Assises régionales de l’économie

19.03.2015

Dans le cadre d’un partenariat entre le rectorat et l’école d’économie de Clermont-Ferrand (université d’Auvergne), les Assises régionales de l’économie ont proposé le 19 mars plusieurs conférences et échanges entre des professeurs du secondaire et des universitaires dans l’amphithéâtre Teilhard de Chardin.

Les 80 professeurs qui ont assisté à ces conférences étaient des enseignants d’économie - gestion et des enseignants de sciences économiques et sociales venus de l'ensemble du territoire de l'académie.

La thématique de la régulation dans une économie mondialisée a été développée lors de quatre conférences :

Comment réguler le commerce international ?
Conférence de Mary-Françoise Renard (professeur d’économie, université d’Auvergne, école d’économie-Cerdi)
Elle a présenté les nouvelles formes de protectionnisme en soulignant l’importance des comportements stratégiques. Compte tenu de ces nouvelles politiques commerciales et des nouveaux acteurs, l’efficacité de l’OMC est remise en question. On voit se développer le bilatéralisme et se former des clubs. La question se pose alors de savoir comment légitimer une instance de régulation.

La stabilisation macro-économique dans le contexte de la crise financière globale : Quel rôle pour le multiplicateur keynésien ?
Conférence de Jean-Louis Combes (professeur d’économie, université d’Auvergne, école d’économie-Cerdi), Alexandru Minea (professeur d’économie, université d’Auvergne, école d’économie-Cerdi) et Thierry Yogo (université d’Auvergne, post-doc Cerdi)
Après avoir rappelé les travaux initiaux de Keynes, ils ont présentés les débats théoriques sur l’importance de ces effets multiplicateurs et les implications en termes de politique économique. Ils ont souligné l’importance du fédéralisme budgétaire dans une union économique.

Quel rôle pour le FMI dans le nouvel ordre économique mondial ?
Conférence de Clément Anne (université d’Auvergne, doctorant Cerdi)
Il rappelle qu’il a été créé pour préserver la stabilité monétaire et financière internationales et qu’il a survécu aux crises que l’on a connues depuis les années 80. Il a fait preuve d’une certaine capacité de remise en cause bien qu’il se heurte actuellement au blocage de la réforme de sa gouvernance. Son évolution possible est liée à une réforme du système monétaire international.

Quels outils pour la régulation environnementale ?
Conférence de Pascale Motel Combes et Sonia Schwartz
Elles ont présenté l’approche économique de l’environnement, en exposant la notion d’externalité négative. Après avoir défini le concept de niveau de pollution socialement optimal, les différentes solutions pour le mettre en œuvre ont été exposées et comparées. Les difficultés d’application ont été illustrées par le cas de la lutte contre les changements climatiques.

Contacts
Catherine Chiffe
IA-IPR - économie et gestion, vice-doyen du collège des IA-IPR
Véronique Monmaron
IA-IPR - économie et gestion
Sébastien Asseraf-Godrie
IA-IPR - sciences économiques et sociales