Dialogue constructif

14.11.2016

Le 3 novembre, à l’occasion de la journée nationale de lutte contre le harcèlement, les membres du groupe académique climat scolaire ont rencontré des personnels et des partenaires des établissements du bassin thiernois : l’opportunité de dialoguer et de synthétiser les actions entreprises sur cette thématique depuis plusieurs années.

La matinée s’est déroulée en deux temps. Tout d’abord, deux groupes d’élèves de seconde ont assisté à une séance de sensibilisation menée par Léa Martin et Emmie Borel, « ambassadrices lycéennes », encadrés d’un personnel de l’établissement. Elle s’est poursuivie en réunion plénière par un échange constructif avec les personnels des établissements conviés.

C’est par un rappel historique de la mise en place des actions de sensibilisation de la lutte contre le harcèlement que la réunion a débuté. Mady Saugeras, CPE, explique que depuis 2013 le collège Audembron a développé un projet de lutte et de prévention contre le harcèlement scolaire. Il se concrétise par des actions de sensibilisation à destination de tous les élèves mais également par la mise en place de formation pour les adultes référents.

En 2016, la soirée conférence-débat sur le thème du harcèlement à l’attention des parents a été l’occasion de présenter tout le travail entrepris avec les élèves et les personnels du collège mais aussi avec les écoles primaires du secteur, les lycées et la ville de Thiers.

Sandra Chaubard, CPE, décrit la démarche de lutte contre le harcèlement au lycée Montdory. Elle prend forme 2013-2014, grâce au conseil des délégués pour la vie lycéenne (CVL) qui souhaite sensibiliser tous les acteurs de la communauté scolaire à cette problématique. Un groupe d’élèves et d’adultes construit le projet de formation des « élèves relais » et des « adultes ressources » afin de répondre aux problèmes de discriminations et de harcèlement. S’ensuit alors plusieurs initiatives telles que la participation au concours « Non au harcèlement », la distribution de dépliants le jour de la rentrée aux élèves et aux parents d’élèves, la formation d’adultes et d’élèves de l’établissement. Si le principal objectif est d’inscrire le dispositif de lutte contre le harcèlement dans la durée en continuant de former les personnels et les élèves, le but est maintenant d'élargir le champ des interventions aux autres établissements du secteur, notamment le 1er degré.

L’après-midi s’est poursuivi au lycée Jean Zay par la conférence de Nicolas Bouvier, victime de harcèlement, devenu écrivain au service de cette cause.

L’ensemble des personnels et des représentants de parents présents lors de cette journée a souligné la qualité du travail entrepris sur cette problématique, le dialogue constructif entre les différents établissements et partenaires de la ville de Thiers, mais surtout le bénéfice que ces actions de sensibilisation ont apporté en termes de climat scolaire positif.