Immersion dans le futur

16.03.2016

Dans le cadre des cordées de la réussite, des élèves du lycée Jean Zay de Thiers, du collège de La Monnerie et de l’école d’ingénieurs Sigma se sont rendus en mars à la Cité de l’Espace de Toulouse. L’équipe pédagogique d’encadrement nous propose de partager ce voyage dans l’histoire…

Partis tôt le matin en direction de Toulouse, c’est avec fébrilité et passion que nos élèves se sont immergés dans un univers de découvertes scientifiques captivantes.

Depuis toujours, le ciel et les constellations attirent le regard des hommes. Au cours des différentes périodes de notre ère, nous sommes passés de la prédiction du futur de notre vie terrestre à une compréhension plus fine de notre environnement.

Ainsi, dès l’antiquité, les Grecs avaient émis l’hypothèse que notre système planétaire tournait autour du soleil. Ce système héliocentrique s’opposait déjà au concept de la terre centre du monde. Cette théorie, beaucoup trop avancée pour l’époque s’évapora dans des nébuleuses complexes. Il fallu attendre la fin du quinzième siècle et la redécouverte de l’astronomie avec Copernic, puis ensuite Galilée pour reposer de solides bases. Là encore, les freins à cette connaissance universelle furent nombreux.

Puis, à la fin du dix neuvième siècle, Jules Verne, qui avait pour amis de nombreux scientifiques, écrivit deux romans d’anticipation « De la Terre à la Lune » et « Autour de la lune ». Dans ce dernier récit, il imagine le voyage moderne au travers de l’espace avec les moyens de l’époque. Cette vision déclencha une recrudescence de l’activité dans le domaine de la recherche spatiale ce qui aboutit le 4 octobre 1957 à accrocher sur une orbite terrestre un petit appareil émetteur capable d’être écouté  sur sa trajectoire. Le Spoutnik 1 avec son célèbre « Bip-bip », devenait le premier satellite.

L’année 1961 porta le premier homme dans l’espace avec Youri Gagarine. Enfin, en 1969, Neil Armstrong posa le premier pied sur la lune. Aujourd’hui, les regards de la conquête de l’univers ouvrent des champs d’investigations plus larges comme l’installation de l’homme sur la planète rouge, Mars, (voir le lancement de la mission « Exomars » ce 14 mars par l’ESA) ou la recherche de nouveaux univers parallèles.

  • Les accompagnateurs : Daniel Gasser, Jean-Valéry Macq, Michel Galdemar, Elodie Joly, Morgan Éon
  • 3 étudiants de l’association  Aéro Sigma