Les pratiques pédagogiques

Ressources

L’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) propose des initiations au codage, à l’algorithmique, à la programmation et à la simulation ressources pour les jeunes de tous âges.

Pixees, site participatif de l’INRIA propose des activités pour aider à l’apprentissage des fondements du numérique pour tous les niveaux.

jecode.org rassemble des initiatives encourageant l'apprentissage de la programmation.

https://jecode.org/

 
 
 
 

Coder, expérimenter, modéliser...

Comment sont représentées mes images, textes, données dans la machine ? Qu'est-ce-que le codage des objets numériques ? Comment introduire la notion d'algorithme comme stratégie gagnante pour résoudre un problème ?

L'enseignement du numérique doit parfois pouvoir déconstruire l'informatique pour mieux la comprendre et poser les bases d'une culture générale de l'informatique.

Un enseignement au numérique pour notre académie

Plusieurs experts décryptent pour nous des éléments fondamentaux de l'enseignement du numérique en englobant tous les aspects conceptuels (moteur de recherche, algorithmes...)

Moteurs de recherche, base de données, algorithmes... retrouvez les concepts du numérique expliqués

Zoom sur le microprocesseur

Sébastien Hamon, professeur de mathématiques au lycée Théodore de Banville a réalisé en novembre 2015 une documentation qui montre de façon très pédagogique le rôle du microprocesseur dans le cheminement de l’information à partir d’une requête lancée sur un moteur de recherche.
Microprocesseur et recherche Google

Les apports des outils numériques au raisonnement scientifique

Pour construire une représentation cohérente du monde, les élèves mettent en corrélation l'observation de faits naturels ou d'objets construits par l'homme et la mesure directe sur le réel, avec l’expérimentation, la modélisation ou la simulation pour comprendre et agir.

Dans ce cadre, le numérique apporte des aides pour mieux appréhender certains objets ou phénomènes et pour dépasser certains obstacles rencontrés par les élèves. Par exemple :

  • les « jeux sérieux », utilisés dès l’école primaire, sont « des applications développées à partir des technologies avancées du jeu vidéo. Ils font appel aux mêmes approches de design et savoir-faire que le jeu classique (3D, temps réel, simulation d'objets, d'individus, d'environnements…) et dépassent la seule dimension du divertissement »;
  • Les outils de simulation et certaines autres ressources numériques permettent de rendre compte de phénomènes dynamiques dans l'espace et dans le temps, de représenter les différentes échelles et niveaux d'organisation ou de réaliser virtuellement des expériences qui ne peuvent être faites en classe ;
  • les modèles numériques construits par les élèves via la vidéo et des logiciels spécifiques facilitent le traitement des données notamment avec les tableurs‐grapheurs. La continuité dans leur utilisation dès le collège et tout au long de la scolarité développe une autonomie progressive des élèves qui induit une posture d’accompagnement du professeur à adapter aux différentes situations ;
  • l’expérimentation assistée par ordinateur, fiable et couplée directement à la présentation des résultats, permet dans le second degré de réaliser des expériences sur des objets dont le suivi de la mesure est difficile (acquisition, mise en mémoire et ou traitement automatisé de données).

1 Définition du CERIMES, Centre de ressources et d'informations sur le multimédia pour l'enseignement supérieur

Enseigner le code et l’algorithmique

L’enseignement au numérique inclut aussi un apprentissage du code et de l’algorithmique. Si le code permet de représenter l’information sous différentes formes (nombre, texte, image, son…), il est essentiel de comprendre comment on produit l'information, comment on la stocke, comment on la transporte, comment on la traite, comment on l'exploite et bien-sûr qui peut avoir intérêt à l’exploiter…

Depuis la rentrée 2012, est enseigné en terminale scientifique l’informatique et les sciences du numérique. Il s'agit d'un enseignement d'ouverture et de découverte des problématiques actuelles, adapté à la société d'aujourd'hui. Cet enseignement a modifié la représentation initiale que de nombreux élèves avaient de l’informatique et des informaticiens. Ils y construisent des compétences d’analyse, de raisonnement et de regard critique mais aussi d’initiative, d’autonomie et de créativité.