Séminaire académique sur l’École maternelle

20.05.2015

Pas moins de 120 invités, inspecteurs de l’Éducation nationale, conseillers pédagogiques et professeurs des écoles maîtres-formateurs des quatre départements de l’académie se sont mobilisés le 30 avril dernier au lycée Marie Laurencin à Riom pour une journée de réflexion sur « la nouvelle carte d’identité » de l’École maternelle telle que définie par les nouveaux programmes votés au CSE le 5 février 2015 et qui entreront en vigueur à la prochaine rentrée scolaire.

Ce séminaire académique a été enrichi par les contributions de trois intervenantes, chacune spécialiste dans son domaine, sur les questions touchant au développement du jeune enfant et aux pratiques d’enseignement efficaces pour garantir la réussite de tous les élèves.

Viviane Bouysse, inspectrice générale de l’Éducation nationale, a livré son analyse des nouveaux programmes en soulignant les points de vigilance à observer.
Elle a dressé « la nouvelle carte d’identité de l’école maternelle », en a exposé les missions maintenues et les nouveautés en précisant quels points clés, en lien notamment avec les gestes professionnels, ont été retenus par le Conseil Supérieur des Programmes. Son propos, axé sur la nécessité de favoriser une école bienveillante, a permis de dresser des pistes pour construire une pédagogie adaptée aux besoins et aux capacités des jeunes enfants.
Elle a insisté sur la notion de parcours d’apprentissages à mettre en œuvre tout au long du cycle autonome de la maternelle entre la petite section (2-4 ans) et les moyenne et grande sections (4-6 ans), tout en assurant une continuité en amont dans le cadre de la vie familiale, en aval avec le CP, ainsi qu’entre les différents temps de la journée (scolaire, périscolaire). Elle a par ailleurs attiré l’attention de l’auditoire sur la nécessité de réinterroger la formation et le rôle des ATSEM à l’école maternelle.

En savoir plus sur les nouveaux programmes de l’école maternelle
http://www.education.gouv.fr
http://eduscol.education.fr


Catherine Gueguen, pédiatre à l’Institut hospitalier Franco-britannique (Levallois-Perret) depuis 27 ans est spécialisée dans le soutien à la parentalité. Formée en haptonomie et en communication non violente, elle anime aussi des groupes de travail pour les médecins, psychologues, éducateurs, sages-femmes sur l’aide et le soutien à apporter aux parents.
Elle a pu exposer les progrès considérables réalisés ces dix dernières années dans la connaissance du cerveau affectif de l’enfant permettant de mieux répondre à la question : « Qu’est-ce qui favorise le bon développement de l’être humain ? »
Elle a montré que les découvertes des neurosciences ces dernières années modifient complètement la compréhension de l’enfant et les idées préconçues sur une bonne éducation. Elle a mis en évidence qu’une relation bienveillante, respectueuse, empathique avec l’enfant, constitue la condition fondamentale, cruciale, pour permettre à son cerveau d’évoluer favorablement, de manière optimale. Ainsi, c’est à cette condition que peuvent se développer toutes ses facultés affectives, sociales et émotionnelles, mais aussi toutes ses capacités intellectuelles, et ce pour la vie entière.
En savoir plus sur ses travaux :
Catherine Gueguen, Pour une enfance heureuse, Robert Laffont, 2014.

Sylvie Cèbe, maître de conférences à l'université Blaise Pascal et chercheure au laboratoire ACTé de Clermont-Ferrand, travaille depuis longtemps sur la question des inégalités sociales, désormais étendue à toute l’école. L’ensemble de ses travaux a pour but la transposition des données issues de la recherche en psychologie et en éducation, en savoirs pour l’action des enseignants spécialisés et ordinaires.
Elle a guidé l’auditoire sur une lecture des nouveaux programmes au regard de la recherche et notamment dans son domaine de prédilection : la notion d’enseignement explicite. Son propos s’est ainsi attaché à justifier les choix et parti pris des auteurs des nouveaux programmes pour mieux comprendre et mettre en œuvre les changements impulsés.
Le travail d’analyse et de démonstration qu’elle a mené a conduit les participants à s’interroger sur la façon de rendre d’une part les enfants cognitivement actifs et d’autre part les aider à comprendre. A partir d’exemples concrets, elle interpellé les enseignants sur la nécessité de bien concilier l’activité de jeu avec des pratiques d’enseignements explicites et ce, de la petite à la grande section.
En savoir plus :
Ses publications principales (articles, ouvrages, communications,…)


Ce séminaire a permis de regrouper l’ensemble des référents départementaux de l’académie contribuant à la mise en œuvre des axes et priorités de l’École maternelle.

Pour tout contact au niveau académique : 

Pour tout contact au niveau des départements, Inspecteurs chargés de mission départementale pour l’école maternelle :

L’ensemble des interventions/conférences de cette journée, en coopération avec le service de la DIFOR, sera prochainement transformé en ressources disponibles.

Contact :
Elisabeth Roche
IEN chargée de mission académique pour l’école maternelle

 

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Information sur l'application e Parents
Saisir les services de l'académie de Clermont-Ferrand
Bouquet de services