Projet stratégique académique 2016 > 2018

Préambule

Faire que chaque élève, dans chaque territoire éducatif, soit en condition de réussir son projet de développement personnel et d’engagement citoyen tout au long de sa vie dans le cadre d’une société apprenante portant haut ses valeurs républicaines

Répondre aux défis des nouvelles organisations territoriales et de la révolution numérique.
Dans le contexte national de la mise en application du troisième et dernier volet de la Réforme territoriale, et par le biais notamment du contrat de plan Etat-Région 2015-2020, l’académie s’engage dans une démarche de projet renouvelée, une méthode apprenante et contributive au service de l’égalité des territoires et de la valorisation de leur intelligence collective pour répondre aux enjeux de croissance durable, d’innovation et de développement de l’emploi, au sein d’une stratégie régionale dans l’esprit de la convention de Thiers du 16 décembre 2015.

Pour ce faire, une articulation stratégique forte, ainsi qu’une multiplication des liens de réciprocité entre les trois académies, la grande région, les métropoles, les départements, les établissements publics de coopération intercommunale redessinés, les communes et notamment les centres-bourgs, seront recherchées. Dans le contexte de la préparation du plan stratégique de l’Etat en Région, cette  question de l’équilibre des territoires est privilégiée afin que tous bénéficient du dynamisme des métropoles. Dans cette nouvelle architecture territoriale, un rôle structurant est donné aux bassins d’éducation et de formation, en lien avec la continuité des cycles, des parcours et l’autonomie des établissements.

Au cœur de cette dynamique, le numérique est un vecteur incontournable pour développer des réseaux apprenants susceptibles d’irriguer la totalité des territoires académiques, avec le souci de l’efficacité et de la garantie d’une équité réelle au service d’une meilleure réussite de tous les jeunes.

Répondre aux défis éthiques et démocratiques de la solidarité, de la sécurité, de la justice et de la réussite de tous les élèves, au travers de la recherche d’une complémentarité des enseignements, des projets et des parcours citoyen, santé, artistique-culturel, et avenir, au sein de chaque unité éducative et de chaque territoire. Les logiques de parcours et de curriculum sont ici convoquées afin d’articuler les différentes dimensions de la réussite personnelle et de l’engagement citoyen, en se centrant sur la mobilisation des compétences et sur la valorisation en actes de tous les talents.

L’inclusion, fin et moyen d’une société apprenante, permet d’aller plus avant dans l’évaluation et la prise en compte des besoins de chacun pour définir et mettre en œuvre les réponses les plus adaptées, et ce, quels que soient les curriculums de formation. Elle constitue un axe majeur de la Refondation de l’Ecole et contribue au renforcement du lien social.

Répondre aux défis d’un meilleur partage du savoir et du progrès sous toutes ses formes, y compris démocratique et social, pour engager résolument chaque citoyen en devenir dans la construction de son avenir et de celui de la Nation dans le cadre  d’une « société apprenante », selon la belle expression du prix Nobel Joseph Stiglitz. Une telle société est organisée autour de la capacité permanente à apprendre de chacun, dans sa vie professionnelle comme citoyenne. Dans ce contexte renouvelé de la mise en actes des valeurs de la République, l’enseignement supérieur change de rôle : il a vocation à accueillir désormais la majorité des jeunes dans un meilleur partage de la culture, de l’esprit critique, du savoir et du progrès, pour une pleine reconnaissance de tous les talents au service des projets collectifs de tous les acteurs du territoire, dans l'esprit de la mise en œuvre de la stratégie nationale de l'enseignement supérieur (StraNES).

Les réponses les plus adaptées à ces grands défis s’organisent autour d’une volonté de convergence des politiques publiques au nom des valeurs de la République dans la recherche de l’intérêt général. Elles s’inscrivent dans la dynamique de co-innovation qui s’est développée au sein de l’académie de Clermont-Ferrand dans le processus participatif d’élaboration de son contrat d’objectifs signé avec le ministère de l’Éducation nationale  pour la période 2013-2017 ; les partenariats, respectueux des positionnements particuliers et des contraintes de chacun sont devenus, par la démarche de contractualisation ou de conventionnement, une évidence plus qu’une exigence entre l’ensemble des acteurs impliqués dans la sphère éducative ; des acteurs garants, au plus près des territoires et des citoyens, des valeurs de solidarité et de réciprocité.

Marie-Danièle Campion
Recteur de l’académie de Clermont-Ferrand
Chancelier des universités

 

DIRECTION DES SERVICES DEPARTEMENTAUX DE L'EDUCATION NATIONALE

carte de l'auvergne lien vers DSDEN Allier lien vers DSDEN Puy-de-Dôme lien vers DSDEN Haute-Loire lien vers DSDEN Cantal
Saisir les services de l'académie de Clermont-Ferrand
Demander une bourse au collège du 1er septembre au 18 octobre 2017. En ligne c'est plus simple et plus efficace !
Information sur l'application e Parents
Vous souhaitez devenir enseignant, rejoignez l'éducation nationale
Bouquet de services