Réinventer la voie professionnelle

24.10.2017

Le séminaire « Vois, voix, voie professionnelle » s’est déroulé le 19 octobre au lycée Marie Laurencin de Riom. Ponctuée par des vidéos prospectives sur les métiers de demain et sur les enjeux de formation, la réflexion a porté sur la maîtrise par tous des savoirs fondamentaux et la nécessité de rendre la voie professionnelle plus attractive car porteuse d’insertion et d’excellence.

Le recteur Marie Danièle Campion a ouvert le séminaire rappelant les orientations de transition écologique et numérique, d’appropriation d’une approche multi modale (VAE, formation continue, formation initiale, apprentissage, voie scolaire…) afin de réinventer les voies d’excellence, d’innovation pédagogique, d’organisation autour des filières et des campus et de mise en place d’un volet formation pour les personnels cadres et enseignants sur la formation professionnelle.

Jean-Marc Monteil a débuté son intervention en indiquant que « Nous sommes en train de changer de monde, c’est aujourd’hui qu’est en train de se créer la cinquième révolution technologique du monde ». Après avoir proposé une vision du savoir dans un univers technologique avancé, Jean-Marc Monteil a insisté sur la nécessité dans un monde en mouvement de s’inscrire dans une démarche de collaboration et de coopération « alliant une formation anticipatrice plutôt que réparatrice afin d’équiper les jeunes aux métiers de demain ». Le recteur Monteil a terminé son intervention par une présentation de l’expérimentation Profan et de ses attendus pédagogiques

Le témoignage de 3 directeurs délégués aux formations professionnelles et technologiques, répondant aux questions « Pour vos établissements, quelle vision des métiers et de la formation professionnelle de demain ? Comment l’évolution des métiers est-elle prise en compte dans les formations ? » a introduit l’intervention de Michel Lugnier, inspecteur général correspondant académique. Mobilisant 3 histoires, il a donné une vision large de l’enseignement professionnel, le contextualisant et le replaçant dans l’histoire de l’éducation et des métiers en France.

L’après-midi a débuté par une réflexion autour de la question : « Comment la formation professionnelle prépare-t-elle aux mondes et métiers de demain ? » lors d’une première table ronde. Josette Tixier pour l’Onisep, Nicolas Diverchy, maitre verrier, Laurent Laporte, cofondateur et directeur des opérations de Braincube, Sylvain Poisson, responsable offre et suivi des startups à Le Bivouac, Christian Vabret, meilleur ouvrier de France en boulangerie et créateur du concours international des jeunes boulangers, et Rémi Noizier, chef du service académique d’information et d’orientation de Clermont-Ferrand ont pu réagir sur la notion de « savoir-faire à la française », sur les métiers émergeants (la fabrique des métiers de demain), sur la création des diplômes, sur la mobilité internationale et sur la notion de transmission. Tous ont pu relever les nécessités d’information des jeunes apprenants, de promotion du « parcours avenir » et de compétences citoyennes en complément des compétences techniques.

Afin d’échanger sur la question « Comment les territoires peuvent-ils impulser des innovations pédagogiques et comment les innovations pédagogiques peuvent-elles impulser des dynamiques de territoires ? », la seconde table ronde a accueilli Françoise Caira, vice-présidente à l’UCA déléguée à l'innovation pédagogique et à la réussite des étudiants, Sophie Seurinda, responsable du programme learn’in Auvergne de l’UCA, Henri Duran, doyen des inspecteurs pédagogiques régionaux sur le sujet des communautés d’apprentissage professionnelles, Didier Zimniak, proviseur du lycée Marie Curie et Pierre Baptiste, adjoint au délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue et chargé de mission nouveau lycée.

Des ateliers « World café » ont clos la journée sur les thèmes « Comment repérer et accompagner les élèves de baccalauréat professionnel vers le BTS ? », « Comment conforter les compétences du socle au travers des activités pédagogiques ? », « Quelle évolution de la formation vers les métiers de demain ? ».

Vidéos :