École éloignée en réseau (EER)

12.07.2017

Le projet EER de Sumène Artense

Le Projet EER du Cantal, Ecole Eloignée en Réseau s’est déroulé pendant toute l’année scolaire dans les 9 écoles de Champagnac, Champs sur Tarentaine, Granges de Lanobre, Lanobre, Saignes, Sauvat, Vendes, Vebret, Ydes et le collège de Ydes.

Dans ce secteur très dynamique, l’équipement numérique financé par les collectivités de la communauté de communes Sumène-Artense (Classes mobiles, TNi, réseau local et connexion internet) a permis d’exploiter au mieux les outils de collaboration proposés par le rectorat (ENT, forum, visioconférence). L’ensemble de ces outils favorise les apprentissages des élèves scolarisés dans des écoles rurales, qui parfois n’ont que quelques élèves par niveau. Le dispositif EER encourage la communication entre les enseignants, entre les groupes d’élèves de classes distantes, avec les familles et les élus. (voir l’article "abolir les distances") .

11 professeurs des écoles, 3 professeurs de collège ont ainsi collaboré grâce au numérique pour créer et faire vivre une réelle communauté d’élaboration des connaissances et de pratiques en générant une communauté d’apprentissage pour leurs élèves de cycle 3.

Dans un partenariat fort entre le groupe départemental du numérique éducatif de la DSDEN, la circonscription de Mauriac,  l’ESPE d’Aurillac et Canopé Aurillac, ce projet s’articulait autour de 3 axes innovants dans cet environnement numérique :

  • Favoriser l’enseignement et les apprentissages en géométrie, en utilisant le logiciel GeoGebra ; les enseignants ont créé ensemble des ressources qu’ils ont modifiées dans des échanges par forum ou courriel et qu’ils ont ensuite mutualisées au sein de l’ENT NetCirco avant de les proposer en classe. 
  • Mettre en œuvre des situations pédagogiques actives, en classe inversée adaptée à l’école, en favorisant les échanges, l’implication, l’autonomie des élèves.   
  • Engager une recherche action sur les apprentissages lexicaux et les intérêts d’un travail collaboratif en réseau entre les élèves. Les enseignants ont bénéficié de journées de formation en présentiel inscrites au plan départemental de formation (2 jours en novembre, 2 en mars et 2 en juin) avec des apports de connaissances sur les axes du projet et pour s’approprier les différents dispositifs numériques.

L’enseignement et les apprentissages AU numérique (la maîtrise des outils), PAR le numérique (la didactique des mathématiques, des apprentissages lexicaux, les interactions, l’autonomie, l’activité des élèves), POUR le numérique (comment travailler, collaborer, évoluer dans une société numérique) ont été au coeur des réflexions et des pratiques.

En alternant formation, accompagnement, collaboration, échange et mise en œuvre dans les  classes, cette communauté a construit ses connaissances et ses pratiques tout au long de l’année. Dans une éducation aux médias et à l’information, les élèves des différentes classes ont pu partager, confronter leur travail sur des espaces de publication collaboratifs ou en échangeant directement en classes virtuelles. Ce projet EER qui se traduit désormais par Ecoles En réseau (Enseignants, Elèves, Education, Ensemble En Réseau) est reconduit l’année prochaine avec une volonté affirmée des acteurs, de faire vivre cette communauté d’apprenants et de favoriser plus régulièrement les échanges entres les élèves.