Alternance d’excellence

09.09.2015

La première pierre du projet « Auvergne alternance d’excellence » (A2Ex) a été posée le 10 septembre 2015 à Montluçon en présence des présidents des universités Blaise Pascal et d’Auvergne, du recteur Marie-Danièle Campion et des représentants des collectivités locales.

A2EX est un projet investissement d’avenir qui vise à tripler les effectifs des DUT et licences professionnelles des IUT d’Aurillac, Montluçon et Le Puy-en-Velay en préparant les jeunes de toute la France aux métiers de demain dans des secteurs d’avenir : économie verte, télétravail, imagerie virtuelle et réalité augmentée.

Sur Montluçon, il impacte 700 étudiants et a pour objectif de créer, au sein de l’IUT d’Allier, un espace qui apportera un appui technique aux entreprises locales (notamment TPE/PME) et diffusera, par la formation d’alternants, les réponses à leurs problématiques sociétales et environnementales (l’éco-construction et la consommation d’énergie, l’éco-conception et ses outils, la mutualisation logistique et la gestion des déchets...).

Le plateau technique est conçu pour accentuer un développement concerté et durable permettant :

  • de former des techniciens qui associent des qualifications « Développement Durable » à leur cœur de métier
  • de proposer plusieurs plateformes de transfert de technologie : énergie et construction (structure innovante, composée de matériaux divers, présentant des modes constructifs variés ainsi que des techniques d’avant-garde en matière de valorisation de l’énergie), plateforme de logistique collaborative, nouvelles technologies de la mobilité, éco-conception pour construire des partenariats efficaces avec les entreprises locales.

A travers ce projet, l’enjeu majeur pour l’IUT d’Allier est de travailler à la lisibilité et pérennité des campus dont les thématiques centrales doivent être visibles et construites en complémentarité avec les autres acteurs de formation pour répondre aux besoins professionnels d’avenir. En matière d’éco-conception, l’objectif est de répondre aux besoins existants de techniciens formés dans les domaines de la conception et de la réalisation de produits et de services à très faible impact environnemental.

Dans le secteur de l’éco-construction, l’enjeu du projet est d’offrir un outil pour former des techniciens, capables d’innovation tout en répondant aux besoins exprimés de mise à niveau et d’actualisation des compétences (logiciels, matériaux-thèque, visualisation et fonctionnement de matériels, réalisation de bilans énergétiques, influence de paramètres de construction…).

Concernant la gestion des énergies électriques renouvelables, il s’agit d’offrir un outil de formation et d’expérimentation aux futurs professionnels qui vont être confrontés dans les années à venir aux problèmes de gestion des énergies électriques renouvelables.

Quant à la logistique collaborative, le projet technique vise la réalisation d’un entrepôt-pilote dont le concept sera unique en France. Aménagé sur une surface de 300 m2, il contiendra l’ensemble des zones d’un entrepôt type (zone de réception, zone de contrôle, espace de stockage, zone de préparation, zone de consolidation, …) et valorisera l’acquisition de compétences en gestion de la douane, gestion d’entrepôt, en gestion des approvisionnements et des stocks, d’optimisation, d’ERP, d’EDI, de gestion des déchets.

A2Ex propose une politique de formation par alternance et modulaire ambitieuse et de proximité, à reconnaissance nationale, pour accompagner la conversion nécessaire des professionnels à de nouveaux métiers ou à de nouvelles pratiques.

L’entreprise de demain intégrera à ses objectifs économiques des préoccupations environnementales, technologiques, politiques et sociétales. Ceci passe par l’acquisition d’outils technologiques (tant matériel que logiciel) et de processus permettant aux futurs intervenants d’acquérir des méthodes de travail terrain et managériales visant à améliorer l’empreinte écologique des activités et à optimiser les performances de l’entreprise. Un nouveau modèle de croissance émerge, s’appuyant sur les nouvelles technologies de l’environnement (les « cleantechs », capables de réduire l’intensité énergétique et l’intensité carbone de la production), et sur des modifications de comportement réalisables avec les technologies existantes.

Ce projet A2EX comprend une vaste réorganisation de bâtiments sur le campus de Montluçon. C’est un projet qui engage la Caisse des Dépôts pour le compte de l’Etat, le Conseil Régional d’Auvergne, l’Université Blaise Pascal, le Conseil Départemental de l’Allier, la Communauté d’Agglomération Montluçonnaise ainsi que le foyer des jeunes travailleurs.