1918 l'homme qui titubait dans la guerre

31.05.2018

Le 7 Juin 2018, 180 choristes des classes CHAM Vocales et Instrumentales se sont produits à la Maison des Sports à Clermont-Ferrand afin d'interpréter cet oratorio joué dans le cadre des commémorations du centenaire de la première guerre mondiale.

L'oratorio "1918 L'homme qui titubait dans la guerre » composé par Isabelle Aboulker sur un livret d'Arielle Augry, est présenté dans le cadre de la mission Centenaire à l'occasion des commémorations de l'année 2018, ainsi que dans les projets portés par la Charte de développement des pratiques chorales et vocales.

Ce projet s'inscrit dans la continuité du travail éducatif mené sur la mémoire et les commémorations impulsé et conduit depuis plusieurs années par le rectorat de Clermont-Ferrand, la direction académique, la Ville de Clermont-Ferrand, l'Atelier Canopé 63, la délégation militaire départementale, les associations d'anciens combattants, en collaboration musicale avec le conservatoire Chabrier.

Comment peut-on évoquer, 100 ans après, la « Très Grande Guerre » ? Comment parler de !'Armistice de 1918 lorsque l'on sait que 20 ans plus tard une autre guerre mondiale ensanglantera l'Europe et le monde ? Afin de rendre compte de la réalité de cette époque, l'oratorio propose de suivre l'un des derniers combats qui eut lieu sur le front, le 11 novembre 1918, le jour même de la déclaration de !'Armistice. La clé de voûte de la dramaturgie est la mise en situation d'un soldat français lors de ce dernier assaut. Nous assistons, avant qu'il ne meure, à son désespoir, ses souvenirs, ses dernières interrogations et réflexions sur la tourmente qui l'a emporté.

Par la mise en situation de l'expérience individuelle d'un homme ordinaire, au moment de sa mort, c'est l'universalité de son expérience et du processus de guerre qui sera évoqué. Au travers de ce soldat imaginaire, victime et acteur de la guerre, ce sont les voix des dix millions de morts et des millions de participants de toutes les nations qui s'élèvent.

Le travail littéraire trouve sa substance dans les textes des acteurs mêmes de cette époque. Tous les textes qui illustrent la souffrance et les réflexions du soldat sont des extraits d'œuvres et des poèmes de ceux qui ont vécu cette guerre dans leur chair: des hommes comme Céline, Blaise Cendrars, Apollinaire, Jean Cocteau, Erich Maria Remarque, et tant d'autres... De ceux qui ont réfléchi à l'absurdité de cette guerre comme Romain Rolland...

Les acteurs du projet

Le chœur d’enfants

176 élèves des classes à horaires aménagés musique des 1er et 2nd degrés.

  • 1er degré : classes de Sylvie OSTY et Pascal OFFNER, Ecole élémentaire Jules Ferry, direction chorale Johanne ROCHE, musicienne intervenante.
  • 2nd degré : 3 chorales CHAM dominante "instrument" et "voix" - Institution Saint-Alyre, chœur de 27 élèves, de la 6e à la 3e, CHAM à dominante "voix", professeure d’éducation musicale Emmanuelle GOISMIER, direction chorale, Blaise PLUMETTAZ, Technique vocale, Céline de RICHAUD.
    Collège public Jeanne d’Arc et CRR de Clermont-Ferrand, chorale des CHAM à dominante "instrument", 52 élèves de 5e et 4e, professeur d’éducation musicale François GAUTIER et 42 élèves de 6e et 3e dirigés par Blaise PLUMETTAZ.

Narration

Claire OMERIN et Clothilde RUDEL (élèves de Terminale), Valentin RODDIER (élève de classe préparatoire), Lycée Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, membres de l'Atelyre, atelier de lecture à haute voix dirigé par Alain TISSUT et Béatrice BRUNET.

Scénographie

Lycée Pierre-Joël Bonté, 45 élèves de Terminale Bac Pro Gros œuvre, Travaux Publics et Finition encadrés par Lila SENORE et Delphine TRAPENAT, professeures d’Arts Appliqués et Eddy OZIOL, professeur de Lettres Histoire.

Musiciens

Orchestre d'harmonie du Conservatoire à rayonnement régional Emmanuel Chabrier de Clermont-Ferrand, direction Valentin GUÉRIN

Partenaires

Ville de Clermont-Ferrand - DRAC Auvergne Rhône-Alpes - Rectorat de l’académie de Clermont-Ferrand - l'Atelier Canopé 63 - Département du Puy-de-Dôme - MGEN - Mission Centenaire - Fondation Daniel & Nina Carasso