1er diplôme français pour les élèves allophones

15.05.2019

Le 14 mai, l’académie de Clermont-Ferrand a fait passer les épreuves du Delf scolaire aux élèves dont la langue française n’est pas la langue maternelle. Le diplôme d’études en langue française (Delf) rend compte de la maîtrise de la langue nouvellement apprise par ces élèves arrivés depuis peu dans nos établissements.

Les élèves allophones des établissements scolaires du second degré de l’académie de Clermont-Ferrand ont pu apprendre le français comme langue étrangère (FLE) ou langue seconde (FLS) au cours de leurs premiers mois de scolarisation en France. Chaque année, ils ont ensuite la possibilité de faire valider leurs nouvelles compétences linguistiques en passant les épreuves du Delf scolaire. Ce diplôme est encadré au niveau national par le CIEP (centre international d’études pédagogiques). Il est référencé au Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) et constitue très souvent le premier diplôme français de ces élèves à besoins éducatifs particuliers. Il leur permet d’engager leur parcours de formation scolaire dans la voie de la réussite.

Cette année, 777 candidats originaires de nombreux pays se sont présentés mardi 14 mai 2019 dans l’un des 14 établissements scolaires centres d’examen de l’académie. Selon leur maîtrise du français, ils ont pu se confronter à l’un des trois niveaux du CECRL validés par le Delf : A1, A2 ou B1.

L’organisation de l’examen est assurée par l’équipe du Casnav (Centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs) de Clermont-Ferrand qui est un service du rectorat. Aux côtés des 14 équipes de direction des établissements centres d’examen, ce sont plus de 170 enseignants qui composent le jury et ses commissions. Tous ces enseignants ont reçu une formation et une habilitation pour participer au Delf. Comme tous leurs collègues habilités à enseigner le FLE et le FLS ainsi que toutes les équipes pédagogiques dans les classes qui accueillent des élèves allophones nouvellement arrivés (Eana), ils participent activement à la qualité du service public de l’éducation pour la réussite de tous.

C’est aussi cela, l’école inclusive.

 
Vous avez une question ?
Ma demande école inclusive

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Grand débat national : priorité renforcée à l'école primaire
Plan mercredi : une ambition éducative pour tous les enfants
La malette des parents - Accompagner ensemble les enfants vers la réussite
Bouquet de services