Réflexion collaborative autour du projet EER

27.06.2018

À l'initiative de la délégation académique au numérique éducatif, le troisième séminaire « École Éloignée en Réseau (EER) » de l'année s'est déroulé, le 26 juin 2018 à Clermont-Ferrand, sous forme d’ateliers de réflexion collaborative avec des représentants de toutes les équipes éducatives engagées dans ce dispositif académique.

Le dispositif École Éloignée en Réseau (EER) traduit une volonté affirmée des acteurs, de faire vivre cette communauté d’apprenants et de favoriser plus régulièrement les échanges entres les élèves. Une école devient une EER lorsqu’elle encourage ses enseignants et ses élèves dans leur usage des technologies numériques au service de la construction collaborative de savoirs entre classes et en lien le plus souvent possible avec le collège de secteur, sans oublier les ouvertures vers les communautés locales, voire le reste du monde.

Benoît Verschaeve, secrétaire général de l'académie a ouvert cette journée de travail en soulignant que le dispositif EER contribuait fortement à la cohérence du territoire académique. Il a insisté sur le fait que tous les services académiques sont mobilisés pour apporter leurs compétences à la réussite de projets de cette nature et que la notion d'écoles éloignées en réseau doit trouver sa pleine place dans la contractualisation avec nos différents partenaires.

Intervenant depuis le ministère par visioconférence, Patrick Roumagnac, délégué académique au numérique éducatif, a souligné la nécessité d'une charte pour organiser et fixer des objectifs partagés dans le réseau EER. Cette charte, à élaborer en collaboration avec toutes les équipes engagées, a vocation à fédérer l'ensemble des acteurs du projet autour de principes communs, d’une méthodologie et d’indicateurs d’évaluation des apports aux élèves, dans le cadre d’une école de la confiance et du bien-être de tous.

EER : pour irriguer un territoire dans une logique de système

Un débat a permis d'échanger autour de la mise en œuvre de l'exportation des modèles existants, de la prise en compte des contraintes dans l'intégration du dispositif ou encore de la continuité à envisager au-delà du collège (accompagnement de l'orientation des élèves...). Le lien fondamental avec les collèges de secteur, la relation avec les collectivités, les échanges entre les équipes éducatives (facilités notamment par les outils de l'ENT) sont apparus comme des éléments déterminants du dispositif EER, dispositif toujours ouvert à sa propre "réinvention".

Des ateliers de réflexion collaborative (ARC)

C’est Stéphanie Tinayre, déléguée académique au numérique adjointe et doyenne des Inspecteurs du premier degré, qui a présenté l'organisation de la journée et invité les participants à rejoindre les différents ateliers. En effet, afin de permettre la meilleure implication possible des acteurs de terrain et de mutualiser les expériences réalisées, en en analysant les résultats, cette nouvelle journée d'échanges a été organisée sous forme d’ateliers de réflexion collaborative (ARC).

Les ateliers vont permettre de travailler sur les perspectives, les préconisations et les besoins en lien avec des indicateurs partagés et mobilisables pour une évaluation efficiente du dispositif EER. Cela se fera autour de la valorisation et des enrichissements de l’environnement d’apprentissage, du tissage des réseaux apprenants et de la plus-value des outils numériques. Les quatre ateliers du matin, en présence chacun d’un grand témoin, ont été animés par les membres de la délégation académique au numérique éducatif avec pour thèmes :

  • L’évaluation et les indicateurs
    animé par Pierre Martinet, chargé de mission "Évaluation des politiques publiques"
    avec pour grand témoin Béatrice Drot-Delange du laboratoire ACTé
  • La formation
    animé par Stéphanie Tinayre,  déléguée académique au numérique adjointe 1er degré - IEN Tice académique
    avec pour grand témoin Betty Faure (ESPé)
  • Les outils
    animé par Christophe Duclaux, délégué académique au numérique adjoint du second degré
    avec pour grand témoin Philippe Christmann, inspecteur général de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR)
  • L’ouverture sur les communautés éducatives et territoriales
    animé par Jean-Paul Gaillard, inspecteur de l’Education Nationale
    avec pour grand témoin Gilbert Missonnier, maire d'Allègre en Haute-Loire

 Une approche territoriale

L'après-midi, les ateliers ont privilégié une approche territoriale en présentant les premiers bilans synthétiques de l'année et en proposant des objectifs pour 2018/2019. Les ateliers ont été répartis autour des expériences départementales des différents secteurs EER de l'académie.

Voici les projets en territoire avec les collèges de secteur :

Allier

Cantal

Sumène - Artense (Collège Georges Brassens à Ydes)

Haute-Loire

  • Allègre (Collège du Mont Bar à Allègre)

Puy-de-Dôme

Retrouvez plus d'informations sur le dispositif  École Éloignée en Réseau (EER) sur le site académique :
www.ac-clermont.fr/action-educative/numerique-educatif/la-strategie-et-le-pilotage-academique/ecole-eloignee-en-reseau/

 

 

 
Vous avez une question ?
Ma demande école inclusive

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
diplome.gouv.fr - attestations de diplômes en ligne
Plan mercredi : une ambition éducative pour tous les enfants
Parcoursup - Inscription et formulation des voeux du 22 janvier au 12 mars 2020
Vigipirate - Sécurité renforcée risque attentat - Dispositif vigipirate consignes de sécurité
Déclarer son handicap ? Ce n'est pas rien, mais ça change tout ! Vous êtes en situation de handicap ? L'Education nationale recrute !
Bouquet de services - Toutes les démarches en lignes et infos utiles - Découvrez les services