3e projet européen « Allier Mobilité »

23.10.2015

Trois lycées professionnels de l'Allier, Jean Monnet d’Yzeure, Albert Londres de Cusset et Gustave Eiffel de Gannat, dirigés respectivement par Frédéric Bromont, Marc Haradji et Rémi Noizier, sont partenaires dans le cadre d’un projet Erasmus + Mobilité de l’Enseignement et la formation professionnels.

L’objectif de ce projet coordonné par le Lycée Jean Monnet est non seulement de faire découvrir un milieu professionnel étranger en mettant en pratique les compétences techniques acquises au lycée et en entreprise en France, mais également de développer ces compétences et en acquérir de nouvelles tout en gagnant en autonomie, confiance et estime de soi. Pour les jeunes, une expérience hors de France permet souvent de se forger une citoyenneté européenne plus affirmée.

Depuis 2013, près de 60 élèves de CAP et baccalauréat professionnel des filières industrielles comme tertiaires, souvent issus de section européenne, et une dizaine de professeurs ont passé de 2 à 5 semaines en Italie, Espagne, Allemagne, Irlande, Hongrie et Angleterre. Leurs stages sont financés par les bourses européennes Erasmus + et le programme Mobil’ Europe du conseil régional d’Auvergne.

Les stagiaires sont placés au gré des partenariats scolaires et professionnels de leur établissement d’origine. Les lycées essaient toutefois de privilégier les stages à destination des comtés partenaires de l’académie : Redcar and Cleveland, ou Middlesbrough, en Grande-Bretagne.

Mais c’est à Budapest que l’esprit de consortium prend tout son sens puisque les trois établissement travaillent de concert avec le lycée tertiaire Kelelti Karoly et le lycée industriel Weiss Manfred qui servent d’intermédiaires pour proposer des lieux de stage, d’hébergement et de culture pour les participants.

Dans le cadre de ce troisième projet, 70 nouveaux élèves, enseignants et tuteurs en entreprise au total bénéficieront de stages allant de 4 à 21 jours pour les adultes et de 14 à 35 jours pour les jeunes.

Entre 2013 et 2017, ce seront donc, au terme de ce troisième projet, 332.126€ de subventions européennes qui auront été versées pour la mise en œuvre de 222 stages ou accompagnements. Si plusieurs proviseurs et professeurs à l’initiative du premier consortium ont changé, l’esprit d’équipe a perduré. Et ceux qui ont quitté les trois lycées professionnels d’Yzeure, Cusset et Gannat ont su valoriser leur expérience de mobilité à tel point qu’à présent toujours davantage d’établissements, d’équipes et de jeunes y sont candidats.