Nouveau nom

10.10.2016

Le 4 octobre, le collège La Roche de Saint-Eloy-les-Mines est devenu officiellement le collège Alexandre Varenne en hommage au citoyen engagé, avocat, homme politique, ancien maire de Saint-Eloy-les-Mines pendant 13 ans et journaliste qui fonda un 4 octobre 1919 le quotidien La Montagne.

Au côté de Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme, deux élèves, Florian de l’unité localisée pour l’inclusion scolaire et Mahina de l’unité pédagogique pour les élèves allophones arrivants ont dévoilé la nouvelle plaque du collège en présence du recteur Marie-Danièle Campion, d’Henri Kighelman, directeur académique-adjoint du Puy-de-Dôme, de Pierrette Daffix-Ray et Laurent Dumas, conseillers départementaux de Saint-Eloy-les-Mines, de Marie-Thérèse Sikora, maire de Saint-Eloy-les-Mines, d’Edith Caillard, présidente du Conseil d’administration de La Montagne et de Daniel Pouzadoux, président de la Fondation Varenne. 

Avec passion, Jean-Yves Gouttebel a retracé la vie engagée et les valeurs humanistes d’Alexandre Varenne.
Edith Caillard a évoqué la carrière d’un journaliste « avant-gardiste, et souvent incompris ».
Daniel Pouzadoux est prêt à envoyer des « ambassadeurs » afin de transmettre les valeurs d’un homme qui a marqué l’histoire.
Marie-Danièle Campion admire cet homme, défenseur des valeurs de la république laïque.
Marie-Thérèse Sikora a salué le dévouement et l’ouverture de cet homme qui fut, il y a quelques années, son prédécesseur.

Donner un nom à un collège est un acte symbolique fort et celui d’Alexandre Varenne, à Saint-Eloy-les-Mines, l’est encore plus.