Formations départementales dans le cadre du plan étudiants

16.01.2018

Édouard Philippe, Premier ministre, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale ont présenté le « Plan Étudiants » lors d’une conférence de presse le 30 octobre 2017.

L’idée qui sous-tend cette ambitieuse réforme est de passer de l’enseignement supérieur pour tous, à la réussite dans l’enseignement supérieur pour chacun.

Pour permettre aux jeunes d’envisager l’avenir avec confiance, ce plan est décliné en 20 mesures qui visent à :

  • mieux accompagner l’orientation au lycée ;
  • favoriser un accès plus juste et plus transparent dans le supérieur ;
  • proposer une offre de formation post-baccalauréat sur mesure et rénovée ;
  • garantir des conditions de vie étudiante au service de la réussite.

Deux mesures sont en cours de déploiement pour mieux accompagner l’orientation des classes de terminales en lycée : la nomination d’un deuxième professeur principal, ainsi que l’organisation de semaines de l’orientation. Dès aujourd’hui, la nouvelle procédure d’accès à l’enseignement supérieur entre dans sa phase opérationnelle avec l’ouverture de la nouvelle plate-forme Parcoursup qui remplace APB. Depuis le 15 janvier 2018, les informations sur les formations de l’enseignement supérieur sont accessibles sur Parcoursup ; les inscriptions seront ouvertes à compter du 22 janvier et jusqu’au 13 mars 2018.

Ainsi, dans l’académie, 321 formations seront accessibles à partir de cette plate-forme.

En termes de fonctionnement, les évolutions les plus notables entre Parcoursup et le portail APB sont :

  • pour chaque formation supérieure, des informations sur les connaissances fondamentales et les compétences nécessaires pour réussir, les taux de passage en 2e année, les taux de réussite selon le bac ainsi que les débouchés et les taux d’insertion professionnelle ;
  • un accompagnement personnalisé renforcé ;
  • la fin du classement des vœux ;
  • la fin du tirage au sort ;
  • un calendrier avancé et resserré.

Le « Plan Étudiants » vise à aider les jeunes à mieux préparer leur projet d’orientation. En ce sens, l’orientation est considérée de bac -3 à bac +3. Et dans ce contexte, « le conseil de classe » prend tout son sens. Il devra permettre d’apporter des conseils individualisés pour chaque jeune dans sa poursuite d’études. Les professeurs principaux jouent un rôle déterminant, grâce à leur connaissance des élèves et aux liens de proximité privilégiés qu’ils nouent avec les classes qu’ils encadrent. Leur rôle de conseil et d’accompagnement est donc essentiel dans la démarche d’orientation des élèves, en complémentarité avec celui des psychologues de l’éducation nationale.

C’est dans cet esprit que la rectrice Marie-Danièle Campion a souhaité l’organisation de réunions départementales. Ces réunions étaient ouvertes à un professeur principal par division de terminale, à l’ensemble des psychologues de l’éducation nationale et à un personnel de direction par établissement. Elles se sont tenues selon le calendrier suivant :

  • Cantal et Haute-Loire : le 9 janvier au lycée La Fayette de Brioude ;
  • Puy-de-Dôme : le 12 janvier au lycée La Fayette de Clermont-Ferrand ;
  • Allier : le 15 janvier au lycée Valéry Larbaud de Cusset.

Ont été abordés, de manière à préparer les opérations annuelles d’orientation, trois volets essentiels que sont :

  • l’accompagnement des élèves dans le parcours Avenir et « parcoursup » ;
  • la connaissance de l’offre de formation de l’université Clermont Auvergne (DUT, autres écoles) et les attendus ;
  • les outils à disposition des enseignants et l’expérimentation « bacheliers professionnels en en BTS ».