« Le printemps de l'arbre », sculpture sonore

20.12.2019

Le 4 novembre 2019, des élèves du collège Audembron à Thiers ont présenté une sculpture sonore au Poco Loco à Clermont-Ferrand. Ils ont travaillé à ce projet avec le compositeur Jean-Marc Duchenne et leurs enseignants Pierre Cartier (éducation musicale) et Patrick Lachaux (arts plastiques).

Le but de ce projet  artistique a été de produire une sculpture sonore et lumineuse autonome s'insérant dans la thématique 2019 du festival international Musiques démesurées. Le projet démarré fin juin par deux journées complètes et terminé début novembre par un concert en live, impliquait des élèves de classes à horaires aménagés musique et danse (CHAM-CHAD) de 6e/5e du collège Audembron à Thiers dans le Puy-de-Dôme

► Retrouvez en vidéo l'installation "Le printemps de l'arbre" : https://portail.ac-clermont.fr/mediacad/m/983

À partir de séances d’enregistrements vocaux, inspirés des phénomènes naturels et du poème Le temps a laissé son manteau, les enfants ont travaillé à la construction d’une structure en bambou et toile, qui se présente comme un arbre aux branches desquelles pendent huit hautparleurs/fruits, complétés par un hautparleur plus grave dans son “tronc”. Ils ont préparé le montage sonore qui anime la sculpture dans sa version autonome. Cette dernière dispose également d’un dispositif lumineux automatique.

La programmation actuelle des lumières permet à l'arbre de glisser de couleurs en couleurs, qui changent de teinte comme le fait un arbre en automne ou au printemps, passant successivement de teintes froides vert-bleu, à des teintes rouge orangé. Le rythme est suffisamment lent pour que l'ensemble soit relaxant et fonctionne avec les bruits musicaux créés par les élèves.

Actuellement l'arbre est fonctionnel avec d'un côté le système lumineux et de l'autre le système audio 7.1 (sept haut-parleurs et une basse) apporté par l'artiste travaillant sur le projet. À terme, le collège envisage de tout contrôler avec un même ordinateur ce qui ouvrirait la voie à d'autres possibilités notamment la synchronisation et l'interaction à partir de données de capteurs intégrés.

La programmation par blocs permet à des élèves sans connaissance particulières en informatique, de programmer des systèmes automatiques (les blocs qui structurent les instructions dans scratch par exemple). Patrick Lachaux, professeur d'arts plastiques, mène une réflexion sur la possibilité de tout regrouper dans le langage Processing/Java, en utilisant des blocs pour faciliter la prise en main par les élèves de la programmation.

« C'est en mettant les mains dans le cambouis que l'on apprend le mieux ! » nous dit l'enseignant qui précise que bien que les élèves apprécient toujours le travail avec la peinture ou la construction tridimensionnelle, le numérique est une voie qu'on doit leur permettre de pouvoir explorer… d'autant que de très nombreux (jeunes) artistes l'intègrent déjà dans les travaux qu'ils réalisent. Pour lui, la technique ne doit pas être un frein, c'est aux enseignants de pouvoir la mettre à portée des élèves.

 

Plus d'informations

 

 

 

 
Vous avez une question ?
Ma demande école inclusive

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
diplome.gouv.fr - attestations de diplômes en ligne
Plan mercredi : une ambition éducative pour tous les enfants
Parcoursup - Inscription et formulation des voeux du 22 janvier au 12 mars 2020
Vigipirate - Sécurité renforcée risque attentat - Dispositif vigipirate consignes de sécurité
Déclarer son handicap ? Ce n'est pas rien, mais ça change tout ! Vous êtes en situation de handicap ? L'Education nationale recrute !
Bouquet de services - Toutes les démarches en lignes et infos utiles - Découvrez les services