Une ardoise particulière pour l’école de Boisset

25.03.2016

Ce matin du 24 mars 2016, la petite place de Boisset fut rapidement prise d’une certaine agitation en raison de la célébration du baptême républicain de l’école élémentaire qui porte désormais le nom de l’écrivain Antonin Malroux, enfant du pays, profondément ému qu’un tel honneur puisse lui être fait.

Si « Son cœur et son âme s'imprégnaient … de ces sensations fortes et étranges qui vous prennent dès que l'on approche des lieux de son passé », l’auteur n’en oublie pas pour autant  qu’ « il faut penser aux enfants à venir, chaque génération mérite son progrès. »

Dans cette petite école rurale de 2 classes accueillant une quarantaine d’élèves, le projet pédagogique y fait donc écho et pose la problématique suivante : Comment améliorer les productions orales et écrites des élèves en s’appuyant sur l’environnement numérique et le parcours d’éducation artistique et culturel ?

A partir de deux points forts de leur école  - un équipement numérique existant et des classes à cours multiples qui optimisent le travail individuel – les enseignantes ont pour objectifs de favoriser l’usage du numérique dans les situations d’enseignement, de développer l’utilisation des espaces numériques de travail, de  poursuivre la mise en œuvre du parcours artistique et culturel des élèves.

Elles n’ont pas manqué d’associer Antonin Malroux pour répondre à cette priorité institutionnelle,  afin de développer la curiosité, d’encourager l’accès à la culture, de constituer une mémoire des rencontres artistiques des élèves, d’éduquer le regard, de solliciter et développer l’imaginaire. Les élèves ont offert  leur premier album collectif à l’écrivain qui  a dédicacé à chacun un de ses ouvrages.