Partenariat avec les chefs d’établissements francophones de l’Ontario

11.03.2019

Depuis 2016, l’académie de Clermont-Ferrand travaille avec plusieurs partenaires canadiens, dont l’ADFO, « Association des directeurs franco-ontariens » (au Canada, le terme « directions » désigne les chefs d’établissements).

L’ADFO a pour particularité de représenter les établissements scolaires francophones de l’Ontario, dans une province majoritairement anglophone. Les relations établies permettent aux deux partenaires d’échanger leurs expertises et leurs visions sur des thématiques variées, en fonction de l’actualité et des besoins respectifs, et ainsi d’apprendre les uns des autres.

En février 2019, le président et la directrice de l’ADFO, Patrick Venne et Nadine Trépanier-Bisson, ont passé une semaine dans l’académie. Le programme élaboré leur a permis de passer dans plusieurs collèges et lycées de l’Allier et du Puy-de-Dôme, à la rencontre des équipes pédagogiques et de leurs homologues français, principaux de collèges et proviseurs de lycées. Les échanges ont porté entre autres sur les "Communautés d'apprentissage professionnelles" (CAP), une modalité de formation couramment en usage au Canada, ainsi que sur diverses questions liées à la vie scolaire.

Lundi 4 février, le lycée Montdory (Thiers) a accueilli Nadine et Patrick à l’occasion d’une réunion de sa « Communauté d'apprentissage professionnelle ». L’ADFO accompagne la direction du lycée dans l'animation de cette CAP pour la deuxième année consécutive. D'abord constituée de neuf enseignants en 2017-2018, ce sont actuellement douze enseignants qui sont lancés dans l'aventure en 2018-2019. Les échanges ont été nourris entre les enseignants thiernois et les deux Canadiens, tout autant sur le système éducatif de l'Ontario que sur les pratiques pédagogiques.

Ce partenariat entre un lycée de Thiers et l’ADFO remonte à une première rencontre de Martine Sasse, proviseure adjointe du lycée, avec deux cadres de l'ADFO qui intervenaient début 2016 à l’ESENESR, l’école de formation des cadres de l’Education nationale (à Poitiers – aujourd’hui dénommée « Institut des hautes études de l’éducation et de la formation » - IHEEF). Martine Sasse a ensuite eu l'occasion de faire partie d'une délégation auvergnate en Ontario, en octobre 2016, invitée au colloque annuel de l'ADFO. De ce voyage, la proviseure adjointe a ramené la motivation d'initier une CAP au lycée Montdory. Ce partenariat va se poursuivre au travers d'une autre mobilité : trois enseignants du lycée Montdory se rendront à Ottawa début avril 2019, pour parfaire leur connaissance du système éducatif franco-ontarien, au travers de visites d'établissements et d'échanges avec des enseignants canadiens. Nul doute que ce voyage sera source d'inspiration pour poursuivre la réflexion collaborative initiée au lycée.

Mardi 5 février au matin, une rencontre avec les chefs d’établissement du bassin de Thiers s’est tenue au lycée professionnel Germaine Tillion de Thiers. Grâce à l'accueil du proviseur Pascal Le Moing et du proviseur adjoint Jean-François Vallée, nos amis canadiens ont pu découvrir le fonctionnement d'un lycée professionnel innovant. En effet, depuis déjà plusieurs années, l'équipe de direction s'efforce de conduire des changements pour que des élèves, parfois en échec scolaire, viennent au lycée apprendre avec plaisir. Pour cela, l’établissement a adopté une approche globale qui ne concerne pas seulement les pratiques pédagogiques : rythme scolaire, activités à l'extérieur, autonomie et responsabilisation des élèves, accueil des parents sont quelques-uns des leviers mis en œuvre pour changer le regard des élèves sur l’École. Après la présentation et la visite du lycée, un temps de discussion suivi d'un repas a permis aux participants d'échanger sur des problématiques communes aux deux systèmes éducatifs.

A Montluçon, les 5 et 6 février, les deux collègues canadiens sont intervenus sur le thème du climat scolaire en deux temps : tout d’abord auprès de l’équipe pédagogique du collège Jean Zay, puis lors de la réunion de bassin des chefs d’établissements au lycée Paul Constans. Les échanges ont permis de faire émerger des préoccupations communes, et d’apporter un éclairage sur les méthodes de travail des établissements ontariens, notamment sur la valorisation de l’effort et des progrès, sur les relations élèves-adultes, sur la confiance et le respect mutuels, etc. Autour d’échanges vivants, les intervenants canadiens ont pu expliquer et faire partager les principes de leur politique éducative et pédagogique.

Toujours à Montluçon, Nadine et Patrick ont pu rencontrer durant 90 minutes quatre chefs d'établissements des bassins de Moulins et de Vichy, qui avaient fait le déplacement pour échanger avec eux : Thierry Rousseau (principal du collège de Lurcy-Levis), Julien Lagarde (principal du collège de Saint-Pourçain-sur-Sioule), Cyril Bonnet (principal du collège de Dompierre-sur-Besbre) et Michel-Pierre Virot (proviseur adjoint du lycée Valéry Larbaud à Cusset).

Le collège de Saint Eloy-les-Mines a pour sa part accueilli Nadine et Patrick le matin du jeudi 7 février. Après une visite du collège et un passage au CDI et dans des classes d’art plastiques, d’éducation musicale, d’histoire-géographie et de SVT, les invités canadiens ont participé à une réunion de travail sur les Communautés d’apprentissage professionnelles avec les membres de la CAP fonctionnant au collège, qui porte sur deux objets : le sentiment d’appartenance et d’utilité, et le travail de groupe. Deux enseignants d’EPS, un enseignant de SVT et un enseignant d’espagnol sont membres de cette CAP.

Le CPE, le professeur documentaliste, le principal et deux directeurs d’écoles voisines (St Eloy et Menat) participaient également à la rencontre, qui a porté sur différents points :

- Mise en place et axes de travail de la CAP

- Comparaison des systèmes éducatifs

- Formation des enseignants

- Relation à l’élève

- Pédagogie de projets.

Les invités canadiens ont également rencontré les élèves du Conseil de Vie Collégienne qui avaient préparé leur accueil par une exposition sur le Canada : le sport, les expressions canadiennes, les spécialités culinaires…

Enfin, les enseignants du collège Roger Quilliot, Clermont-Ferrand, ont rencontré Nadine Trépanier-Bisson et Patrick Venne l’après-midi du 7 février, dans le cadre de la mise en œuvre d'une communauté d'apprentissage professionnelle au sein de l'établissement. Plusieurs enseignants du collège (Sylvie en arts plastiques, Laurène, Carole et Mireille en lettres, Marc-Antoine et Caroline en mathématiques, Karine en documentation) s’interrogeaient sur la façon de travailler ensemble : collecter, traiter et analyser les informations ; fixer des objectifs, formaliser les stratégies, diffuser plus largement certaines pratiques, etc. Nadine et Patrick ont partagé leur expérience ontarienne et ont pu prodiguer des conseils très pragmatiques pour mettre en œuvre le thème retenu par le collège pour la création de cette première communauté d’apprentissage professionnelle : « La participation orale de l'élève dans la classe comme levier de la réussite ».

Au final, une semaine bien remplie pour nos deux invités canadiens, qui n’en avaient pas fini avec les rencontres professionnelles puisqu’ils étaient attendus la semaine suivante à l’Institut des hautes études de l’éducation et de la formation (IHEEF), la toute nouvelle école de formation des cadres de l’Education nationale, à Poitiers.

Plus d’information sur les partenariats de l’académie avec le Canada

 
Vous avez une question ?
Ma demande école inclusive

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Plan mercredi : une ambition éducative pour tous les enfants
La malette des parents - Accompagner ensemble les enfants vers la réussite
Bouquet de services