- fichier excel d’évaluation 
- fichier docx élève

Compétences mobilisées
S'approprier, réaliser, valider

                                                                       •••••

L’idée est de faire évaluer les compétences expérimentales mobilisées par un élève lors d’une séance de TP par un autre élève à l’aide d’observables. L’objectif est double : d’une part, proposer à l’évalué un évaluateur « qui le comprend ». Pour l’évaluateur, la mobilisation des compétences est détournée mais bien réelle : il se doit de s’approprier correctement les observables et analyser la « prestation » de son binôme.

Scénario d'apprentissage

Étape 1

En classe. Évalué et évaluateur répondent à un questionnaire (basé sur l’activité à réaliser pour l’évalué, sur les observables pour l’évaluateur)

Étape 2

En classe. L’évalué réalise une activité expérimentale : préparation de solution par dissolution.

Étape 2bis

En classe. L’évaluateur observe l’évalué et coche les cases correspondant à chaque observable listé.

Étape 3 et 3bis

Changement de rôles évalué/évaluateur sur la suite de l’activité expérimentale : préparation de solution par dilution.
 

L'élève pendant l'évaluation

Où est l'élève pendant l'évaluation ? 
En classe.

Que fait l'élève pendant l'évaluation ?
Il observe et vérifie les manipulations et calculs effectués par son binôme. Il remplit le formulaire d’évaluation.

Que fait l'enseignant ?
Il s’assure de la bonne compréhension du rôle de l’évaluateur et vérifie sa mise en application. Il collecte et traite les données de l’évaluation.
  

Différenciation

Au sein du binôme, l’élève maîtrisant le mieux les compétences expérimentales aura la possibilité d’utiliser cette maîtrise dans un autre contexte que l’évaluation classique, alors que l’élève plus en difficulté sera évalué d’une manière vue par lui comme plus bienveillante

Tests et résultats

Contexte : préparation de solution par dissolution puis par dilution pour l’élaboration d’une échelle de teintes et la détermination de la concentration en permanganate de potassium dans l’eau de Dakin.

L’évaluation proposée, bien qu’offrant une note chiffrée, est à visée essentiellement formative : les observables ont été choisis de manière à ce qu’ils soient rapidement et correctement appropriés par l’évaluateur, qui en communiquant avec l’évalué permet à ce dernier de faire « les bons gestes ».

L’activité mobilise la capacité à adopter une attitude responsable : les élèves pourraient être tentés de cocher toutes les cases de manière à obtenir la note maximale. Cela ne s’est pas produit lors du test : les élèves ont joué le jeu, sachant que la note et le diagramme étaient indicatifs et conçus pour leur permettre de se situer. Le cas échéant, la circulation et les interventions de l’enseignant doivent aller en ce sens.

La génération automatique de la note et du diagramme permet aux élèves d’obtenir un feedback immédiat de leur travail, au contraire d’une grille similaire « papier » nécessitant un traitement ultérieur par l’enseignant. Les élèves ont été sensibles à cela. De plus, le changement de rôle évaluateur/évalué a quasiment systématiquement conduit à une amélioration de la maîtrise des compétences mobilisées, signe d’une appropriation efficace des critères de réussite et d’une volonté de « faire mieux que son binôme », certains observables étant redondants dans les deux parties. Cette émulation positive a été très souvent constatée.

Aucun prérequis n’étant nécessaire, tant sur les manipulations que sur l’utilisation du fichier (il suffit de cliquer pour cocher...), la mise en route est très rapide et les objectifs vite compris par les élèves.

  

Description de l’outil numérique utilisé pour le test

L’évaluation est individuelle et utilise un équipement de l’école. Une connexion internet n’est pas nécessaire.

Le fichier excel à disposition des élèves consiste à cocher des cases (par l’élève évaluateur) validant la progression dans la tâche de l’évalué et la qualité de la réalisation via des observables précis. Le fichier génère automatiquement une note chiffrée (note de 0 ou 1 selon si la case est cochée ou non, total par compétence, total global ramené sur 20) ainsi qu’une représentation graphique de la validation des compétences mobilisées. Le fichier est bloqué pour les utilisateurs, modifiable par l’enseignant (Onglet « Révision » - « Ôter la protection de la feuille » - Mot de passe : prof) : il est possible de modifier les observables, attribuer des coefficients à chaque domaine de compétences, ...

 

 

Spécificités du fichier, modification et adaptation à d’autres activités :

- chaque observable est relié à une ou plusieurs compétences, définies par l’enseignant lors de l’élaboration

- les cases à cocher (colonne C) sont liées à des cellules de contrôle  (colonne E). Ainsi, la case C7 cochée renvoie la valeur « VRAI » dans la cellule E7. La case décochée renvoie la valeur « FAUX ». Note : sur la colonne E, le texte est de couleur blanche, donc non visible si l’on ne clique pas sur une cellule.

- Une valeur (0 ou 1) doit ensuite être reliée aux compétences mobilisées par l’observable. Il suffit d’appliquer une condition aux cellules concernées. Exemple : pour « réalisation du calcul » (case de la cellule C8), les compétences mobilisées sont App (colonne G) et Mat (colonne H). On trouvera donc en cellules G8 et H8 la condition suivante : « =SI(E8=VRAI;1;) » qui attribue la note de 1 à ces deux cellules.

- Le tableau « Validation des compétences mobilisées » consiste simplement à sommer colonne par colonne ces valeurs attribuées et effectuer le pourcentage de réussite (nombre de « 1 » divisé par le nombre d’occurrences). La note est obtenue classiquement : nombre de « 1 » divisé par nombre total d’occurrences, ramené sur 20. Les couleurs sont obtenues automatiquement par mise en forme conditionnelle (de 0 à 24% ® rouge ; de 25 à 49% ® orange ; de 50 à 74% ® jaune ; de 75 à 100% ® vert). Selon le « poids » donné par l’enseignant à chaque domaine de compétences, c’est dans la formule de calcul de la note (cellule L28 dans l’exemple) qu’il faut entrer les coefficients.

Autres outils envisageables pour ce type d’activité
Serveur distant type ENT permettant le partage, l’accès et la collecte du fichier d’évaluation
Logiciels : autres tableurs

 

 

 

 

  

Plus d'informations

Mathieu André
Mathieu.Andre@ac-clermont.fr

 

Le pôle de compétence de physique-chimie a pour vocation de promouvoir les usages pédagogiques du numérique dans notre discipline.

 

 

 

 

 
Les travaux académiques mutualisés (TRaAM) ont pour objectif d'aider et d'accompagner le développement des Tice en mutualisant les expériences.

Plus d'informations sur les TRaAM sur Eduscol en physique chimie : eduscol.education.fr/physique-chimie/

Le cadre général des Traams : eduscol.education.fr

 

Des ressources numériques pédagogiques (Eduthèque, BRNE, Myriaé...) pour vos séquences pédagogiques

 

  

Lettre d'information Édu_Num Physique-chimie