La stratégie et le pilotage académique

 

Innovation permanente et anticipation

Pédagogies innovantes

L’introduction massive du numérique dans les pratiques d’enseignement nécessite que soient revisités aussi bien la relation maître‐élève que le rapport de ce dernier à la construction de ses compétences et connaissances.

En fait, la plupart des formes pédagogiques « nouvelles » portées par le numérique ne sont pas nées avec ses évolutions technologiques. Cependant, le numérique apparaît comme un remarquable moyen pour les mettre en œuvre plus aisément.
La plupart d’entre elles ont pour finalité de rendre l’élève plus actif, l’aidant à mieux percevoir son potentiel et, ainsi, à renforcer sa confiance en lui.

Ces pédagogies innovantes sont aussi caractérisées par la recherche de l’interactivité, facilitée par le numérique. Cette meilleure communication débouche souvent sur des réalisations partagées qui font interagir les élèves de différents établissements et de différents niveaux. C’est par exemple le cas dans les fablabs ou, plus récemment, dans les learninglabs.
Les pédagogies innovantes prennent aussi en compte de nouvelles relations entre l’école et la société. La question de l’économie, comme celle de l’écologie, fait émerger une nouvelle pensée éducative.

La simulation et la réalité augmentée, éventuellement mobilisées dans la réalisation de « jeux sérieux » constituent aussi des axes de réflexion particulièrement riches.

Pour toutes ces pistes, l’académie de Clermont‐Ferrand engage des travaux exploratoires en se rapprochant aussi bien de la recherche que des entreprises innovantes impliquées dans les programmes d’investissements d’avenir.

Outils connectés/intelligents

La question des outils connectés est apparue dans le système éducatif en cherchant à mieux prendre en compte les usages réels des élèves. Le BYOD (Bring Your Own Device) éventuellement francisé en AVEC (Apportez Votre Equipement personnel de Connexion), hérité du monde de l’entreprise, devient aujourd’hui une réalité incontournable pour s’adapter aux pratiques des élèves.

Cette prise en compte répond aux évolutions de la société. Près de 80 % des jeunes de la tranche d’âge 15‐24 ans sont aujourd’hui équipés d’un Smartphone. Si le premier des usages de ces outils correspond à la communication, au sein des réseaux sociaux en particulier, les jeunes utilisent de plus en plus fréquemment leurs Smartphones dans le cadre de leurs études (dans notre académie, en mai 2015, 52 % des accès à l’ENT Auvergne des lycéens étaient réalisés à partir d’une tablette
ou d’un Smartphone). Il est donc impossible de ne pas prendre en considération ces comportements, ce qui suppose une réflexion approfondie sur les « bonnes pratiques » à diffuser, car, dans le même temps, ces outils connectés génèrent des flux d’information alimentant le big data. Cette situation permet sans doute d’envisager les nouveaux métiers des spécialistes du
traitement des mégadonnées, mais génère aussi beaucoup d’inquiétude chez les utilisateurs qui craignent la diffusion de leurs données personnelles !

 
Vous avez une question ?

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Plan mercredi : une ambition éducative pour tous les enfants
Information sur l'application e Parents
Bouquet de services