L'ambition numérique de l'académie

Une organisation structurée

Une organisation structurée au service des projets numériques

La Convention de partenariat pour le numérique éducatif et l’équité des territoires d’Auvergne (CoPaNEETA)

La perspective du déploiement du très haut débit (THD) en Auvergne, qui sera accessible à partir de 2017 pour tous les lycées, la quasi-totalité des collèges et la plupart des écoles a conduit les collectivités à repenser les infrastructures, équipements, services numériques des établissements. Dans le même temps, la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République a permis de préciser les responsabilités respectives des collectivités territoriales et de l’État pour le numérique éducatif. Pour prendre en compte ces évolutions, les collectivités territoriales et le rectorat ont développé une étude, pilotée par un chef de projet désigné par le rectorat et bénéficiant d’une AMO. L’intention initiale était de créer une structure de pilotage régionale, cependant les nouvelles perspectives liées à la réforme territoriale ont conduit à transformer cette perspective. Tout en conservant les objectifs partagés, les partenaires impliqués dans le projet ont préféré envisager une convention partenariale mettant en avant les principes d’équité et d’efficience, mais introduisant la souplesse nécessaire pour s’adapter à des territoires plus définis sur la base de projets que de contraintes socio-géographiques.

CoPaNEETA est en cours de finalisation et doit être signée par l’ensemble des partenaires au cours du dernier trimestre 2015. Elle se présente sous la forme d’une convention d’objectifs et sera complétée par des conventions de mise en œuvre dont plusieurs sont d’ores et déjà très avancées en termes de rédaction : utilisation du DataCenter pour la mise en place d’un cloud éducatif, maintenance et développement des systèmes d’information, École éloignée en réseau, Lycées tout numérique, Espace numérique de travail. Ces conventions de mise en œuvre permettent de répondre aux objectifs de la convention-cadre, tout en évitant de mobiliser des collectivités pour des projets ne les concernant pas directement et en permettant l’ajout de nouveaux partenaires liés au champ spécifique visé.

La DANE et la DSI, entre complémentarité et convergence au cœur de l’action de l’académie

S’étant dotée d’une direction des systèmes d'Information (DSI) à la hauteur des enjeux des lois de Refondation de l’École et d’Économie numérique, l’académie s’attache à présent à opérationnaliser cette organisation pour l’accompagnement des projets numériques qui comportent tous un volet technique et un volet pédagogique. À cette fin, DANE et DSI travaillent étroitement ensemble, selon le modèle fourni par la mise en place de la direction du numérique éducatif du ministère de l’Éducation nationale (DNE).

Cette démarche permet de sécuriser les usages du numérique, aidant ainsi les enseignants à faire appel aux ressources numériques dans leurs pratiques professionnelles. Tant pour l’innovation pédagogique que pour l’introduction de pratiques éprouvées, la confiance numérique apparaît comme indispensable pour développer les usages du numérique. Cette perspective constitue donc une priorité pour l’académie, priorité clairement partagée par nos partenaires, mais aussi par les usagers. L’entrée de l’École dans l’ère du numérique est à ce prix et tous les niveaux d’enseignement sont concernés, cependant jusqu’alors les travaux engagés ont concerné essentiellement le second degré, ce qui explique que le chantier stratégique essentiel des années à venir porte sur le premier degré.

Le data center au service du projet académique pour le numérique

Plusieurs projets qui sont en cours de mise en œuvre dans l’académie nécessitent une réflexion poussée dans le domaine de la virtualisation et de la dématérialisation des supports. Une réflexion a d’ores et déjà été engagée avec nos partenaires de la Région par rapport aux manuels numériques. Les premiers résultats obtenus sont intéressants, cependant ils mettent en évidence la nécessité de revoir les technologies susceptibles d’être mobilisées, afin de garantir une fluidité satisfaisante des données. À cet égard, la création d’un cloud éducatif apparaît comme une solution adéquate, cependant elle suppose aussi des infrastructures matérielles et des connexions facilitées. Pour ces dernières, le plan THD porté par la Région Auvergne en partenariat avec les quatre départements et les six agglomérations de l’Auvergne, premier projet soutenu par le Fonds national pour la société numérique (FSN), apportera à brève échéance une réponse satisfaisante. Ainsi, dès fin 2015, l’intégralité des lycées sera connectée à la fibre optique à travers le réseau Auverdata.Net. D’ores et déjà plus de 90% des collèges y sont raccordables et 100 % le seront dès 2019. Pour ce qui est des équipements matériels, deux axes de travail sont actuellement développés : d’une part, l’académie poursuivra ses efforts en matière d’assistance aux collectivités pour la maintenance des équipements et pour le déploiement de nouvelles solutions qui sont en cours de réflexion avec les collectivités territoriales comme précisé dans CoPaNEETA, d’autre part les projets émergents pourraient être facilités en mobilisant les ressources disponibles du data center de l’université : le centre régional de ressources informatiques (CRRI).

Pour s’inscrire dans la dynamique globale de la mobilisation des ressources du numérique, il apparaît aujourd’hui souhaitable de ne pas se limiter à la composante pédagogique. En effet, le numérique doit aussi apparaître comme une solution porteuse d’avenir pour l’ensemble des opérations de gestion du système éducatif. Là encore, en liaison avec le ministère de l’Éducation nationale et avec le soutien de partenaires locaux, il devient aussi urgent qu’indispensable d’amplifier la dynamique de dématérialisation et de suivi des actes administratifs et des courriers, non seulement pour disposer d’une gestion plus souple et plus rapide, mais aussi pour offrir aux usagers un service sécurisé à la hauteur de leurs nouvelles attentes. Ce projet, porté par le secrétaire général de l’académie, constitue une priorité et impliquera l’ensemble des acteurs de la chaîne administrative.

 

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Information sur l'application e Parents
Saisir les services de l'académie de Clermont-Ferrand
Bouquet de services