8 mars : lutter contre les stéréotypes

06.03.2017

L'école compte parmi ses missions fondamentales celle de garantir l'égalité des chances des filles et des garçons. Elle favorise la mixité et l'égalité entre hommes et femmes, notamment en matière d'orientation, ainsi que la prévention des préjugés sexistes et des violences faites aux femmes.

Dans l’académie de Clermont-Ferrand, une stratégie globale de la maternelle à l’enseignement supérieur privilégie depuis 2008 une approche intégrée et transversale de l’égalité filles/garçons dans l’ensemble de la sphère éducative.

Déclinant la convention interministérielle 2013-2018 pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif, signée par les ministères de l'éducation nationale, des droits des femmes, du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, de l'enseignement supérieur et de la recherche, de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt,  la politique académique est articulée autour de trois axes :

  • acquérir et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes
  • renforcer l’éducation au respect mutuel et à l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes
  • s’engager pour une plus grande mixité des filières de formation et à tous les niveaux d’étude.

Ainsi, la transmission du respect de l'égalité entre les femmes et les hommes se fait dès l’école élémentaire, associant dans l’académie le monde associatif à cette démarche. Des formations de sensibilisation à destination des personnels enseignants sont proposées pour être réinvesties ensuite auprès des élèves.

Quelques exemples

Formation à l’éducation à l'égalité et au respect entre les sexes, prévention des violences sexistes.
Sur l’initiative de la DDDFE, le GIP du rectorat a proposé à l’ensemble des personnels enseignants et encadrants des établissements scolaires de participer à une action de sensibilisation contre les stéréotypes sexistes vecteurs d’inégalités et de violences. Ces journées ont donné aux personnels les outils pour faire face aux situations d’incivilités et de violences au sein des établissements et faciliter la sensibilisation des élèves à l’apprentissage du vivre ensemble dans le respect mutuel.

Programme de lutte contre les stéréotypes dans les livres jeunesse avec l’association des bibliothécaires du Livradois-Forez.
L'ABLF conduit une politique d’animation territoriale favorisant le développement des pratiques de lecture et de diffusion du livre en milieu rural, à l’échelle du parc naturel régional Livradois-Forez. Elle élabore et anime des projets en direction de tous les publics, dont les scolaires :
- prix littéraire autour de thématiques variées qui met systématiquement en avant des albums non genrés et non stéréotypés afin de sensibiliser les jeunes à l’égalité entre les sexes ;
- spectacles choisis parmi ceux qui ne sont pas stéréotypés et / ou et poussent à la réflexion sur le genre ;
- formations pour les professionnels mises en place afin que les stéréotypes ne soient pas véhiculés par les adultes auprès des publics scolaires ; 
- conférences pédagogiques
- formation sur les « Jeux et enjeux des représentations du féminin et du masculin dans la littérature jeunesse » ouverte aux bibliothécaires, documentalistes, libraires, professeurs des écoles, animateurs socioculturels.

Formation des élèves, de l’école au lycée, sur les stéréotypes sexuels, dans les 4 départements de l’académie, en partenariat avec les associations partenaires de l’École, les DDDFF, l’OCCE, le CIDFF.

Partenariat avec des entreprises :

  • une convention signée entre Capital Filles, le rectorat et la CCI Puy-de-Dôme permet à une trentaine de marraines d’entreprises d’aider des lycéennes dans leurs choix d’orientation.
  • pour la cinquième année consécutive, la SNCF a invité les établissements scolaires à participer au Girls’ Day. Cet évènement permet aux lycéennes et étudiantes de découvrir les métiers techniques de l’entreprise, et d’aller à la rencontre de femmes qui s’épanouissent chaque jour en les exerçant.


Pour aller plus loin :
http://www.matilda.education
http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/