Ressources académiques

Retrouvez  les vidéos des tables rondes sur l'espace cadres de la délégation académique à la formation.

Pour tous les participants inscrits à cette journée, toutes les ressources(supports, liens...) à disposition sur l'ENT Auvergne
https://entauvergne.fr/

(Accès avec identification)

Plus d'informations

 
 
 
En téléchargement

« Cette journée de formation m’a permis, grâce aux tables rondes, de découvrir ou de redécouvrir des outils, des applications que je peux utiliser avec mes élèves et ce, sans être obligatoirement très calée ou être "geek"... ». 

Véronique, documentaliste

«... on perçoit à travers la diversité des expériences toute la palette des actions possibles et les plus-values en terme de mise en action des enfants. »

Christophe Morges,
principal du collège W. Mabrut à Bourg-Lastic

« Même si tout n’est jamais parfait, qu’il y a toujours quelques bugs techniques au début… L’essentiel, c’est que nos collègues se disent que pédagogiquement, il y a de la matière ! »

Nicolas Rocher, IA-IPR d’histoire-géographie

« Il existe bien sûr depuis longtemps des logiciels de géométrie dynamique, mais les exemples que j’ai vus aujourd’hui me laissent penser qu’on peut aller encore plus loin… »

Stéphanie, professeur de mathématiques en lycée

 

JRN Clermont-Ferrand 2016

L’académie de Clermont-Ferrand a organisé le 2 mai 2016 une journée des ressources numériques et actions pédagogiques dans les locaux du Canopé du Puy-de-Dôme à Clermont-Ferrand.

Cette journée a eu pour vocation de proposer un moment de formation, d’échanges et de mutualisation des pratiques autour de la question suivante : en quoi et comment le numérique change-t-il la pédagogie et le rapport à la construction du savoir ? Elle s’inscrit dans le contexte de l’évolution de la place du numérique dans les actes pédagogiques en lien avec le déploiement de l’ambition pour le numérique éducatif et les objectifs académiques.

«  Il faut penser à déconnecter », c'est avec cette formule que Nicolas Rocher, IA-IPR d’histoire-géographie, référent «usage pédagogique des ressources numériques» et «éducation aux médias et à l’information» a ouvert la journée en insistant sur le fait que la place du numérique dans la pédagogie n’avait rien d’une position dogmatique. « Ni injonction technologique, ni effet de mode », le numérique éducatif est un élément fondamental de la loi d’orientation pour la refondation de l’École de la République et de la réussite de la réforme du collège. L’académie est déjà engagée dans plusieurs chantiers où le numérique pédagogique est moteur (lycée tout numérique, collèges connectés, écoles en réseau…).

Christophe Duclaux, délégué académique au numérique adjoint, a souligné l'évolution positive du nombre d'espaces de travail partagés sur l'ENT, et l’augmentation des connexions à partir d’équipements mobiles. Pour les établissements, l'ENT reste l’espace sécurisé qui offre de réelles garanties dans la préservation des données.

Perrine Barras, correspondante du réseau Canopé a présenté eTwinning, plateforme intégrée au programme européen Erasmus+, qui permet les projets d’échanges entre élèves et enseignants de différents pays. Christophe Desomer, directeur de l’atelier Canopé du Cantal, a parcouru l’offre importante de ressources numériques disponibles avec notamment :

 

 

Les tables rondes de la matinée

« Collaboration, créativité, engagement des élèves dans la gestion de leur temps d’apprentissage, évaluation… », Nicolas Rocher a placé la pédagogie au centre des deux tables rondes de la journée. « L’observation montre que le numérique est déjà très présent dans la classe » mais dans la plupart des situations, l’enseignant reste dans la maîtrise de l’outil (utilisation du tableau numérique par exemple). Les changements de postures (enseignant-élève, échange entre pairs) dans la transmission des savoirs rendent-ils l’élève naturellement acteur de son apprentissage ?  Doit-on augmenter le temps consacré à l’apprentissage de la philosophie de l’outil numérique ?

La première table ronde sur « les ressources numériques au service des compétences des élèves, animée par Delphine Pailler, IA-IPR de physique-chimie, nous a présenté différents exemples de « ce qui se passe en classe ».

« Que faire en classe et en dehors de la classe ? », ce fut le propos de la deuxième table ronde  « Démarches d’apprentissage et ressources numériques », animée par Nicolas Rocher, IA-IPR d’histoire-géographie.

Des questions, posées notamment grâce au fil twitter de la journée, ont animé les débats. Les intervenants ont ainsi répondu sur le droit à l’image, les infrastructures et le réseau Wifi, la nature du travail personnel dans la classe inversée, l’utilisation des plateformes d’échanges ou des portfolios…

Une captation vidéo des tables rondes de la matinée est disponible sur "l'espace cadres" de la délégation académique à la formation (DAFOR).

Objectifs de la journée 

  • Proposer un temps d’échanges aux acteurs pédagogiques du second degré afin d’identifier les sollicitations possibles du numérique au service de la pédagogie. 
  • Permettre la mutualisation des expériences de façon pluridisciplinaire en tirant profit des expérimentations menées dans l’académie et des pratiques innovantes.
  •  Identifier les pratiques pertinentes afin d’accompagner les actions de formation (offres du plan académique de formation, constitution des journées de formation en lien avec le numérique pour les enseignants de collège, accompagnement de l’expérimentation «lycées tout numériques»…) et le déploiement de nouveaux outils (outils nomades, plan numérique…).

Public visé 

  • professeurs référents numériques des établissements ;  
  • équipes investies dans les expérimentations autour de la prise en main du numérique («lycée tout numérique», «collèges connectés») ;  
  • formateurs disciplinaires : professeurs référents disciplinaires académiques au numérique (Predac), membres des pôles de compétences disciplinaires et formateurs désignés par les corps d’inspection) ; 
  • chefs d’établissement référents ; 
  • corps d’inspection ; 
  • représentants de la délégation académique à la formation (Dafor) et de la délégation académique au numérique éducatif (Dane) ;  
  • représentants de l’école supérieure du professorat et de l’Éducation (Espé Clermont-Auvergne) ;  
  • représentants du Canopé du Puy-de-Dôme ; 
  • représentants des collectivités locales.