Projet "Itinéraires" à l'école élémentaire Louis Pergaud de Cussac sur Loire

Résidence de l'artiste Violette Tournilhac

« Itinéraires » est un projet de captation poétique et artistique autour de l'école.

Comment emporter avec soi les espaces traversés ? Comment mon corps habite-t-il le paysage ? Comment rendre compte des émotions ressenties, des couleurs vues, des bruits entendus, de la température, des ombres, de la course du soleil, etc. ?

« Itinéraires » est l'occasion de changer de regard, par l'art, sur un environnement quotidien. « Itinéraires » renvoi à la première étape de tout projet de paysage, celui de sa captation sensible. Il est donc nécessairement transdisciplinaire et convoque des techniques mixtes : graphiques, littéraires, photographiques.

Le projet : Portrait d'un paysage par ses habitants
  • L’artiste réalise un portrait dessiné de chacun des 44 élèves.
  • Chaque portrait sera juxtaposé à une représentation de la maison de l’élève, ainsi qu’une vue depuis une fenêtre de la maison, dessinées par l'élève lui-même.
  • Le portrait, la mai­son et la vue, alignés et encadrés, seront reliés à une maquette du territoire, sur laquelle seront géolocalisées toutes les habitations.

Consultez le Journal du projet sur le site de Création en cours

Les mots de Violette Tournilhac :

"Le paysagiste est un marcheur. Il se balade en équilibre sur l'horizon, sac sur le dos, carnet à la main, sachets dans les poches. Il scrute, prélève, rêve, annote, dessine ce qui est, écrit ce qu'il ressent, et déjà voit ce qui sera ou ce qui pourrait-être. La marche est en cela le moyen privilégié de rencontre avec le site. En marchant, on occupe l'espace, on se confronte à son relief, ses matériaux, ses odeurs, ses couleurs, sa température et sa temporalité solaire. "Itinéraires" est un projet de captation poétique et artistique par la marche. Ce projet s’appuie sur des déambulations autour de l'école, de très près (microtopographies, lichens sur le mur de l'école, aspérité du bitume, ...) à très loin (traversée du village, champs cultivés, belvédère, rivière, ...).

Une exposition dans l’enceinte de l’établissement permet ensuite à l’artiste de rendre compte de ces explorations. L’exposition des "Itinéraires" est l'occasion pour les élèves de changer de regard, par l'art, sur un environnement quotidien.

Le projet répond par l’art aux problématiques suivantes :
Comment emporter avec soi les espaces traversés ? Comment mon corps habite-t-il le paysage ? Comment rendre compte des émotions ressenties, des couleurs vues, des bruits entendus, de la température, des ombres, de la course du soleil, etc. ? Dans une première phase de recherche, l’artiste collectera seule ces éléments qu’elle restituera dans une première exposition dans l’enceinte de l’école (croquis, toiles, enregistrements, écrits, …).
En parallèle, des sorties exploratoires seront conduites par l’artiste autour de l’école sur des itinéraires que son premier travail lui aura permis de définir. Les itinéraires seront sélectionnés en fonction de la durée de marche, de l’intérêt, et de la variété du parcours. Les éléments de la collecte seront rassemblés par l’artiste à l’issu de l’itinéraire parcouru avec les élèves et contribuera à enrichir l’exposition, laquelle inclura des éléments d’analyse historique du contexte dans lequel s’inscrit l’école.

Le projet est donc nécessairement transdisciplinaire et convoque des techniques mixtes : graphiques, littéraires, photographiques. En leur présentant mon travail de recherche, c'est cette démarche de projet que je voudrais transmettre aux élèves : comment emporter le site jusqu'à l'atelier pour ensuite pouvoir en imaginer l'avenir et le transformer."