Semaine de la presse

 

27e semaine de la presse

Bilan de la 27e Semaine de la presse et des médias dans l’école®

Dans l’académie, pour l’édition 2016, on note une augmentation de 3% des inscriptions : 331 écoles et établissements se sont inscrits contre 321 en 2015

 LES PARTENAIRES
Partenariats avec les institutions
Le partenariat avec Canopé 63 et la délégation au numérique éducatif a permis de proposer des expositions et des activités aux écoles et établissements de l’académie, notamment à ceux du Puy-de-Dôme.

Partenariats avec les médias
28 médias régionaux et locaux ont participé à cette opération : La Montagne, L’Éveil de La Haute-Loire, la Dépêche d’Auvergne, Le Semeur Hebdo, La Voix du Cantal, La Ruche, La Gazette de Thiers, France Bleu Pays d’Auvergne, Radio Campus, Radio Craponne, France 3 Auvergne, etc..  La Semaine a fait l’objet d’une large couverture médiatique, en particulier dans le quotidien régional La Montagne. Des partenaires privilégiés Grâce au Club de la presse Auvergne et à La Montagne, une quinzaine de classes de l’académie a bénéficié de l’intervention d’un journaliste. La présentation du métier, les supports de l’information, les sujets d’actualité ont servi de fil rouge à différentes questions des élèves. Le quotidien La Montagne a également publié des articles rédigés par les élèves.

A Clermont-Ferrand, Radio Campus a accueilli une classe, chaque matin dans ses locaux, pour une visite commentée. Les élèves ont pu expérimenter la prise de parole radiophonique.  

Quelques articles dans la presse rendant compte des activités des classes :
- La Gazette du Berry (Collège de Cérilly)
- Le Réveil Cantalien (écoles de Mauriac)
- La Montagne (lycée La Fayette de Brioude)
- La Ruche (collège de Saint Julien de Brioude)

LES FORMATIONS ET ANIMATIONS

La 27e Semaine de la presse et des médias dans l’école® a été lancée sur la page d’accueil du site EMI de l’académie et via l’ENT Auvergne. Par l’envoi de documents et par des conseils, la coordonnatrice a aidé les enseignants à élaborer leurs séances pédagogiques. Deux journées de stage inscrites au PAF : « Mettre en place l’EMI » ont été proposées, au 1er trimestre, aux enseignants du second degré.

L’ÉVALUATION PAR LES ENSEIGNANTS

Le CLEMI académique a reçu 90 cahiers d’évaluation remplis sur internet par les enseignants. Le thème de la semaine « La liberté d’expression, ça s’apprend ! » a été traité par 50% des enseignants d’entre eux. Composé en moyenne d’une trentaine de titres et assez souvent complété, le colis-presse, jugé efficace par la majorité, a permis d’installer un kiosque. Les enseignants ont proposé des activités traditionnelles comme la réalisation de Unes, les ateliers d’analyse, la création d’un journal, la rédaction d’articles : «  Le moment le plus intéressant : les revues de presse, dans lesquelles les élèves, surpris, découvrent à quel point une information peut être traitée sous des angles différents. », le professeur-documentaliste du lycée Simone Weil au Puy-en-Velay. De nouvelles activités portant sur les réseaux sociaux et les nouvelles formes journalistiques liées au web, comme des ateliers de «scrapnews» à la façon de Libération, ont vu le jour. « La fiche « Souriez, vous êtes filmés ! » m’a aidée à la mise en place d’activités sur le thème des réseaux sociaux », le professeur-documentaliste du Collège Sainte-Bernadette de Ste Florine. 

LES ACTIONS DANS LES CLASSES

Dans le Puy-de-Dôme.

Le CLEMI en partenariat avec l’atelier CANOPE 63 et la Délégation au numérique éducatif (DANE) a proposé, tout au long de la semaine, à Clermont-Ferrand :

  • des ateliers « reporters numériques » pour les classes du 1e degré, encadrés par les enseignants de l’école du numérique et des membres de l’équipe de l’atelier Canopé63. Deux classes seulement s’y sont inscrites.
  • des ateliers en direction du 2nd degré, encadrés par un dessinateur de presse, un journaliste, des formateurs de la Délégation au numérique éducatif, sur les thématiques suivantes : le métier de journaliste, les différents métiers de la radio, « Info, intox sur le web », « décoder le dessin de presse ». Sept classes inscrites.

Deux expositions :

  • « Dessins pour la paix », exposition de dessins de presse de Cartooning for Peace, financée par Presstalis, consacrée aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales.
  • « Au temps de jours heureux ». Francis Debaisieux dévoile des clichés capturés lors du grand rassemblement clermontois, après l’attentat contre Charlie Hebdo.  

Un concours de « Une » sur le thème de la résistance.

Le projet a été mené en collaboration avec une enseignante de français et le professeur documentaliste avec une classe de troisième du collège Diderot d’Aigueperse. Ce projet était en lien avec le thème de la Résistance étudié en français, plus particulièrement sur le roman l’Armée des ombres de Joseph KESSEL. Après avoir étudié les codes des Unes modernes et travaillé sur les Unes de journaux parus pendant la Résistance (journaux officiels et clandestins), la production finale des élèves a  consisté en la réalisation d’Unes de presse datées de la période de la Résistance en reprenant les codes des Unes modernes.

Projet et réalisation de "Unes" par les élèves avec CANVA

Un concours de "Une" au lycée professionnel Pierre Boulanger : reportage

Dans le Cantal et la Haute-Loire

  • Un rallye internet pour les établissements de la Haute-Loire et le Cantal Les ateliers Canopé de Haute-Loire et du Cantal ont organisé un rallye internet. 58 classes se sont inscrites aux différents rallyes ce qui représente 1430 élèves. Le rallye s’est décliné suivant quatre niveaux :

•           CM1-CM2 : recherche et navigation sur le web avec Qwant Junior

•           collège - Classes de sixième et cinquième : la théorie du complot sur le web

•           collège - Classes de quatrième et troisième : la liberté de la presse

•            lycée : journaux scolaires et liberté d'expression  

Compte rendu détaillé du rallye.

PROPOS (tirés des cahiers d'évaluation remplis par les enseignants)

"On n'a pas l'impression de travailler, pourtant on apprend plein de choses" Amélie, 10 ans, CM2

Deux élèves de troisième en train de rire de bon cœur : « Ahahah, Charlie Hebdo, ils osent ! On pourrait le garder Madame s'il vous plaît ? C'est trop fort ! »  

A propos de la liberté d’expression : « On a de la chance Madame car nous en France on peut s'exprimer sans aller en prison » Chloé, 15 ans, classe de quatrième.   « La presse, c’est de la culture », Winnie, élève de troisième.