Journée internationale des droits de la femme

04.03.2015

Le 8 mars est une journée de sensibilisation et de mobilisation des élèves et étudiants pour les droits des femmes et l'égalité hommes-femmes.

Dans l’académie, plusieurs initiatives
sont à signaler :

  • Capital filles, qui cible son action sur les jeunes des zones rurales et d’éducation prioritaire, grâce à 8 entreprises partenaires
  • Ensemble pour la mixité, partenariat avec l’Union régionale des centres d’information sur les droits des femmes et des familles qui intervient dans les établissements scolaires pour l’égalité entre les femmes et les hommes, la lutte contre les stéréotypes ou la citoyenneté
  • Le prix « équation mixité », qui récompense des étudiants en 1re année post-bac engagés dans une filière qui accueille moins de 30 % d’étudiants de leur sexe, en partenariat avec 14 entreprises et la préfecture (retour des dossiers pour le 4 mai)
  • La parution des actes du colloque Sexe & droit, organisé par l'association clermontoise des doctorants en droit, éditions du centre Michel de l'Hospital (unité de recherche en sciences juridiques, école de droit de l’université d'Auvergne)
  • Le film réalisé par Dalie Chrifi Alaoui, enseignante au lycée Jean Zay de Thiers, à partir des chiffres clés publiés sur le site du ministère des droits des femmes (2 mn 38)
  • Premières rencontres autour de la mixité dans les métiers du numérique - 12 mars - ISIMA
  • Les stéréotypes de genre sur la réussite scolaire : un vecteur d’inégalités entre les filles et les garçons ? - 21 mai
    « Les femmes continuent d’être sous-représentées dans les disciplines universitaires et les carrières dites socialement prestigieuses. Pourtant, les filles réussissent mieux scolairement que les garçons depuis plusieurs années déjà. Les stéréotypes de genre permettent en partie d’expliquer un tel paradoxe. En imprégnant les mentalités, les stéréotypes de genre agissent en effet comme de puissants facteurs de discrimination et perpétuent les inégalités entre les femmes et les hommes. A l’appui des travaux scientifiques les plus récents menés en psychologie sociale, nous expliciterons ce que sont les stéréotypes de genre dans le domaine scolaire et comment ils agissent sur ce que les élèves pensent d’eux-mêmes, sur leurs notes, leur motivation, ou encore leurs choix d’orientation scolaire. Nous verrons également comment lutter contre leurs effets négatifs ».
    Martinot Delphine, professeure en psychologie sociale, laboratoire de psychologie sociale et cognitive UMR CNRS 6024 (université Blaise Pascal)
    Contact : Jean-Philippe Caldeyroux, directeur du CIO de Montluçon - 04 70 05 55 11


En savoir plus

 
Vous avez une question ?
Ma demande école inclusive

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Plan mercredi : une ambition éducative pour tous les enfants
La malette des parents - Accompagner ensemble les enfants vers la réussite
Bouquet de services