Arts de la scène

09.07.2013

Pour les 14 élèves qui représenteront la France au congrès International des arts de la scène les 10 et 11 juillet, l’aventure a commencé au sein des ateliers de pratique théâtrale dans leurs établissements scolaires : au lycée professionnel Vercingétorix de Romagnat, dans les lycées Marie Laurencin et Virlogeux de Riom, au sein des collèges Blaise Pascal et Saint- Alyre, et des lycées Brugière et Roger Claustre de Clermont-Ferrand.

Huit ateliers de deux heures ont été proposés par le Théâtre du Pélican à 120 élèves dans le cadre des dispositifs d’action culturelle.  La démarche de Jean-Claude Gal, directeur artistique de la compagnie clermontoise, a su mobiliser les adolescents dont une partie a choisi de poursuivre au-delà du temps scolaire avec le Pélican.

Il en résulte une pièce, Je te le dis cash-cache, qui a été choisie par le comité scientifique pour être présentée en juillet aux professionnels du monde du spectacle et spécialistes de l’éducation artistique lors du 8e Congrès international Arts de la Scène – Éducation IDEA à Paris. Présidé par Catherine Tasca et Emmanuel Demarcy-Mota, organisé par l’Association Nationale de Recherche et d’Action Théâtrale et l’association IDEA Paris 2013, ce congrès a pour objectifs de mettre en valeur et de repenser le rôle des arts de la scène dans l’éducation artistique.

La pièce Je te le dis Cash-Cache est une fable nocturne et onirique élaborée à partir d’un fil conducteur et d’un montage de textes dramatiques contemporains qui abordent et mettent en valeur la part lucide et éclairante des mots d’adolescents, leurs vérités et leurs contradictions : une forme baroque de maillage de textes mettant en scène des adolescents aux prises avec leurs préoccupations sur leur identité, leur engagement dans la vie et évoquant les thèmes chers à cette période tels que la recomposition familiale, l’obésité, l’envie de connaitre le monde, la relation aux parents, les débuts de l’amour…
La représentation de la France par ces jeunes élèves de l’académie est une belle reconnaissance de leur travail, et de l’approche artistique et pédagogique de Jean-Claude Gal qui milite depuis 25 ans pour un théâtre pour et avec des adolescents. Il voit dans ce passage tout ce que suppose l’acte dramatique : le corps en mutation, l’esprit en ébullition, la fragilité, la violence, le doute… une quête de soi au monde, un théâtre de la vie.

Nul doute que cette expérience sera de celles qui ouvrent des possibles dans la vie de ces élèves.

 
Vous avez une question ?
Ma demande école inclusive

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Plan mercredi : une ambition éducative pour tous les enfants
La malette des parents - Accompagner ensemble les enfants vers la réussite
Bouquet de services