Réserve citoyenne et service civique

01.04.2016

La réserve citoyenne de l’éducation nationale permet à l’école de trouver parmi la société civile des personnes qui s’engagent aux côtés des équipes éducatives pour la transmission des valeurs de la République. Camille Brun, en service civique au rectorat, suit ce dispositif.

Elle a accepté de répondre aux questions de la MGEN qui a publié son témoignage dans « Le lien mutualiste » de mars 2016.

Pourquoi la Réserve citoyenne de l’éducation nationale a-t-elle été créée  ?

La réserve citoyenne de l’éducation nationale est créée suite aux attentats de Charlie Hebdo au cours du mois de janvier 2015 et est lancée le 12 mai 2015. A la suite de cette tragédie, l’Etat a voulu donner la possibilité aux citoyens de transmettre bénévolement les valeurs de la République et d’agir en faveur du vivre-ensemble aux côtés des enseignants, ou dans le cadre d’activités périscolaires. Cette réserve a donc pour but de concentrer dans un seul et même endroit des personnes désireuses de partager leurs expériences professionnelles, leur vécu... Ils proviennent de tous horizons. En effet, ce sont des avocats, des chefs d’entreprise, des retraités de l’éducation nationale, des étudiants… Ces personnes ont toute en commun cette volonté d’échanger avec les élèves.

Comment un enseignant peut-il la solliciter ?

Dès lors qu’un enseignant souhaite faire appel à cette réserve sur un thème choisi, il doit en informer le chef de l’établissement. Ensuite, avec ce dernier, ils ont deux possibilités : ils peuvent choisir directement une personne sur le portail Arena qui leur donne libre accès à la liste des « réservistes » ; ils peuvent également contacter la personne en charge de la réserve afin que cette dernière les mette en relation avec un réserviste.

Quel est votre rôle ?

Après avoir candidaté sur le site du gouvernement (http://www.service-civique.gouv.fr) et à la suite d’un entretien, je suis en charge d’animer la réserve citoyenne. Mon rôle est de mettre en relation l’établissement souhaitant faire appel à cette réserve avec l’intervenant correspondant le plus justement à la demande.
Une fois le contact établi entre ces derniers, un rendez-vous peut être pris afin de définir les modalités de l’intervention. Elle peut prendre la forme d’un témoignage, d’une conférence ou encore d’un dialogue avec les élèves. Le but étant d’échanger, de partager un vécu, une émotion.
Ensuite, je réalise un bilan dans le but de connaître le ressenti de l’établissement mais aussi du « réserviste ». Je peux également assister à ces interventions afin d’être au plus proche de l’action. Ma fonction est donc celle d’un médiateur.

Quel bilan pouvez-vous tirer à ce jour du dispositif ?

La réserve citoyenne prend de plus en plus d’ampleur. A ce jour, elle compte environ 90 « réservistes » au sein de l’académie. De plus, c’est avec satisfaction que je constate la motivation sans limite des bénévoles.

En savoir plus :

 

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Information sur l'application e Parents
Saisir les services de l'académie de Clermont-Ferrand
Bouquet de services