Education au développement durable > Informations institutionnelles

Informations institutionnelles

Editorial

L'Éducation au développement durable (EDD) permet à chacun d'acquérir les connaissances, les compétences, les attitudes et les valeurs nécessaires pour bâtir un avenir durable.
Elle implique l'adoption de méthodes pédagogiques participatives visant à motiver et autonomiser les apprenants, pour qu'ils acquièrent les moyens de faire des choix en menant des raisonnements intégrant les questions complexes du développement durable qui leur permettront de prendre des décisions, d'agir de manière lucide et responsable, tant dans leur vie personnelle que dans la sphère publique, bref de devenir des acteurs du développement durable.
Elle ambitionne de donner à chacun les moyens de faire des choix pour son avenir et celui de la société à laquelle il appartient. La place de l'éducation au développement durable et son importance au sein de l’école d’aujourd’hui ont été réaffirmées au sein de la loi pour la refondation de l’école :
« Face aux défis environnementaux du XXIe siècle, il est indispensable de fournir aux élèves une éducation à l'environnement sur l'ensemble de leur cursus scolaire. Cette éducation doit, d'une part, viser à nourrir la réflexion des élèves sur les grands enjeux environnementaux comme la qualité de l'air, les changements climatiques, la gestion des ressources et de l'énergie ou la préservation de la biodiversité. Elle doit aussi, d'autre part, sensibiliser aux comportements écoresponsables et aux savoir-faire qui permettront de préserver notre planète en faisant évoluer notre manière de vivre et de consommer. Cette éducation, de nature pluridisciplinaire, ne se restreint pas à un enseignement magistral et peut inclure des expériences concrètes. »

Mais aussi par la conférence environnementale pour la transition écologique de septembre 2013 qui, par un des axes de sa feuille de route, fixe certains éléments pour les écoles et les établissements en démarche de développement durable et pour l'éducation au développement durable:

" Engager 10 000 projets d’écoles et d’établissements scolaires mettant en œuvre des démarches globales pour l’environnement et le développement durable. »L’objectif est de tripler d’ici la fin de la législature le nombre d’écoles et d’établissements scolaires mettant en œuvre ces démarches".

"Intégrer dans l’ensemble des programmes de l’enseignement scolaire la prise en compte de l’environnement et du développement durable, conformément à la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République du 9 juillet 2013. En donnant pour mission à l’éducation à l’environnement et au développement durable d’éveiller les enfants aux enjeux environnementaux et de sensibiliser à la nature et aux conséquences des activités humaines sur les ressources naturelles, cette loi renforce la démarche de généralisation de cette éducation (…)"
"Former les enseignants à l’intégration dans leur projet pédagogique de la prise en compte de l’environnement et du développement durable, au sein des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espé). La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République donne à l’État les moyens de déployer, pour la formation initiale et continue des enseignants du primaire, du secondaire, et de l’enseignement supérieur, des actions de formation volontariste d’éducation à l'environnement et au développement durable. (…)"

Définition de la démarche E3D établissements en démarche de développement durable
D’après le référentiel de mise en œuvre et de labellisation (NOR : MENE1320526N - note de service n° 2013-111 du 24-7-2013- MEN - DGESCO C EDD) :
« Peut être considéré comme E3D, tout établissement scolaire ou toute école engagés dans un projet de développement durable fondé sur la mise en œuvre d'un projet établissant une continuité entre les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire tout en s'ouvrant sur l'extérieur par le partenariat »

Rappel du projet académique

 

L’académie de Clermont-Ferrand est, depuis de nombreuses années, investie dans l’accompagnement et la valorisation de l’éducation au développement durable au sein des établissements. Depuis 2014, elle propose un dispositif de labellisation reconnaissant le statut « E3D » (établissement en démarche globale de développement durable) d’un établissement scolaire. Les objectifs et les modalités de la labellisation sont exposés dans le BO n°31 du 29 août 2013. Au niveau académique, la labellisation permet de recenser, d’accompagner et de valoriser les équipes qui s’engagent et mettent l’EDD au cœur du fonctionnement même de leur établissement. Le jury de labellisation, composé du groupe de formateurs académiques, des représentants des collectivités territoriales, partenaires institutionnels et parcs naturels régionaux, est présidé par les IA-IPR chargés de mission et coordonnateurs académiques de l’éducation au développement durable. Il se réunit après la phase d’accompagnement et de formation éventuelle des établissements candidats.
 
Le 4 juin 2014, la première journée des E3D a réuni les 17 établissements du second degré labellisés, en présence du recteur, des collectivités territoriales et des partenaires impliqués. Les établissements scolaires ont reçu un diplôme et/ou un trophée reconnaissant leur niveau d’engagement. Cette manifestation a permis de faire émerger les idées et projets phares portés par les établissements. Les équipes souvent représentées par des personnels et des élèves ont témoigné elles-mêmes de leur démarche et ont pu ainsi en montrer les originalités.
 
L’année 2014-2015 voit l’entrée du premier degré dans la labellisation. De nombreuses classes développent des actions centrées sur l’éducation au développement durable. Elles sont  aidées  en  cela  par  l’interdisciplinarité  mise  en  place  par  les  professeurs  d’école. Certaines écoles vont plus loin et s’inscrivent dans une véritable démarche ou l’EDD constitue le fil directeur de leur fonctionnement, en interaction avec les partenaires territoriaux et associatifs. Engagées dans les mêmes valeurs, elles  déploient des actions concrètes et fédératrices. La labellisation apparait désormais comme une passerelle aidant la mise en réseau des établissements scolaires implantés sur un même territoire.
 

 

Les projets développés, mieux connus des uns et des autres, peuvent rayonner de manière transversale sur les structures et permettre de construire une véritable culture locale de démarche de développement durable.

EDD au collège et au lycée

Au collège, au-delà de la mise en œuvre des programmes, l’éducation au développement durable fait partie intégrante du socle. Point de rapprochement des cultures scientifique et humaniste, elle est un levier puissant pour travailler par compétences et construire des projets en interdisciplinarité. Elle fait partie, à cet égard, des six thèmes de convergence sous l’intitulé « Environnement et développement durable »
Au lycée, l’éducation au développement durable peut être un moyen de motiver les élèves, de mobiliser capacités et méthodes, non seulement en classe à l’occasion de la mise en œuvre des programmes mais dans le cadre de l’accompagnement personnalisé, des Travaux Personnels Encadrés, les enseignements d’exploration, l’éducation civique juridique et sociale, les projets à caractère professionnel. Elle peut être le point de rencontre de nombreuses disciplines et donner lieu à des rapprochements féconds entre philosophie, histoire, géographie, SVT, français, langues vivantes etc…
Vous trouverez sur Eduscol quelques pistes de réflexion qui vous permettrons de trouver dans les programmes des points de convergence pour travailler en co-disciplinarité ou en interdisciplinarité, élaborer des projets ou initier des démarches de développement durable :
Enseignements disciplinaires, co-disciplinarité et cohérence de L'EDD
Zoom co-disciplinaires
Enfin, il est à noter que dans le cadre de la mise en place des nouveaux programmes (désormais achevée) à l’école primaire, au collège ou au lycée, les programmes, de certaines disciplines comme la géographie ayant fait de l’éducation au développement durable la pierre angulaire de leurs démarche, il importe que les enseignants de ces disciplines s’emparent de ce concept pour offrir à leurs élèves une lecture raisonnée, distanciée et citoyenne des grands enjeux qui affectent désormais notre planète à toutes les échelles de temps et d’espace.

L’éducation au développement et à la solidarité internationale

L’éducation au développement et à la solidarité internationale vise à donner aux jeunes des clés de compréhension des déséquilibres mondiaux et à encourager leur réflexion sur les moyens de réduire la pauvreté et les inégalités. Elle participe à l’éducation au développement durable, en contribuant à la compréhension des interdépendances environnementales, économiques, sociales et culturelles à l’échelle mondiale.
Circulaire " Education au développement et à la solidarité internationale "(BO n°37 du 08/10/2009)