Eduspot : l’académie s’expose

06.03.2017

Du 8 au 10 mars, le 1er salon Eduspot réunira au Palais des congrès de Paris les professionnels de l’éducation et les acteurs de l’e-éducation, de l’e-formation et de l’e-technologie. Une quarantaine de personnes représenteront l’académie dans l’optique de découvrir et de partager des solutions innovantes.

Reconnue pour son investissement dans le champ du numérique, l’académie de Clermont-Ferrand s’attache systématiquement à développer des projets en appliquant une stratégie de co-construction qui caractérise ses relations avec l’ensemble de ses partenaires : collectivités territoriales, enseignement supérieur / recherche et entreprises. Le salon Eduspot est l’occasion de présenter ces projets, actions et retours d’expérience, parmi lesquels :

Un projet lauréat e-Fran

Avec e-P3C, l’académie fait partie des 22 lauréats de l’appel à projets «e-FRAN». e-P3C (Pluralité des Contextes, Compétences et Comportements) est porté par le laboratoire de psychologie sociale et cognitive (Lapsco) de l’université Clermont Auvergne et associé au CNRS, en partenariat étroit avec le rectorat de Clermont-Ferrand et deux entreprises régionales (Maskott et Perfect Memory). L’objectif d’e-P3C est d’optimiser l’utilisation des technologies numériques pour diversifier les contextes d’apprentissage au service de la réussite de tous les élèves en présentant un même objet d’apprentissage (un théorème, un problème de biologie...) et des exercices afférents selon différentes modalités au sein d’un système de tutorat intelligent (STI). Ce projet, impliquera environ 8 000 élèves dans 10 établissements scolaires.

39 écoles éloignées en réseau

Initié en 2002 au Québec, ce dispositif a pour objectif l’enrichissement de l’environnement d’apprentissage des élèves, ainsi qu’un développement significatif de la mutualisation des outils et des échanges chez les enseignants de petites écoles rurales isolées. Dans le dispositif académique, les collèges de secteur des écoles concernées sont impliqués pour assurer la continuité du cycle 3. Une école EER encourage ses enseignants et ses élèves dans leur usage des technologies de télécollaboration (visioconférence et forum électronique) pour apprendre et travailler avec une autre classe ou d’autres classes, sans oublier les ouvertures vers les communautés locales, voire le reste du monde. Ce projet, accompagné par l’ENS Cachan, la recherche et l’université Clermont Auvergne et soutenu par le ministère (incubateur) s’appuie sur un engagement fort des participants. Il a été outillé d’un ENT et de classes virtuelles pour favoriser le travail et les échanges des écoles et des collèges impliqués.

Trois Lycées tout numériques

Le projet « Lycée tout numérique » illustre l’ambition partagée par la région Auvergne-Rhône-Alpes et l’académie de Clermont-Ferrand d’aider les jeunes à construire leur identité et développer leurs compétences au sein de la société numérique.

Porté par la collectivité, le projet est accompagné par la Délégation académique au numérique éducatif, les corps d’inspection de l’éducation nationale et de l’enseignement agricole, afin de faire évoluer et d’enrichir les pratiques des enseignants en tirant bénéfice des perspectives offertes par le numérique.

Ainsi, les élèves et enseignants du LP Amédée Gasquet de Clermont-Ferrand, du lycée Murat d’Issoire et lycée agricole du Bourbonnais ont été dotés depuis la rentrée de septembre  d’équipements individuels mobiles et d’abonnements à des ressources numériques ; ils bénéficient en outre de formations adaptées aux projets mis en œuvre. Ce projet marque la volonté des territoires d’Auvergne de généraliser les innovations profitables à tous les jeunes, en refusant les prétendues fatalités territoriales.  

Un ENT inter-degrés

Depuis 2005, un environnement numérique de travail (ENT Auvergne), qui s’appuie sur une solution unique dans tous les collèges et lycées publics et agricoles de l’académie, outille et accompagne la communauté éducative. Il est devenu en quelques années l’espace de confiance et de sécurité de l’Ecole.

Depuis la rentrée 2015, les 34 circonscriptions du 1er degré disposent d’ENT spécifiques, prolongements de l’ENT du second degré, qui permettent à tous les enseignants, conseillers pédagogiques et inspecteurs de l’académie de travailler ensemble sur des projets communs. Ceci facilite en outre la liaison au sein du cycle 3.

En parallèle, plus de 60 écoles sont intégrées à une expérimentation de mise en œuvre d’un ENT 1er degré interopérable avec celui des circonscriptions et celui des collèges et lycées. Aujourd’hui, plus de 230 groupes de travail inter-établissements et inter-degrés permettent aux différents acteurs de travailler sur des projets communs ou de prolonger les actions de formation et d’accompagnement mises en œuvre dans le cadre de la loi de refondation de l’Ecole.  

En savoir plus

sur Eduspot : http://www.eduspotfrance.fr/
sur la participation de l’académie à Eduspot