J’imagine mon nouveau lycée

08.10.2019

Appelés à fusionner dans un tout nouvel établissement clermontois, dont l’ouverture est prévue à la rentrée 2022, les lycées Camille-Claudel et Marie-Curie travaillent conjointement à l’émergence d’une nouvelle identité et à l’harmonisation des cultures d’établissement grâce à la mise en œuvre d’actions communes qui devraient se prolonger dans les mois à venir.

C’est au printemps 2018 que deux groupes d’élèves volontaires, recrutés dans chacun des lycées, se sont rencontrés pour la première fois lors d’un atelier de « design thinking » animé par Maryline Berthon (Centre académique de formation continue) et Perrine Barras (Canopé). Le but de cette démarche innovante ? Proposer aux participants d’engager une réflexion à la fois personnelle et collective sur leur quotidien de lycéen, leurs besoins, leurs attentes, afin d’interagir sur l’aménagement des espaces du futur établissement.

Encadrés par une équipe mixte et pluridisciplinaire (enseignants d’arts appliqués, de lettres-histoire, CPE et professeurs documentalistes), les 24 élèves, rebaptisés pour l’occasion « Archis’cool », ont bénéficié en avant-première d’une présentation par Grégory Bernard, adjoint à l’urbanisme, du projet de nouveau lycée, et ont visité le site du chantier pour visualiser l’aménagement du futur quartier St-Jean. Riches de ces apports, ils ont alors envisagé la création d’un lieu de rencontre, sous la forme d’une installation artistique et architecturale, qui pourrait prendre place dans le nouveau lycée.

Pour porter ce parcours d'éducation artistique et culturelle, soutenu par la Région et la Cellule académique recherche-développement de l'innovation et de l'expérimentation, l’équipe a fait appel à la Maison de l’architecture, par le biais de Laëtitia Belala. En septembre, les élèves se sont ainsi retrouvés pour un workshop de deux jours particulièrement intense et productif. Ils se sont interrogés sur la question des lieux partagés mais aussi celle de l’intime. Comment se rassembler ? Comment se rencontrer tout en préservant une certaine intimité ? Répartis par petits groupes, nos architectes en herbe ont dû relever le défi d’imaginer une réalisation répondant à cette problématique.

A partir d’un travail sur les échelles, les contraintes de matériaux (essentiellement naturels en référence au land art, notamment au concept de « nid » développé par Nils Udo) ou encore la lecture de plans, ils ont noué, tissé, coupé, assemblé, construit, modifié… Au final, quatre projets à la fois différents et rassembleurs, quatre maquettes inspirées qui témoignent de la créativité des élèves et de leur investissement tout au long de l’atelier.

Une deuxième session de travail, prévue dans le courant de l’année, permettra de donner vie à l’une d’entre elles. Pour l’occasion, les élèves sortiront des murs afin de récolter les matériaux nécessaires à son élaboration (branches de noisetiers, osier…) et construiront, grandeur nature, le projet qui aura rassemblé tous les suffrages.

 
Vous avez une question ?
Ma demande école inclusive

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Plan mercredi : une ambition éducative pour tous les enfants
La malette des parents - Accompagner ensemble les enfants vers la réussite
Bouquet de services