Contre le décrochage : 300 enseignants formés

13.12.2016

Accordant une priorité majeure à la prévention, le plan « Tous mobilisés contre le décrochage scolaire » présenté par la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche identifie clairement la formation des acteurs comme un levier essentiel.

Pour soutenir cette priorité, 300 enseignants et référents décrochage de l’académie ont bénéficié d’une formation sur la prévention du décrochage scolaire lors de six journées départementales* organisées sous l’autorité des directeurs académiques.

Au programme de ces journées :

  • l’analyse du phénomène,
  • des réponses pédagogiques,
  • des réponses en lien avec le climat scolaire et le développement d’alliances éducatives,
  • les dispositifs nationaux de prévention et de raccrochage scolaire.

Le groupe ressource pluri-catégoriel qui anime ces journée a été formé à l’Esen. Il est composé de Françoise Chapon, coordonnatrice académique de la mission de lutte contre le décrochage scolaire ; Laurence Cornemillot, professeur de lettres modernes ; Gisèle Estival, proviseure adjointe du lycée Raymond Cortat (Aurillac) ; Michel Gailliard, inspecteur pédagogique de lettres ; Dominique Jouannet, inspectrice de lettres-histoire et chargée de mission « prévention de la grande difficulté scolaire » ; Laure Marquet-Cassagne, inspectrice de l’information et de l’orientation ; Thierry Peloux, principal du collège Mortaix (Pont-du-Château) ; Didier Zimniak, proviseur du lycée Marie Curie (Clermont-Ferrand).  

Des actes seront produits et mis en ligne sur le site de l’académie. Parmi les prolongements  proposés, un parcours magistère national portant sur la prévention du décrochage dans le 2nd degré et des formations d’initiative locale qui permettront aux équipes éducatives motivées et volontaires de mieux accompagner des jeunes en voie de décrochage.

*Ces journées ont eu lieu :

  • Allier : au lycée Paul Constans (Montluçon) et au lycée Valérie Larbaud (Cusset)
  • Cantal : au lycée Monnet-Mermoz (Aurillac)
  • Haute-Loire : au  lycée Simone Weil (Le Puy-en-Velay)
  • Puy-de-Dôme : au lycée Amédée Gasquet (Clermont-Ferrand) et au lycée Pierre Joël Bonté (Riom)

Témoignages de stagiaires

« Le stage « Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire » nous a permis d'aborder cette problématique d'un point de vue théorique (définition, dispositifs et procédures) aussi bien que pratique. Les interventions, ancrées dans la réalité de terrain, m'ont permis une appréhension différente des élèves potentiellement décrocheurs. Les exemples concrets jalonnant ces interventions les ont rendues claires et accessibles.
Les ateliers d'échanges de pratiques de l'après-midi, à travers une réflexion commune, m'ont confortée dans la nécessité de mettre en œuvre des actions multi-catégorielles dans les établissements, aussi bien dans un but de dépistage que de suivi. Avec la collègue présente à cette journée, nous réfléchissons maintenant au réinvestissement des apports de cette journée dans notre établissement et espérons mobiliser d'autres collègues autour de la prévention du décrochage.
Cette formation ça nous a vraiment donné envie de construire quelque chose, et de mobiliser les collègues, notamment autour des conseils méthodologiques (cf. intervention de Dominique Jouannet) ».

Valérie Brunet, CPE lycée Emile Duclaux d’Aurillac

« Nous pouvons constater l’arrivée d’élèves en difficulté dans notre lycée professionnel. Elle peut parfois s’expliquer par un mauvais choix d’orientation, des problèmes familiaux, mais nous avons aussi des élèves en souffrance de par leur difficulté scolaire. Ce sont des élèves qui sont déjà en décrochage scolaire.
Comme chacun de mes collègues, nous sommes capables de détecter ces élèves, mais que faire ?
Cette formation m’a permis de me poser des questions sur mon fonctionnement et de comprendre certains comportements d’élèves en difficultés. Je pense que ces informations concernant la fluence de lecture, le climat scolaire et autres paramètres doivent être connus de tous les enseignants si nous souhaitons construire un travail d’équipe pour aider ses élèves en difficulté. Il ne s’agit pas de devenir des psychologues mais de connaître certains outils mis à disposition pour nous aider à mieux gérer et accompagner ces élèves en décrochage scolaire ».

Chantal Balestier, PLP2 gestion, référente décrochage scolaire, lycée professionnel Raymond Cortat (Aurillac)

« J’ai beaucoup apprécié la journée de formation du 8 décembre sur le décrochage scolaire, à Riom. Les différents exposés du matin étaient denses, ils m’ont apportés des informations et j’ai pu clarifier certaines notions. L’exposé sur les pratiques pédagogiques, qui contribuent à éviter le décrochage de  certains élèves, m’a conforté dans l’idée que lutter contre le décrochage scolaire implique aussi de changer de posture ou de pratique.
L’après-midi, les ateliers ont engendré beaucoup d’échanges d’expérience entre les participants, ce fut comme une grande foire à l’action pour repérer, prévenir ou remédier au décrochage scolaire. Après cette journée de formation, j’appréhende de manière plus concrète le rôle du référent décrochage et j’envisage d’autres perspectives de travail. Maintenant, il faut mettre en pratique… »

Solange Sanvoisin, conseillère principale d’éducation

 

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Information sur l'application e Parents
Saisir les services de l'académie de Clermont-Ferrand
Bouquet de services