Du soleil et de l’eau

23.04.2018

Depuis 3 ans, les élèves du conseil des délégués pour la vie lycéenne (CVL) du lycée René Descartes de Cournon organisent une course solidaire et choisissent une association à qui ils remettent l'argent récolté.

Cette année, pour sa 4e édition, souhaitant s'associer à la labellisation E3D (Etablissement en Démarche Développement Durable) du lycée, le CVL a choisi d'aider l'association "Vivre en Brousse" qui œuvre au Sénégal à l’installation d’un pompage solaire pour une centaine de personnes dans un village près de Sandiara.
Grâce à ce pompage, la vie du village va considérablement évoluer puisque l'association les forme pour créer une zone de maraîchage autour du village, que des abreuvoirs seront à disposition des animaux, que le surplus de maraîchage pourra être vendu au marché et constituer un revenu, que le travail des femmes sera totalement modifié et allégé et que les petites filles, libérées des corvées d'eau, pourront rejoindre l'école. Cette course est une grande fête, un moment de partage et de joie. Les élèves forment des équipes et courent sur un parcours préparé dans l'enceinte du lycée. L'arrivée est le bouquet final, le classement est annoncé par la proviseure sous les cris des élèves, puis le chèque est remis à l'association. Cette année, 7750 euros sont offerts à l'association "Vivre en brousse".

Pour mémoire, les précédentes éditions avaient permis d’aider l’Association Pour le Confort des Enfants Hospitalisés en 2015, Rêves 63 en 2016 et Trisomie 21 Puy-de-Dôme en 2017.

Avant la course, la présidente de « Vivre en brousse » a présenté son association aux lycéens en accès libre dans l'amphi et des enseignants ont choisi d'y accompagner leur classe de 2de.
Son idée première était d'apporter de l'aide aux femmes et aux filles qui faisaient 8km à pied pour aller chercher l'eau alors que des hôtels de la côte océane à 30km offraient un confort luxueux et une piscine aux touristes principalement européens. Elle s'est appuyée sur la Loi Oudin-Santini qui autorise les collectivités territoriales françaises, les établissements publics intercommunaux et les syndicats des eaux et/ou d'assainissement à mobiliser jusqu'à 1% de leur budget eau et assainissement pour financer des actions de coopération internationale dans ces secteurs. Dans un premier temps, 15 installations ont été faites sur une zone volontairement restreinte par souci d'efficacité. Puis, un 1er projet a consisté à forer 72 puits pour le maraichage et 1 forage pour une pompe à main. Un 2e projet baptisé "De l'eau pour tous" a permis d'installer sur 10 villages un château d'eau de 20m3, un gardien de forage, un total de 38 fontaines et 14 abreuvoirs. Certaines ethnies pratiquent l'élevage et les abreuvoirs sont indispensables. Le maraichage a été mis en place sur ces zones : 200 familles sont concernées sur un périmètre de 4 à 6 ha. L'eau est payante et cela permet la rémunération du gardien et l'entretien. En parallèle, deux bibliothèques et une école maternelle ont été construits. Un 3e projet, « Du soleil et de l'eau » consiste à équiper des sites de pompage solaire : c'est dans ce cadre que le don du lycée sera utilisé. Enfin, le prochain projet de l'association, la "Course contre la soif" apportera l'eau potable et pérenne à 12 villages de la commune de Sandiara et 22 km de réseaux d'eau potable seront créés.

 
Vous avez une question ?
Ma demande école inclusive

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Plan mercredi : une ambition éducative pour tous les enfants
La malette des parents - Accompagner ensemble les enfants vers la réussite
Bouquet de services