Ambassadeurs lycéens contre le harcèlement

24.01.2017

27 lycées de l’académie ont répondu présents pour la deuxième édition de la formation « Ambassadeurs lycéens contre le harcèlement » proposée par le rectorat, soit 105 lycéens et lycéennes soutenus par 38 enseignants, CPE, assistants d’éducation, jeunes en service civique et membres de la réserve citoyenne.

Au programme : des apports théoriques le matin, suivis d’ateliers l’après-midi pour permettre aux jeunes d’élaborer un projet concret de prévention, au sein de leur lycée et/ou en lien avec les écoles et collèges de leur bassin de formation.  

Cette journée, qui a eu lieu dans les locaux de Canopé à Clermont-Ferrand, était dispensée par Muriel Tokarski, déléguée académique à la vie lycéenne, Chabane Hadji, chargé de mission à la délégation académique au numérique éducatif, Aurélien Varenne, professeur de lettres au lycée Murat à Issoire et Laurence Kleinclaus, CPE au collège Marcel Bony de Murat-le-Quaire.

L’objectif d’une telle formation est de permettre aux jeunes de sensibiliser leurs pairs : d’une part en les formant sur ce qu’est le harcèlement et d’autre part en les outillant pour qu’ils montent des projets de prévention en direction de leurs camarades ou d’autres élèves des collèges ou écoles proches de leur lycée.

En effet, pour que le harcèlement diminue, il est indispensable de mieux le faire connaître, faire connaitre ses conséquences qui sont graves, parfois dramatiques. L’implication de toute la communauté éducative étant indispensable, cela sous-entend aussi que les élèves doivent être partie prenante. Il s’agit d’une démarche systémique qui repose essentiellement sur une approche par le climat scolaire.

Depuis la 1ère formation en 2016, de nombreuses actions de sensibilisation faites par des lycéens « ambassadeurs » (ils sont près de 200 !) ont vu le jour dans les établissements de l’académie.

Au lycée Gustave Eiffel de Gannat, quatre élèves du conseil de la vie lycéenne sont devenus « ambassadeurs contre le harcèlement » en 2016. Suite à la formation, ils ont monté un projet pour sensibiliser les élèves de leur établissement avec l’aide de l’infirmière, de l’assistante sociale et de la CPE. Ils sont intervenus au mois d’octobre auprès des classes de seconde, de 3es de prépa professionnelle et d’Ulis. Ce projet, grâce à l’investissement des ambassadeurs a également permis de trouver des élèves intéressés pour réfléchir à de nouvelles actions et voir ainsi le projet se pérenniser dans le temps.

Au mois d’octobre 2016, les 5 « ambassadeurs » (élèves de terminale) du lycée Murat d’Issoire, après avoir formé les délégués de classe du lycée, sont allés à la rencontre des élèves du collège de Brassac-les-Mines pour intervenir auprès de deux classes de troisième lors d’une après-midi dédiée à la prévention du harcèlement scolaire. Ils ont amené les collégiens à identifier les manifestations du harcèlement scolaire, à le définir, à réfléchir à ce qu'il est possible de faire pour aider les victimes, à préciser ce que dit la loi dans ce domaine.

Au lycée Sainte-Claire Deville d’Issoire, suite à la formation des « ambassadeurs », Raïssa et Mathilde ont fait le choix quant à elles, d’intervenir auprès des écoles primaires de la ville. Les lycéennes pensent qu’il est nécessaire de définir le terme « harcèlement » dès l’école primaire pour éviter les dérives rencontrées au collège. C’est à l’école du Faubourg, dans trois classes du CE2 au CM2 qu’ont eu lieu leur intervention. Cette action a été reconduite à la rentrée 2016 dans d’autres écoles de la ville.

Au lycée Montdory de Thiers, la démarche de lutte contre le harcèlement prend forme en 2013-2014, grâce au conseil des délégués pour la vie lycéenne qui souhaite sensibiliser tous les acteurs de la communauté scolaire à cette problématique. Des élèves « relais » et des personnels de l’établissement sont formés. Des interventions ont eu lieu dans les classes de seconde du lycée. Des lycéens suivent la formation « ambassadeurs » en 2016. L’objectif est désormais d’intervenir dans les établissements du secteur, notamment dans le 1er degré.

Au lycée Jean Zay de Thiers, le groupe « ambassadeurs lycéens » compte 17 élèves de la seconde à la terminale. Dès le mois de septembre, une séance d’information et de sensibilisation pour les classes de seconde a été organisée. Le 3 novembre, une conférence débat a eu lieu, animée par les élèves. Nicolas Bouvier, auteur de nombreux ouvrages sur la thématique du harcèlement en milieu scolaire était présent. Le groupe ambassadeurs va intervenir en février pour des séances de sensibilisation auprès de toutes les classes de 6e du collège de Lezoux.

 

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Information sur l'application e Parents
Saisir les services de l'académie de Clermont-Ferrand
Bouquet de services